Bayard Culture

  • Caractéristiques de ce missel 2021 :
    Une introduction spirituelle pour chaque temps liturgique (Avent, Noël, Carême, Pâques)
    Une méditation de la Parole de Dieu pour chaque dimanche par :
    o Soeur Emmanuelle Billotteau, ermite bénédictine,
    o P. Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France de 2009 à 2014.
    o P. Thibault Van Den Driessche, journaliste assomptionniste
    o Soeur Anne Lécu, dominicaine
    o François Meusnier, diacre et modérateur de la communauté Ecclesiola (Toulon)
    o Bénédicte Draillard, journaliste à RCF
    o Michèle Clavier, théologienne.
    * des séminaristes de Saint-Martin
    Et toujours :
    Une vie de saint, mise en valeur dans une courte biographie.
    La prière universelle pour cause dimanche et fête.
    Des intentions de prières pour chaque semaine.
    Un commentaire biblique des Pères de l'Eglise.

  • « J'ai peur que nous ayons les yeux plus grands que le ventre, et plus de curiosité, que nous n'avons de capacité : nous embrassons tout, mais nous n'étreignons que du vent. » Montaigne
    Étymologiquement dérivée de cura, le "soin", la curiosité apparaît tantôt comme un louable désir de connaître, tantôt comme la recherche insatiable de vaines nouveautés ou de vérités hors de portée de la condition humaine.
    Les auteurs rassemblés dans ce petit recueil, de Sénèque à Rousseau, en passant par Voltaire et Montaigne, oscillent en permanence entre un éloge de la "bonne curiosité, celle qui mène à l'apprentissage des sciences naturelles et des sciences de l'homme, et une profonde réflexion sur les limites de la connaissance. Cet appétit de savoir, soupçonné d'être le ferment de l'orgueil et de faire oublier la priorité de la foi, doit être bridé, voire censuré parfois, pour se recentrer sur l'essentiel.

  • Compétition, évaluation, performances, voilà des termes qui marquent notre vie aujourd'hui et nous empêchent de vivre une présence au monde simple et bonne.
    Avec cette nouvelle collection, nous voulons mettre en avant des valeurs et des vertus qui aident chacun à vivre et à prendre sa place, en toute plénitude, dans la société d'aujourd'hui.
    Dans chaque ouvrage sont rassemblés des textes courts de grands auteurs; philosophes, théologiens, Pères de l'Église, écrivains, poètes ... qui constituent une anthologie non exhaustive, mais pertinente, étonnante, accessible.

  • L'art de l'écoute

    Collectif

    Compétition, évaluation, performances, voilà des termes qui marquent notre vie aujourd'hui et nous empêchent de vivre une présence au monde simple et bonne.
    Avec cette nouvelle collection, nous voulons mettre en avant des valeurs et des vertus qui aident chacun à vivre et à prendre sa place, en toute plénitude, dans la société d'aujourd'hui.
    Dans chaque ouvrage sont rassemblés des textes courts de grands auteurs; philosophes, théologiens, Pères de l'Église, écrivains, poètes ... qui constituent une anthologie non exhaustive, mais pertinente, étonnante, accessible.

  • L'art de la douceur

    Collectif

    Compétition, évaluation, performances, voilà des termes qui marquent notre vie aujourd'hui et nous empêchent de vivre une présence au monde simple et bonne.
    Avec cette nouvelle collection, nous voulons mettre en avant des valeurs et des vertus qui aident chacun à vivre et à prendre sa place, en toute plénitude, dans la société d'aujourd'hui.
    Dans chaque ouvrage sont rassemblés des textes courts de grands auteurs; philosophes, théologiens, Pères de l'Église, écrivains, poètes ... qui constituent une anthologie non exhaustive, mais pertinente, étonnante, accessible.

