Notre région a du talent !

Retrouvez une sélection d'auteurs de notre région, beaucoup d'autres sont disponibles directement en librairie.

  • L'amour est le sujet le plus abordé au cinéma et il existe un florilège de films qui en proposent une approche différente.
    Philippe Guedj et Vincent Thabourey partagent avec nous leur amour du cinéma et s'appuient sur une sélection d'oeuvres cinématographiques pour nous montrer comment les réalisateurs vont, à travers les scénarios, les images, les sons et le jeu des acteurs, nous parler de l'amour et de ses corolaires : la rencontre amoureuse, les dimensions d'impossibilité, de secret, le rapport amour/désir, mais aussi la manipulation et la tromperie.

  • Où se situe l'oeuvre dans l'Art d'aujourd'hui ? Quelle est-elle ?
    Est-elle vraiment la production de l'artiste ou celle d'une société de professionnels éclairés qui dictent implicitement sa commande à travers ce qu'elle valorise et ce qu'elle renie ?
    Catherine Strumeyer et Philippe Guedj vous livrent quelques pages d'une correspondance épistolaire dans laquelle ils explorent quelques oeuvres emblématiques de la production artistique de notre temps.

  • Evariste

    François-Henri Désérable

    À quinze ans, Évariste Galois découvre les mathématiques ; à dix-huit, il les révolutionne ; à vingt, il meurt en duel. Il a connu Raspail, Nerval, Dumas, Cauchy, les Trois Glorieuses et la prison, le miracle de la dernière nuit, l'amour et la mort à l'aube, sur le pré.
    C'est cette vie fulgurante, cette vie qui fut un crescendo tourmenté, au rythme marqué par le tambour de passions frénétiques, qui nous est ici racontée.

  • «"Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny..." Quand il fit la promesse à ce M. Piekielny, son voisin, qui ressemblait à "une souris triste", Roman Kacew était enfant. Devenu adulte, résistant, diplomate, écrivain sous le nom de Romain Gary, il s'en est toujours acquitté : "Des estrades de l'ONU à l'Ambassade de Londres, du Palais Fédéral de Berne à l'Élysée, devant Charles de Gaulle et Vichinsky, devant les hauts dignitaires et les bâtisseurs pour mille ans, je n'ai jamais manqué de mentionner l'existence du petit homme", raconte-t-il dans La promesse de l'aube, son autobiographie romancée.
    Un jour de mai, des hasards m'ont jeté devant le n° 16 de la rue Grande-Pohulanka. J'ai décidé, ce jour-là, de partir à la recherche d'un certain M. Piekielny.»

  • « Je fais ce que je peux avec mes erreurs à réparer. Je fais ce que je peux avec mes peurs à affronter. Je fais ce que je peux avec mes liens à renouer. Je fais ce que je peux avec mes décisions à prendre. Je fais ce que je peux avec mes vides à remplir. Je fais ce que je peux avec mes pleins à vider. Je fais ce que je peux. » En faisant le tour de son existence comme on fait le tour du propriétaire, Lisa Balavoine signe un roman espiègle et nostalgique. À travers l'inventaire de ses doutes et de ses fiascos se dessine, sur fond de culture pop, l'itinéraire d'une fille, d'une mère, d'une amante. Et tandis qu'elle rassemble les morceaux de son puzzle sentimental, c'est chacun de nous qui peut se redécouvrir lui-même.

  • « Héritier d'ancêtres cultivateurs, la ferme qui m'échoit est ancienne de trois siècles et le torchis règne sur tous les murs. J'ai alors destiné l'une des granges à l'installation d'une fonderie. Le métier de sculpteur-fondeur qui fut le mien m'a amené à utiliser une gamme d'outils qui n'ont d'utilité que précisément dans une fonderie. L'idée me vint de rassembler dans des poèmes courts de trois lignes le vocabulaire de ce métier artisanal. » Avec ce recueil, l'auteur nous emmène au coeur de cette fonderie dans laquelle il exerça pendant plusieurs décennies. Les mots jaillissent, tels les flammes dans l'âtre du foyer et embrasent le papier pour forger une histoire, la sienne

  • Sous une forme poétique se rapprochant du haïku, ces vers inspirés sont baignés dans la mémoire, la nature et l'observation du monde. Ils sont associés dans une forme originale à des idéogrammes mystérieux et évocateurs.

