Favre

  • Cet ouvrage est un témoignage de gratitude envers les nombreuses personnes qui accomplissent bénévolement un geste social fort, en donnant de leur sang pour les autres. Leur solidarité contribue à rendre la société plus humaine.
    Certaines d'entre elles ont accepté de prendre la parole. Dans de brèves histoires de vie, elles se dévoilent et expriment leurs motivations, sentiments et opinions en relation avec un acte qu'elles ont répété à de multiples reprises.
    En écho à ces témoignages-portraits, de grands témoins apportent leur regard d'êtres humains et de spécialistes sur les questions métaphysiques, spirituelles, éthiques, juridiques, sociologiques et médicales posées par le don de sang.

  • Du Léman à la Méditerranée, de Saint-Gingolph à Menton, partez sur le tracé mythique de la Grande Traversée des Alpes. Une marche de cinq semaines, ponctuée de rencontres lumineuses et de paysages à couper le souffle, une aventure humaine incroyable. A travers quatre parcs naturels, 600 kilomètres de parcours, découvrez le Mont Blanc, le Beaufortain, la Vanoise, la Maurienne, le Queyras, le Mercantour, la vallée des Merveilles et enfin la mer. Près de 60 cols franchis et plus de 60 villages traversés. Des souvenirs pour la vie !
    Ce topo-guide regroupe les 38 étapes d'une aventure vécue et partagée par 10 randonneurs, accompagnés d'un guide, de Benoît Aymon et Pierre-Antoine Hiroz, pour la série documentaire de la RTS tournée en 2017.

  • Parcourir les contreforts du Toit de l'Europe : une aventure entre émotions et efforts. Le Tour du Mont Blanc, incontournable, déroule ses sentiers entre la Suisse, la France et l'Italie. Au départ de la Suisse en neuf étapes, avec des variantes en six jours, ce topo-guide propose une alternative bienvenue pour éviter la forte fréquentation des sentiers depuis Chamonix. Le Tour du mont Blanc, assurément à épingler dans votre carnet de trekking.

  • Tour des Dents du Midi et Tour des Dents Blanches au coeur des Chablais suisse et français ! Deux itinéraires de quatre et cinq jours de moyenne montagne offrant des panoramas exceptionnels sur les Alpes et le massif du Mont-Blanc.
    Si le Tour des Dents du Midi est l'itinéraire idéal pour une randonnée initiatique pouvant se réaliser en famille, le Tour des Dents Blanches propose lui quelques passages plus alpins.

  • Le Cervin, un véritable mythe ! Ce trekking vous emmène autour de ce sommet si réputé qui surplombe les stations de Zermatt (Suisse) et de Breuil-Cervinia (Italie). Avec la traversée glaciaire du col Collon et du Theodulpass, l'itinéraire prend résolument une dimension de haute montagne. Les nombreux passages à plus de 3000 mètres d'altitude, bien que sublimes, mettent les organismes à rude épreuve. Les étapes du Tour du Cervin s'adressent à des randonneurs entraînés et expérimentés. Un mythe se mérite !

  • Istanbul

    Collectif

    • Favre
    • 1 Mars 1997

    Textes de Princesse Bibesco, Chateaubriand, Edmondo De Amicis, Maxime Du Camp, Claude Farrère, Théophile Gautier, Leïla Hanoum, Alphonse de Lamartine, Le Corbusier, Pierre Loti, Camille Mauclair, Lady Mary Montagu, Gérard de Nerval, Jan Potocki, Marcelle Tinayre, Mark Twain, réunis par Gérard-Georges Lemaire.

  • Les éditeurs du livre ont réuni autour de l'énigme de l'immortalité une vingtaine d'auteurs venus de différents horizons. Qu'ils soient professeur de médecine ou de littérature, dessinateur, biologiste, psychiatre, avocat, architecte, mathématicien ou alpiniste, ils proposent, chacun à leur manière, en sortant parfois de leur réalité professionnelle, une réflexion en lien avec ce thème vaste, incertain et intemporel.

  • Voici l'incroyable histoire (vraie) de deux enfants, de 9 et 5 ans, qui ont parcouru - SEULS, MAIS À CHEVAL - de folles distances à travers les États-Unis.
    Au cours des vacances scolaires de 1909, ils réalisent un premier périple équestre, de leur Oklahoma natal au Nouveau Mexique et retour environ 1500 kilomètres. L'année suivante, ils doublent la mise ils couvrent 3 000 kilomètres en gagnant, cette fois, New York, où ils sont accueillis par un ami de leur père, le président Teddy Roosevelt. En 1911, enfin, ils doublent encore les enjeux : toujours seuls, et toujours à cheval, ils relient la côte est à la côte ouest des États-Unis - soit 6 000 kilomètres -en soixante-deux jours seulement.
    Ces extraordinaires aventures des FRÈRES ABERNATHY, Bud (l'aîné) et Temple (le benjamin), étaient totalement inconnues en France. La traduction que Bernardine Cheviron donne ici du récit qu'en fit à l'époque un membre de la famille Abernathy (Miles) comble cet oubli et, surtout, répare cette injustice.