  • Le Christ

    Collectif

    En de nombreux fragments, aujourd'hui dispersés à travers les recueils de textes publiés dès 1949, Simone Weil a donné une « histoire du Christ », rassemblée dans cette anthologie. Sa conception très originale et très puissante de l'Incarnation conditionne aussi bien son rapport personnel au Christ, qui l'avait « prise », que les concepts fondamentaux du rapport de l'homme au monde et à Dieu : l'âme, l'amitié, le bien, le malheur.
    S'incarner en Christ n'est en effet, pour Simone Weil, qu'un aspect de l'acte d'amour continu par lequel Dieu, depuis la Création, a renoncé à sa toute-puissance pour accorder l'existence aux hommes. En ce sens l'Incarnation et la Passion du Christ sont des figures de la Création grâce à laquelle nous connaissons et expérimentons le renoncement originaire de Dieu, et devenons capables, en faveur de Dieu, d'un pareil renoncement.
    Si l'Incarnation et la Passion sont présentes à l'origine du monde, Simone Weil en conclut que rien n'interdit de penser que l'Incarnation du Christ ait pu être précédée par d'autres incarnations qui sont autant d'images implicites de lui : « Dionysos et Osiris sont, d'une certaine manière, le Christ lui-même » ; « l'histoire de Prométhée est l'histoire même du Christ projetée dans l'éternité. » (Attente de Dieu). Dans les Carnets Simone Weil mentionne aussi plusieurs personnages de l'Ancien

  • Les évangiles des messes du dimanche ont depuis longtemps fait l'objet de commentaires. Les premières lectures beaucoup moins. Quant aux messes de la semaine, il n'existait jusqu'alors aucun ouvrage de commentaires exhaustifs.
    le P. André Rebré, fils de la charité, a travaillé trois ans durant à la rédaction des commentaires de ces 620 extraits de la Bible. Cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui aiment la Bible et qui parfois sont dérobés par le conte culturel et cultuel propre aux Hébreux (livres de l'Ancien Testament) ou à l'univers de premières communautés chrétiennes évangélisées par saint Paul (lettres de Paul).

  • Le missel complet de l'année A : dimanches et solennités, dans la nouvelle traduction liturgique.
    Une introduction spirituelle pour chaque temps liturgique (Avent, Noël, Carême, Pâques) par les Fraternités monastiques de Jérusalem.
    Une méditation de la Parole de Dieu pour chaque dimanche par :
    oune ermite bénédictine
    oune religieuse de l'Assomption
    oun père assomptionniste
    oun curé de paroisse
    oun frère de Saint-Jean
    oune soeur apostolique de Saint-Jean
    oun séminariste de Saint-Martin.
    Et toujours :
    Introduction des trois lectures de la Parole de Dieu par des spécialistes de la liturgie, prêtres, laïcs et théologiens.
    Une méditation spirituelle des évangiles écrite par des religieux et religieuses.
    Une vie de saint, mise en valeur dans une courte biographie.
    Des intentions de prières pour chaque dimanche et pour la semaine
    Un commentaire biblique des Pères de l'Eglise.
    Grande nouveauté de l'édition 2020 : un supplément de 120 pages intitulé Vivre la messe du dimanche. Pour chaque dimanche et fêtes de l'année, on trouvera sur une première page des clés pour saisir le sens des trois lectures de la messe. Sur une autre page, un point d'attention liturgique spécifique de la messe célébrée, comme par exemple, le soin d'une bonne lecture de la Parole, la place du silence dans la messe ou la signification du chant de l'Agneau de Dieu.

  • Face aux crises qui secouent l'Église catholique, le pape François a insisté en août dernier sur l'importance d'un engagement des laïcs. Le quotidien "La Croix" a sollicité, dans ce sillage, plusieurs acteurs pour écrire des « Lettres aux catholiques qui veulent espérer ». Elles constituent un témoignage unique et polyphonique de l'espérance qui anime les catholiques dans la variété de leurs expériences, de leur engagement, qu'il soit spirituel, social, éducatif, etc.
    Parmi les premiers contributeurs : Denis Moreau, professeur de philosophie à l'université de Nantes, auteur de "Comment peut-on être catholique ?" (Seuil, 2018) ; Laurent Landete, ancien modérateur général de la communauté de l'Emmanuel ; Lucetta Scaraffia est une historienne et journaliste italienne plaidant la cause des femmes dans l'Église ; Michael Davide Semeraro, bénédictin, a notamment publié "La vérité vous rendra libres" (Salvator) ; Véronique Fayet est présidente du Secours catholique - Caritas France depuis 2014 ; Marie Derain de Vaucresson est spécialiste des droits de l'enfance ; Tugdual Derville est éditorialiste à RCF, chroniqueur à KTO ; Olivier Savignac est musicien professionnel, il a témoigné des violences pédophiles dont il a été lui-même victime.

