Westerns d'Alain

  • Un accident apparemment banal, en marge d'un rassemblement de motards dans le Wyoming, laisse un jeune homme entre la vie et la mort. Mais l'affaire semble partir en roue libre pour Walt Longmire et Henry Standing Bear, appelés sur les lieux, tant le gang de motards auquel appartenait le jeune homme se fait menaçant. Pour ne rien arranger, la mère de la victime, l'extravagante Lola, n'est autre qu'une ex-petite amie de Henry et garde un ascendant certain sur lui. Dans la confusion qui s'ensuit, Walt et Henry, aidés par Vic, se raccrochent aux faits indubitables. Mais un témoignage qui paraît vrai ne l'est pas forcément, car comme le dit si bien Sherlock Holmes «il n'y a rien de plus trompeur qu'une évidence».

    Tout au long de cette trépidante enquête, le trio de choc devra apprendre à se méfier de tous pour percer les secrets d'une affaire aux proportions bien plus grandes qu'un simple règlement de comptes.

  • Dans le comté d'Absaroka, Wyoming, la découverte du corps d'une jeune asiatique étranglée en bordure de route n'est pas monnaie courante. Et quand on retrouve près des lieux du crime un vagabond Indien au physique de colosse, Virgil White Buffalo, en possession du sac à main de la victime, l'affaire semble être vite expédiée. Pourtant, le shérif Longmire a du mal à croire que Virgil soit l'assassin, d'autant que dans le sac à main de la morte, on découvre un vieux cliché qui le ramène à sa première enquête criminelle, près de quarante ans plus tôt, en pleine guerre du Vietnam.


    Enfants de poussière est un polar haletant qui nous entraîne des boîtes de nuit de Saïgon aux villes fantômes du Wyoming. Ce nouveau volet des aventures de Walt Longmire est l'un des plus ambitieux de son auteur.

  • Lonesome Dove t.1

    Larry Mcmurtry

    À Lonesome Dove, Texas, les héros sont fatigués. Augustus McCrae et Woodrow Call ont remisé leurs armes après de longues années passées à combattre les Comanches. En cette année 1880, pourtant, l'aventure va les rattraper lorsqu'ils décident de voler du bétail au Mexique et de le convoyer jusque dans le Montana pour y établir un ranch. Commence alors un immense périple à travers l'Ouest, au cours duquel le convoi affrontera de violentes tempêtes, des bandes de tueurs et d'Indiens rebelles... et laissera de nombreux hommes derrière lui.

    Récompensé par un prix Pulitzer, Lonesome Dove est une fresque épique qui explore les mythes fondateurs de l'Amérique et nous fait vivre la quête désespérée de deux hommes qui, sans le savoir, tournent les pages du dernier western.

  • Lonesome Dove t.2

    Larry Mcmurtry

    La première partie de Lonesome Dove nous a entraînés à la suite d'Augustus McCrae et Woodrow Call, illustres ex-Texas Rangers, sur la route dangereuse du Montana, là où, dit-on, les terres sont encore à qui les prend. De nombreuses épreuves attendent le convoi lors de cet extraordinaire périple à travers l'Ouest. Les hommes devront tour à tour affronter des éléments déchaînés, des pillards et leurs propres démons. Au bout de cette piste longue et périlleuse, beaucoup manqueront à l'appel.

    Récompensé par un prix Pulitzer, adapté par Hollywood, Lonesome Dove est une immense saga à travers l'Ouest américain. Au crépuscule d'un monde mythique, Larry McMurtry nous fait vivre l'ultime aventure de deux survivants qui tentent de prolonger la légende.

