Littérature à paraître

  • Le cerf-volant Nouv.

    Le cerf-volant

    Laetitia Colombani

    Après le drame qui a fait basculer sa vie, Léna décide de tout quitter. Elle entreprend un voyage en Inde, au bord du Golfe du Bengale, pour tenter de se reconstruire. Hantée par les fantômes du passé, elle ne connait de répit qu'à l'aube, lorsqu'elle descend nager dans l'océan indien. Sur la plage encore déserte, elle aperçoit chaque matin une petite fille, seule, qui joue au cerf-volant. Un jour, emportée par le courant, Léna manque de se noyer.
    La voyant sombrer, la fillette donne l'alerte. Léna est miraculeusement secourue par la Red Brigade, un groupe d'autodéfense féminine, qui s'entraînait tout près. Léna veut remercier l'enfant. Elle découvre que la petite est exploitée sans relâche dans le restaurant d'un cousin, n'a jamais été à l'école et s'est murée dans un mutisme complet. Aidée de Preeti, la jeune cheffe de brigade au caractère explosif, Léna va tenter de percer son secret.
    Jadis enseignante, elle se met en tête de lui apprendre à lire et à écrire.

  • 1984 Nouv.

    1984

    George Orwell

    Winston Smith a trente-neuf ans et travaille pour le Parti, au ministère de la Vérité. Ses tâches ? Réécrire les archives pour que le passé corresponde à la version dictée par le gouvernement. Winston est doué, mais sa conscience commence lentement à lui peser. Il a de plus en plus de mal à croire aux mensonges du monde qui l'entoure, et il décide de se rebeller. D'abord, il se met à écrire un journal, puis il se rapproche de Julia. Mais la Police de la Pensée est toujours plus près qu'il n'y paraît, et la surveillance plus étroite.

  • La ferme des animaux Nouv.

    Il était une fois un pays où les animaux de la ferme en avaient assez de la tyrannie de l'homme. Ils décident de se révolter. C'en est fini de l'asservissement ! Veaux, vaches, cochons prennent le pouvoir, poussent le fermier à quitter les lieux et instaurent l'autogestion. L'animalisme devient la règle : l'humain est banni. Mais l'utopie égalitariste est de courte durée. Les cochons seront-ils les nouveaux maîtres ? « Tous les animaux sont égaux. Mais certains sont plus égaux que d'autres », conclut Orwell, entre pessimisme et lucidité.
    Paru en 1945, juste avant Mil-neuf-cent quatre vingt quatre, La Ferme des animaux est une impitoyable critique du totalitarisme. La traduction de Jean Queval rend le roman à son atmosphère de fable animalière, de conte de fée doux-amer, d'où émane peu à peu un malaise. Le pouvoir engendre nécessairement l'abus : le rêve d'enfant tourne vite au cauchemar d'adulte.

  • à l'Ouest, rien de nouveau Nouv.

    À l'Ouest, rien de nouveau a donné la parole à l'un de ces jeunes soldats allemands qui, comme l'auteur, vécut l'épreuve de la Grande Guerre. Plus de glorification des faits d'armes, mais l'omniprésence de la mort et le tableau de l'Apocalypse. Le livre est interdit à parution. Mais la puissance d'évocation de cette oeuvre est telle qu'elle résiste à toute censure. Écrit au présent, avec une sobriété qui souligne l'horreur quotidienne du front et de la vie dans les tranchées, ce roman nous interpelle du fin fond de l'enfer, dans la plus déchirante intimité.
    En 1933, le livre est brûlé sur la place publique par les Nazis, et Erich Maria Remarque est déchu de sa nationalité allemande en 1938. Il s'exile aux États-Unis dès 1931 et meurt en Suisse en 1970.

    Julien Frison, pensionnaire de la Comédie-Française, nous offre une lecture vibrante de ce roman, devenu dans le monde entier une ode au pacifisme.
    L'écoute en classe de ce CD est autorisée par l'éditeur.

  • ... mais la vie continue Nouv.