  • Dans ce livre très original, qui peut être considéré comme une longue méditation philosophique sur l'amitié, André Guigot convoque de multiples penseurs : Agamben, Kant, Pascal, Bachelard, Spinoza... Il explore avec eux ce sentiment défini par Kant comme «amour et respect réciproque», et montre combien l'amitié est un événement qui change la vie. Non pas en transformant le quotidien par des choses extraordinaires, mais lentement, et donc authentiquement. Il se moque un peu de la manie moderne de tout quantifier et de mettre en avant le nombre de ses «amis». Et affirme : le vrai «progrès», dans le domaine de l'amitié, réside dans le renoncement à la performance. André Guigot développe enfin dans ce livre la thèse de «l'amitié originelle », qui peut se référer à l'amour de l'humanité dont le Christ est la figure la plus pure, et qui pousse chacun à se laisser éprouver un sentiment proche de l'amitié à l'égard de son prochain, comme de tous ceux qui ont une communauté de destin.
    L'auteur : André Guigot est professeur agrégé de philosophie et diplômé du Collège international de philosophie. Spécilaiste de Sartre, il anime de nombreuses conférences. Ses livres s'orientent vers les thèmes de l'amour et de la nature. Il a publié notamment Petite philosophie de la passion amoureuse (Milan, 2004) et chez Bayard, Qui pense quoi ? (2012), Pour en finir avec le bonheur (2014) et 12 bonnes raisons de se révolter (2017).

  • À l'initiative du pape François, les présidents des Conférences épiscopales du monde entier se sont réunis au Vatican en février 2019. Il s'agit de prendre conscience du drame et de la souffrance des victimes. Tout ceci pour faire en sorte qu'apparaisse, avec force, le sens des responsabilités de chaque évêque en tant qu'individu unique et en tant que partie intégrante de tous les évêques et de toute la communauté, c'est-à-dire de l'Église.
    Les documents réunis mettent en avant les procédures, les tâches qui doivent être suivies à différents niveaux (évêque diocésain, archevêque, conférence épiscopale, dicastères du Vatican). Ils pointent la nécessité de la « transparence » sur les tâches, les procédures et les moyens de les mettre en oeuvre. La place des victimes est mise en avant, notamment par huit témoignages de personnes abusées par des prêtres et de religieux.

  • Le missel complet de l'année C : dimanches et solennités, dans la nouvelle traduction liturgique.
    Caractéristiques de ce missel 2019 :
    Une introduction spirituelle pour chaque temps liturgique (Avent, Noël, Carême, Pâques) par les Fraternités monastiques de Jérusalem.
    Une méditation de la Parole de Dieu pour chaque dimanche par de grandes communautés monastiques : des soeurs clarisses de Cormontreuil, des moniales de Blauvac, de la Coudre et de Jouarre, des soeurs apostoliques de Saint-Jean, des frères de Saint-Jean, des frères de Saint-Martin, des moines de Saint-Benoît-du-Lac, des Fraternités monastiques de Jérusalem.
    Un bref commentaire de l'Evangile par les Pères de l Eglise.
    Et toujours :
    Introduction des trois lectures de la Parole de Dieu par des spécialistes de la liturgie, prêtres, laïcs et théologiens.
    Une méditation spirituelle des évangiles écrite par des communautés religieuses.
    Une vie de saint, mise en valeur dans une courte biographie.
    Des intentions de prières pour chaque dimanche et pour la semaine.

  • Cet ouvrage regroupe plus de cent questions touchant aux différentes thématiques de la foi catholique. Le credo, les anges, l'esprit saint, les sacrements, les textes... Ces questions, toutes simples et fondamentales sont regroupées en trois grandes parties : la Bible, Dieu, la vie spirituelle.
    De quelle faute Adam et Eve se sont-ils rendus coupables ? Pourquoi la Bible est-elle si violente ? Qu'est-ce qu'être catholique ? Peut-on aller en enfer ? Qu'est-ce que le monde invisible ? Que veut dire « mariage indissoluble » ? Jésus nous dit : « Ne jugez pas. » Mais est-ce toujours possible ?
    À ces questions, d'une infinie diversité, les plus grands théologiens, des prêtres, des exégètes, répondent, clairement. La forme : Une question, une réponse de maximum deux pages.
    Ce livre est une mine pour s'informer, réfléchir, découvrir !
    Les théologiens, prêtres, écrivains qui ont participé à cet ouvrage : Anne Soupa, Anne Lécu, Christine Pedotti, Bernard Sesbouë, Henri-Jérôme Gagey, Roland Gosselin, Michel Kubler, Gérard Billon, Franck Javary, Luc Forestier, Antoine Nouis, Emmanuel Pisani, Christian Petitfils, Michel Legrain, Sylvain Gasser, Jacques Nieuviarts, Philippe Marsset, Frédéric Louzeau...