  • À la frontière du Mexique, le Texas n'est qu'un désert hostile où se risquent quelques rares colons. Pour les protéger, Gus et Call, Texas rangers mal équipés et sous-payés, officient sous les ordres du fantasque capitaine Scull. Le danger est partout : face à eux, le puissant chef comanche Buffalo Hump prouve que son peuple est loin d'être asservi, tandis que de l'autre côté de la frontière, Ahumado, mystérieux brigand expert en embuscades, sème la terreur. Dans cette partie des États-Unis, l'Histoire est en marche, laissant ces combattants blancs et indiens vivre les ultimes aventures d'un Ouest encore sauvage.
    Deuxième volet de la série culte Lonesome Dove (Prix Pulitzer)

  • «La plupart des voleurs de trains sont pas malins, et c'est une chance pour les compagnies de chemins de fer. À eux seuls, cinq bandits pas trop idiots pourraient braquer tous les trains de ce pays.» Ainsi parle Woodrow Call, ancien capitaine des Texas Rangers désormais reconverti en chasseur de primes. Engagé pour éliminer Joey Garza, un dangereux criminel mexicain plus futé que les autres, il sillonne les étendues arides du Texas en compagnie d'une équipe hétéroclite. Mais le monde du vieil Ouest héroïque a changé ; la Frontière a été refermée, le pays est sillonné de lignes de chemin de fer, les cow-boys, Indiens et hors-la-loi ne sont plus ce qu'ils étaient. Une chose est sûre : Call, vieillissant, ne comprend guère la civilisation qui arrive. Mais Joey Garza est un adversaire à sa mesure.

    Dernier volet de la saga Lonesome Dove, Les Rues de Laredo conte les ultimes aventures du légendaire Woodrow Call.

  • Traduction revue du deuxième tome de la série «The Big Sky» pour lequel A. B. Guthrie avait reçu le prestigieux prix Pulitzer. Dick Summers, un des héros de «La Captive aux yeux clairs», guide un convoi de pionniers vers l'Oregon. Cette fresque intense et hyperréaliste nous fait vivre de l'intérieur l'aventure dramatique, passionnante et humaine d'hommes et de femmes qui abandonnent tout dans l'espoir de découvrir un monde meilleur. Sans bien se rendre compte des dangers qu'ils vont devoir affronter.

  • Après «La Captive aux yeux clairs» et «La Route de l'Ouest», voici le troisième tome de la saga «The Big Sky» d'Alfred Bertram Guthrie. Quelque temps après avoir quitté brutalement ses compagnons de route sur la piste de l'Oregon «(La Route de l'Ouest)», Dick Summers retrouve la liberté solitaire des grands espaces. Que restera-t-il de ce pays de castors et de bisons, alors que l'avancée de l'homme blanc avide d'or et de sang se fait chaque jour plus pressante ?

  • Premier tome de la très célèbre série The Big Sky de A. B. Guthrie, texte fondateur de «l'école du Montana» : une épopée saisissante et iconoclaste dans les paysages immenses et mythiques de l'Ouest américain, qui donna lieu au chef-d'oeuvre éponyme de Howard Hawks (1952).

  • Beau roman plein de périls et de rencontres, «L'Irrésistible Ascension de Lat Evans» retrace le destin de Lat Evans, le fils de Brownie Evans et de Mercy McBee, personnages inoubliables de «La Route de l'Ouest». Parti en quête d'aventures et de richesses, tour à tour cow-boy, chasseur de loups puis notable d'une petite ville, il va gravir l'échelle sociale... mais à quel prix ? Adapté au cinéma par le grand Richard Fleischer en 1959, sous le titre «Duel dans la boue», ce roman est le quatrième tome de la légendaire saga «The Big Sky» - et le plus abouti.

  • deadwood

    Pete Dexter

    « Ici, rien n'est normal, même le temps... Le jour de notre arrivée, on a vu deux hommes portant une tête humaine, en pleine rue... Un Mexicain avec celle d'un Indien, et une crapule qui louchait et qui s'appelait Boone May, avec la tête d'un hors-la-loi... »
    La réalité du Far West, véritable genèse d'une nation, est l'un des plus grands romans noirs épiques de l'histoire humaine. Elle dit toute la violence brute d'un pays dominant à ce jour le monde. Fleuves de boue dans les villes, putes contaminées à la vérole par les trappeurs, chasseurs de primes devenus shérifs, viols, meurtres, ramassis de psychopathes, de chercheurs d'or fous et de mythomanes, de Chinois brûlés dans des fours à briques, d'incendies ravageurs et de personnages célèbres... Deadwood raconte l'histoire d'un pays où la première chose à faire en se levant le matin est d'oublier ce qui est arrivé la veille... Un chef-d'oeuvre.