    C'est l'histoire d'un homme qui vient d'avoir 82 ans. Déjà ?
    Jadis, il était toujours pressé, il régnait sur le monde de la culture et il se sentait invincible. Aujourd'hui, à la retraite, c'est plus calme : les défaillances du corps, les anxiétés de l'âme, la peur de perdre ses vieux amis qui forment une bande de joyeux octogénaires. Une autre vie commence. Avec le plaisir de pouvoir enfin prendre son temps et le perdre.
    À travers ce narrateur qui lui ressemble comme deux gouttes de vieux bourgogne, Bernard Pivot raconte le grand âge à sa façon. Curiosité, lucidité, humour, c'est bien lui.
    Et c'est bien sa manière de proposer une petite leçon de gouvernance individuelle où chacun trouvera quelques recettes pour vieillir heureux.

  • Eldorado Nouv.

    Eldorado

    Laurent Gaudé

    Pour donner à saisir pleinement la douloureuse expérience des migrants, "Eldorado" varie les points de vue, diffracte la figure du héros et emprunte les voies de l'allégorie et du conte. Participant de cette manière au renouvellement romanesque, il constitue une lecture originale et stimulante pour des adolescents désireux de questionner le monde grâce à la littérature.

  • La panthère des neiges Nouv.

    "- Tesson ! Je poursuis une bête depuis six ans, dit Munier. Elle se cache sur les plateaux du Tibet. J'y retourne cet hiver, je t'emmène. - Qui est-ce ? - La panthère des neiges. Une ombre magique ! - Je pensais qu'elle avait disparu, dis-je. - C'est ce qu'elle fait croire."Sylvain Tesson, invité par le photographe animalier Vincent Munier, parcourt le Tibet oriental. Il apprend l'art de l'affût dans l'hiver et le silence. L'espoir et la tension affleurent. Et si la bête ne se montrait pas ?

  • Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants Nouv.

    Prix Goncourt des lycéens 2010, ce court récit permet d'explorer conjointement deux des genres recommandés par les programmes de Seconde : la biographie et le récit de voyage.

  • Trois voeux Nouv.

    Trois voeux

    Liane Moriarty

    Il y a Lyn, la soeur raisonnable, qui bataille pour trouver un équilibre entre sa vie de mère, de couple et sa vie professionnelle. Cat, dont tout le monde envie le prétendu mariage parfait. Et Gemma, qui change de job et de fiancé comme de chemise.
    Elles sont soeurs, triplées, soudées. Ensemble, elles ont toujours réussi à surmonter les épreuves de la vie. Jusqu'à cette fête d'anniversaire qui lève le voile sur de dérangeantes vérités. Et menace de les plonger dans le chaos.
    Ce roman, mené comme un thriller, est un soap doux amer dont personne ne ressort indemne.

  • Histoires de la nuit Nouv.

    Il ne reste presque plus rien à La Bassée : un bourg et quelques hameaux, dont celui qu'occupent Bergogne, sa femme Marion et leur fille Ida, ainsi qu'une voisine, Christine, une artiste installée ici depuis des années.
    On s'active, on se prépare pour l'anniversaire de Marion, dont on va fêter les quarante ans. Mais alors que la fête se prépare, des inconnus rôdent autour de la maison.

  • Comme un empire dans un empire Nouv.

    Il s'appelle Antoine. Elle se fait appeler L. Il est assistant parlementaire, elle est hackeuse. Ils ont tous les deux choisi de consacrer leur vie à un engagement politique, officiellement ou clandestinement, et vont se rencontrer autour d'une question : comment continuer le combat quand l'ennemi semble trop puissant pour être défait ?Dans ce grand roman de l'engagement, Alice Zeniter met en scène une génération face à un monde violent, qui cherche, avec une contagieuse obstination, à en redessiner les contours, et s'empare audacieusement de nos existences ultracontemporaines pour interroger ce que signifie, aujourd'hui, faire de la politique.

  • La succession Nouv.

    La succession

    Jean-Paul Dubois

    Sous le soleil de Miami, entre deux tournois de cesta punta, Paul et son chien s'exercent à la pratique du bonheur. À Toulouse, son père, le docteur Adrian Katrakilis, se suicide. Une habitude, presque un art de vivre dans cette étrange famille. De retour en France, Paul sera confronté à la réalité d'un héritage qu'il n'imaginait pas, une terrifiante succession.