    Émouvantes, intrigantes ou drôles, ces Formes et Pensées Fugitives de Bruno Lebel nous invitent à un voyage poétique entre les mots et les formes, et à nous laisser porter par ces résonnances réussies, d'une réelle authenticité.

  • Ce second recueil de textes courts de Bruno Lebel, de couleur crépusculaire - mais il est des couchants magnifiques - est à la fois triste et beau, habité par l'impossible éternel présent et l'improbable jeu entre l'immuable et le fugitif. C'est l'impermanence doulou-reuse ressuscitée dans la fugacité lumineuse d'une série d'instants incarnés en dits. Des petits riens, des petites choses, tout un ensemble de faits en apparence anodins, microscopiques mais qui font sens.
    Certains textes, parmi les plus forts, flirtent avec l'abîme et dévoilent un néant à peine masqué : « J'ai frôlé l'ombre Du pays de la nuit » « Ombres et Lumières » plus en profondeur, dans le champ de l'intime, est la chronique sensible et pudique d'une âme errante, blessée par l'impermanence d'un monde où il y a trop de solitude et pas assez d'amour, hanté par l'ombre portée du mal et l'absence doulou-reuse des amitiés trop vite perdues. Il y a par ailleurs dans ce recueil, très présentes, l'influence et la tentation orientale de l'esprit zen et de la spiritualité bouddhiste. Cette ouverture sur l'Orient fait sa contemporanéité, son accessibilité et sa vocation à être lu par tous. Porteuse d'une légèreté et d'une grâce qui conduisent loin dans le sens et la justesse, elle fait que cet univers domestique est si singulier de ce français de Picardie qu'est Bruno Lebel.

  • Déclics mortels

    Marie-Françoise Hiroux

    • Persee
    • 15 Février 2017

    Hormis la photoreportage, la photographie se prétend un art, avec ce que cela suppose de mise en scène. Iris, elle, a cru trouver dans la photographie un remède à son mal-être, cette peur irrépressible de la mort qui l'obsède depuis l'enfance.
    Ce ne sont pas les images qu'elle chasse, c'est l'instant unique qu'elle tente à chaque fois de capturer.
    Mais de fâcheuses coïncidences vont la déstabiliser, jusqu'à la rencontre improbable de son double...

  • « Pour vivre décemment, il fallait trouver une autre fille, pour cela il comptait sur le dernier des Jones. En se promenant chaque jour à l´affût de la remplaçante d´Andréa, Johnny vit une jeune fille élégante, grande, mince et très bien habillée. Elle était de noir vêtue, son apparence et sa cambrure attirèrent bien des regards, surtout ceux d´un petit groupe d´hommes qui se forma autour d´elle. Johnny entendit des cris, se retourna très vite et surprit le groupe qui tentait de violer la jeune femme. Il prit sa défense et sortit un revolver pour faire fuir les malfrats... »

  • Sasha est un trentenaire en quête de sens en pleine crise existentielle... Gabin est un vieux loup solitaire rattrapé par de vieux démons... La Vie va les conduire l'un à l'autre au gré d'accidents, de rencontres féminines providentielles et de tourments étrangement similaires que ces deux personnages principaux partagent.Sasha et Gabin ont un destin qui les lie et les relie. Ces deux vies parallèles vont se croiser pour créer un carrefour de possibles étonnants... Entre futur et passé, entre illusion et réalité, entre la Vie et la Mort, « Entre Ici & Maintenant », plongez à présent dans un voyage initiatique à lectures multiples qui est le début de votre nouvelle... Vie !