  • Warlock

    Oakley Hall

    " La ville de Tombstone en Arizona durant les années 1880 est, à plus d'un titre, notre Camelot national - une terre fabuleuse où les vertus de l'Amérique s'incarnent dans les frères Earp et ses maux chez les membres de la bande des Clanton ; terre imaginaire aussi, où l'affrontement d'OK Corral revêt un peu de la pureté dépouillée des joutes arthuriennes. Dans son excellent roman Warlock, Oakley Hall rend son humanité véritable, sanglante et mortelle au mythe de Tombstone. Wyatt Earp s'y métamorphose en un tireur d'élite nommé Blaisedell qui, en partie à cause de l'image agrandie donnée de lui dans les magazines spécialisés sur le Far West, pense qu'il est un héros. Et c'est parce qu'il croit en ce héros que le Comité des citoyens exaspérés de Warlock fait appel à lui. Mais lorsqu'il découvre qu'il ne peut répondre à ces attentes, Blaisedell est obligé de reconnaître ses failles, son abîme intime n'étant pas si éloigné de celui qui règne en ville. Avant même que ne s'achève l'angoissante épopée du livre [...], Warlock doit reconnaître que ce que l'on nomme la société et l'état de droit sont des concepts aussi fragiles et précaires que la chair, voués à retourner à la poussière des déserts aussi rapidement qu'un cadavre. C'est la sensibilité profonde de Warlock aux abîmes qui fait de cet ouvrage un grand roman américain. "

  • Jeremiah Johnson (ou John Garrisson, en fait peu importe) arriva dans les montagnes Rocheuses au milieu du XIXe sie`cle pour s'y faire trappeur.
    Mais l'assassinat de son e´pouse indienne le conduisit a` mener une sanglante vendetta contre la tribu des Crows. Me´chant, il mangeait cru le foie de ses ennemis.
    Ce livre rapporte sa le´gende.
    Bourre´ d'outrances, horrifiant, traverse´ par un humour sardonique et servi par un style alerte, Jeremiah Johnson le Mangeur de Foie, petit chef-d'oeuvre de la litte´rature folklorique ame´ricaine, adapte´ au cine´ma par Sydney Pollack avec Robert Redford dans le ro^le-titre, est aux antipodes du Nature Writing classique : c'est une ode a` la sauvagerie brute.

  • Un souffle parcourt les prairies du Far-West, aux abords d'une ville naissante vers laquelle toutes les pistes convergent. C'est celui d'Eau-qui-court-sur-la plaine, une Indienne dont tout le clan a été décimé, et qui, depuis, exerce ses talents de guérisseuse au gré de ses déplacements. Elle rencontrera les frères Brad et Jeff traversant les grands espaces avec leur vieille mère mourante dans un chariot brinquebalant tiré par deux boeufs opiniâtres ; Xiao Niù qui comprend le chant du coyote; Elie poursuivi par Bird Boisverd ; Arcadia Craig, la contrebassiste. Et tant d'autres, dont les destins singuliers se dévident en une fresque sauvage où le mythe de l'Ouest américain, revisité avec audace et brio, s'offre comme un espace de partage encore poreux, ouvert à tous les trafics, à tous les transits, à toutes les itinérances.
    Western des origines, véritable épopée fondatrice, tantôt lyrique, dramatique ou burlesque, Faillir être flingué est d'abord une vibrante célébration des frontières mouvantes de l'imaginaire.
    Unanimement salué pour la puissance et l'inventivité de sa prose, Faillir être flingué a reçu le prix du Livre Inter 2014.

empty