  • Vivre en philosophe

    Collectif

    Pour Alain Cugno, la philosophie est à la fois une science de la vie et un art de la pensée. Dans ce témoignage d'une vie de philosophe et d'enseignant, l'auteur partage aussi bien les souvenirs d'enfance que le cheminement intellectuel d'un chercheur. Sur cet itinéraire, on croise évidemment Platon, Kant et saint Augustin mais aussi Proust ou Rantanplan. Les anecdotes vécues avec les étudiants ou encore les leçons reçues de la littérature donnent à Alain Cugno l'occasion d'un récit enthousiaste et joyeux sur ce que la philosophie peut susciter dans l'existence.

  • Album Tibhirine

    Collectif

    Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept frères du monastère de Tibérine étaient enlevés. Le 21 mai de la même année, leur mort était annoncée par le groupe islamique armé (GIA). Vingt ans après cette tragédie, que nous reste-t-il de Tibérine ? Les "héritiers", personnalités diverses aux regards très différents, témoignent de ce qu'a représenté la présence des moines de Tibérine en Algérie et de l'importance, pour aujourd'hui, de cette coexistence fraternelle et respectueuse du christianisme et de l'islam.

  • L'Église vit aujourd'hui une grande épreuve. Avec Michel Camdessus, un groupe de chrétiens engagés veut répondre à l'invitation du pape François à transformer l'Église. Il s'agit à la fois de rompre avec le cléricalisme, de rénover ses règles et son discours sur les questions d'affectivité et de sexualité, de répondre aux attentes des jeunes et de s'appuyer les uns sur les autres pour vivre l'Évangile. Pour cela, comment sortir de tant de routines ?
    Dans un ouvrage qui est une refonte totale de leur précédente réflexion (publiée en ligne et disponible sur le site de La Croix), ils interrogent : comment l'encyclique Fratelli tutti peut-elle contribuer à davantage de fraternité ? S'appuyant sur des contributions historiques et théologiques de Hervé Legrand, cet ouvrage montre comment un gouvernement de l'Église ancré dans la fraternité chrétienne efface toute hiérarchie entre hommes et femmes, et leur confère une commune et entière responsabilité. Pour hâter la mise en place de ces réformes, cet ouvrage propose qu'évêques et fidèles entreprennent une démarche synodale pour préparer l'avenir de l'Église par des réformes et des innovations fondées sur sa grande tradition et périodiquement réévaluées. Ainsi transformée, l'Église pourra continuer à témoigner de l'Évangile auprès de nos contemporains.

  • La manière dont nous accompagnons la croissance des enfants et des jeunes, que l'on soit parents, enseignants, éducateurs, dépend en grande partie de l'idée que nous nous faisons de la personne humaine et du monde dans lequel elle grandit.
    A l'école, en famille, ou dans les différents lieux d'apprentissage, la variété des leviers éducatifs mobilisés, les types de discours qui sont tenus aux enfants et aux jeunes, et les expériences auxquelles ils sont confrontés sont autant d'éléments qui reposent toujours sur une anthropologie particulière, c'est-à-dire sur une certaine vision de la personne humaine et de sa place dans le monde.
    De ce point de vue, une anthropologie chrétienne porte en elle des présupposés fondamentaux dont il convient d'interroger la portée dans le monde contemporain. C'est précisément l'objet de ce volume qui réunit des contributions de spécialistes, (pédagogues, éducateurs religieux, philosophes), s'inscrivant dans cette perspective, pour éclairer les principaux enjeux et défis qui se posent à une éducation dans un cadre chrétien.
    Cet ouvrage qui regroupe de grands noms, se structure autour de ces thématiques : la définition de l'éducation, le statut de la fraternité, le rôle de l'expérimentation, la notion d'éducation intégrale, les neuro-sciences et la liberté et la valeur de la parole. Il est dirigé par le philosophe et pédagogue Louis Lourme.

empty