  • Découvrez le récit d'un médecin libéral spécialiste, depuis ses études jusqu'à sa retraite. Un parcours parsemé de joies et de peines, d'anecdotes, avec des moments de doutes et de remises en question, mais également de colères devant la médiatisation des affaires médicales et face à l'évolution des contraintes de plus en plus oppressantes imposées par les tutelles et les institutions. Cela n'a pas été un long fleuve tranquille, mais l'auteur a tout de même été un gastro gâté. Après des études de médecine à Paris, François Sevenet est nommé interne des hôpitaux, puis chef de clinique dans un CHU de province. Après des années passées en hôpital public, il s'installe en libéral en tant que hépato gastroentérologue, et exerce durant plus de trente ans. À la fin de sa carrière professionnelle, il a souhaité écrire ce livre pour saluer et remercier ses collègues, partager son expérience avec les plus jeunes et surtout les informer de l'évolution de la médecine avec ses bons et mauvais côtés - en particulier ses multiples contraintes -, la médecine demeure-t-elle l'un des plus beaux métiers du monde...

  • Sur le mode de l'inoubliable Georges Perec, Jean-Louis Crimon a écrit, composé, chanté et déclamé 480 « Je me souviens d'Amiens », sa ville de coeur depuis 60 ans.
    Ce livre est l'une des plus belles déclarations d'amour jamais faites à une ville, à la fois autobiographie de la ville et autoportrait de l'auteur, ce guide touristique d'un genre nouveau fait de l'invitation au voyage dans le passé la meilleure des motivations pour découvrir le présent d'une cité. Dans les pas de Manon Lescaut, de Choderlos de Laclos, de Marcel Proust, de Jules Verne, de Roland Dorgelès, et de tant d'autres, d'Emmanuel Macron ou de François Ruffin, tous « passés par Amiens ».

  • « Le monde était un aplat de gris, la saveur se perdait dans la monotonie et l'ennui s'installait dans les premiers rayons du soleil : le printemps était là.
    Cependant, un jour suffit à chambouler la saison. Les instants identiques et tristes disparurent dans un tourbillon de fraîcheur. Un jour d'avril, il neigea.
    Aussi, mon coeur s'en retrouva bouleversé. »

  • #faisle!

    Jérémy Bridenne

    Quand les frontières entre la réalité et la fiction se fondent et se confondent,est-il possible d'écrire sa propre histoire ? Paris, 2019. Deux destins se percutent : Estrella, trentenaire ballottée par la Vie, rencontre Sosa, thérapeute à la réputation sulfureuse. Alors qu'une rencontre humaine se tisse, un scénario improbable rattrape et plonge cette patiente et son psy dans un tourbillon mêlant enjeux de pouvoir et jalousie, influence et manipulation, ésotérisme et religion.Leur vie va basculer à jamais... Entre hasards et Providence, entre certitudes et Vérité, entre l'homme et Dieu,une voix murmure...#FaisLe! Auteur d'un premier roman paru en 2020 (Entre ici & maintenant) qui a rencontré un succès d'estime auprès du public, Jérémy Bridenne poursuit son pèlerinage littéraire avec #FaisLe!, roman aux frontières du développement personnel, du thriller psychologique et de la quête spirituelle.

  • « Mes amis ! déclama Lawrence. Depuis trop longtemps, la Picardie a attendu son heure de gloire. Depuis trop longtemps, nous courbons l'échine sous le joug des Francs.
    « Voilà mille six cents ans que ces barbares bafouent notre droit à l'indépendance et à la souveraineté sur nos ressources naturelles. La Picardie était l'une des régions les plus belles et les plus fertiles d'Europe, et que nous ont apporté nos envahisseurs ? La misère, les guerres et l'impôt qui tue. Durant leurs guerres stupides contre Albion ou la Germanie, notre région fut le champ de bataille de l'Europe entière. Et maintenant, ils cherchent à nationaliser nos champs de betteraves ! À nous déposséder de tout ce que nous avons ! » L'insurrection générale de la Picardie m'a frappé comme un impératif littéraire et politique. Dans « Lawrence » comme dans notre réalité, ce ne sont pas les Picards qui rejettent le « système », mais la société qui les rejette dans ses marges. À une élite qui les méprise ou les ignore, ils opposent leur débrouillardise, leur sens de l'entraide et leur esprit d'indépendance. L'indépendance des Picards est leur respiration : j'ai voulu leur donner un grand bol d'air.

    Jean Saintot.

empty