  • La planete des chats Nouv.

    Après l'effondrement de la civilisation humaine, les chats, associés à quelques hommes et diverses espèces animales, n'ont pu résister aux rats qui ont envahi l'Europe. La petite communauté hétéroclite, dirigée par la chatte Bastet, débarque alors à New York. Mais l'arrivée sur la terre promise est un cataclysme : la statue de la Liberté est recouverte de rongeurs et les hommes ont disparu de tout horizon terrestre. Heureusement, elle et ses compagnons sont recueillis par les derniers américains repliés dans les buildings. Un refuge hors sol, précieux, mais dans lequel Bastet, bien que connectée par le biais de son port USB, va devoir refaire toute sa place. Car dans cette étrange démocratie reconstituée en 102 tribus, les chats n'ont pas vocation à régner... Et pourtant, dehors, les rats grouillent, plus forts et organisés que jamais. Or, les hommes ont beaucoup de mal à se mettre d'accord pour combattre ensemble. Bastet va-t-elle parvenir à les rallier derrière elle ?Bernard Werber poursuit sa grande épopée féline avec son incontestable talent de conteur, et entraine le lecteur dans des aventures hors du commun, entre émotion et humour.

  • La possibilité d'une île Nouv.

    Le pitch ? Quel pitch ? Il est impossible d'en dévoiler un. Le quatrième roman de Michel Houellebecq, par son ampleur, ses ambitions, sa façon bien à lui de déjouer tout pronostic, échappe à cette pratique paresseuse de la critique moderne. Alors qu'en dire ? Dire que les éditeurs étrangers les plus importants (US, Grande Bretagne, Allemagne, Italie, Espagne, Suède, Japon), l'ont lu sur manuscrit et aussitôt acheté. Dire aussi qu'ils n'ont pas été avares de compliments. L'un louant son humour décalé, l'autre célébrant son lyrisme, le troisième avouant à quel point il avait d'abord ri, puis frémi devant cette fresque admirablement construite, où tout est à sa place, sans effort apparent, comme soulevé par une intelligence qui lance un défi à la raison, un avertissement salutaire. En un mot, soufflé par l'auteur lui-même : « Je crois que c'est mon meilleur livre. » Stéphane Ronchewski se fond à merveille dans cet univers ubuesque. Sa lecture drôle, élégante et juste est la promesse d'un très grand moment d'écoute.

  • Le dernier jour d'un condamné Nouv.

    Alors que 2021 célébrera le quarantième anniversaire de l'abolition de la peine de mort en France, cette nouvelle édition du texte de Victor Hugo est l'occasion de s'intéresser à un débat éthique majeur et d'aborder, plus largement, les questions du jugement et de la pénalité en classe de Seconde.

  • La petite dernière Nouv.

    « Je m'appelle Fatima Daas. Je suis la mazoziya, la dernière. Celle à laquelle on ne s'est pas préparé. Française d'origine algérienne. Je suis musulmane. Une Clichoise qui passe plus de trois heures par jour dans les transports. Cette banlieusarde qui observe les comportements parisiens. Je suis une menteuse, une pécheresse. Adolescente, je suis une élève instable. Adulte, je suis hyperinadaptée. J'écris des histoires pour éviter de vivre la mienne. L'amour, c'était tabou à la maison, la sexualité aussi. Lorsque Nina a débarqué dans ma vie, je ne savais plus du tout ce dont j'avais besoin et ce qu'il me manquait. ».

  • Le prix de la vengeance Nouv.

  • Le sel de tous les oublis Nouv.

  • Une chance sur un milliard Nouv.

  • Hippie Nouv.

    Hippie

    Paulo Coelho

    • J'ai lu
    • 8 Septembre 2021
  • L'ordre du jour Nouv.

    L'ordre du jour

    Eric Vuillard

    L'Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d'intérêts ? Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne ! Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l'Anschluss par l'auteur de "Tristesse de la terre" et de "14 Juillet" qui lui a valu le prix Goncourt 2017.

empty