  • Le cheval, animal politique

    Collectif

    • Favre
    • 24 Septembre 2009

    Pourquoi Sarkozy croit-il nécessaire de s'exhiber à cheval dès qu'il en a la possibilité, en Camargue ou au pied des Pyramides (par référence à Bonaparte ?). Pour les mêmes raisons, probablement, que celles qui ont motivé, avant lui, Poutine. Et, avant eux, Reagan, Saddam, Kaddafi. Ou, plus loin encore, Tito, Churchill et tant d'autres. Qu'est-ce donc qui attire à ce point les hommes politiques vers le cheval ? Est-ce une façon pour eux de se montrer proche de la nature ? Une manière de se hisser au-dessus des autres, au-dessus des simples piétons, des simples citoyens ? Un moyen de se grandir ? Alors que le cheval n'est plus, depuis longtemps, ni un outil ni un véhicule, il continue, c'est certain, à être utilisé comme piédestal. Serait-il resté une représentation du pouvoir ? Un symbole de la puissance ? Un signe d'appartenance à une caste supérieure : le cheval est-il toujours réservé à une chevalerie ? Une aristocratie, une oligarchie ? Ces questions en induisent d'autres : le cheval serait-il donc un animal «de droite» ? Peut-on être de gauche et se montrer à cheval ? Et d'autres encore : l'équitation n'est-elle pas une bonne préparation à la politique ? Comme les peuples, les foules, les opinions publiques, le cheval peut se déchaîner soudain : il faut apprendre à prévoir et gérer ses changements d'humeur, à imposer sa volonté à plus fort que soi. Cela a été souvent dit : il y a entre l'art de gouverner et l'art de monter à cheval de nombreux points communs. Le cheval, en tout cas, n'est pas un animal ordinaire. Il participe, d'une façon ou d'une autre, au pouvoir des hommes. Il est, peu ou prou, associé à leurs entreprises militaires et politiques. Raison pour laquelle il peut être, comme les bipèdes qui l'utilisent, tantôt honoré, tantôt déchu. C'est ce que racontent ici avec talent de grands écrivains et/ou de grands cavaliers, hommes de lettres et/ou hommes de cheval, écuyers et/ou politiciens. Comment des chevaux ont été condamnés à la déportation, voire aux travaux forcés (Ismaïl Kadaré). Comment des chevaux ont été offerts (Gendjim, le cheval de Mitterrand), enlevés (Shergar, le cheval de l'Aga Khan), voire fusillés (Iris XVI, le cheval de Leclerc) ! Le cheval est souvent un enjeu politique, pas seulement en France (Jean-Louis Andréani), mais aussi en Afrique (Valy Sidibé) ou en République Islamique d'Iran (Jean-Pierre Digard). Jamais ces sujets n'avaient été abordés de façon aussi talentueuse, grâce aux prestigieuses contributions réunies ici, ni de manière aussi spectaculaire, grâce à une iconographie abondante, rare et qui, souvent, désarçonne. J.-L. G.

  • Le Musée d'art et d'histoire publie un nouvel ouvrage pour mieux faire connaître ses collections. Riche de près de 650'000 objets, le plus important musée encyclopédique de Suisse a sélectionné un peu plus de 200 oeuvres représentatives de la spécificité et de la diversité de ses fonds (beaux-arts, arts graphiques, arts appliqués, archéologie, horlogerie, émaillerie, bijoux, miniatures, numismatique, livres précieux...).

    Organisé de manière simple et lisible - une page par oeuvre -, ce catalogue prend le parti de la transversalité et inclut des objets qui, pour des raisons de conservation comme les oeuvres sur papier, ne sont pas exposés dans les salles. Les oeuvres les plus célèbres, telles le retable de Konrad Witz, la statue monumentale de Ramsès II ou le lac de Thoune vu par Ferdinand Hodler, côtoient des pièces moins connues comme un pistolet microscopique mesurant 5 millimètres. Les dernières acquisitions du musée y figurent également en bonne place.

    Chaque objet est accompagné d'un texte concis rédigé par les spécialistes du MAH. Si la structure est globalement chronologique, une attention particulière est accordée au dialogue entre les oeuvres et les médiums, pour favoriser des correspondances visuelles autour d'un thème, d'un artiste ou d'une problématique.

  • Consacré à l'histoire de Charlemagne, le décor du château de Cruet est l'un des plus importants cycles de peintures médiévales de Savoie. Reflet de la littérature de son temps, il illustre parfaitement l'idéal de la chevalerie, qui apparaît dans l'art à la fin du XIIIe siècle. Réalisé vers 1300, il est ainsi l'un des premiers exemples de peinture murale profane conservés dans le vaste territoire dominé principalement par les comtes de Genève et de Savoie, qui s'étend, au pied des Alpes, du lac de Neuchâtel à la vallée de l'Isère. À partir de cet ensemble exceptionnel, l'ouvrage traite du goût, alors naissant au sein de l'élite aristocratique, pour les représentations mêlant la guerre à l'amour. Il permet de comprendre l'empreinte de la chevalerie sur la société courtoise du XIVe siècle, période souvent oubliée des études sur la Savoie médiévale. Enrichi des dernières découvertes archéologiques et historiques, le présent catalogue, richement illustré, propose une synthèse autour de la vie de la noblesse locale de cette époque en s'adressant au public le plus large, amateurs éclairés, passionnés du Moyen Âge et spécialistes.

    Inclus dans le catalogue, un dépliant représentant le cycle peint de Cruet.

  • Le sang ; art, sciences, vie

    Collectif

    • Favre
    • 1 Décembre 2011

    Partager la vie, donner une partie de soi, c'est le geste qu'accomplissent chaque jour les donneurs de sang, de cellules ou d'organes.
    Parce qu'il est un espoir de vie pour les patients qui le reçoivent, c'est un don particulièrement émouvant. La générosité des donneurs, anonymes ou non, est impressionnante et le partage de la vie entre bien-portants et patients constitue un cadeau exemplaire. L'esprit de partage a marqué la naissance de ce livre, dû à l'initiative du Professeur Jean-Daniel Tissot, médecin directeur du Service vaudois de transfusion sanguine.
    Il a réuni une série d'auteurs de Suisse, de France, d'Angleterre, du Cameroun et des Etats-Unis d'Amérique, en leur demandant de présenter aux lecteurs leurs idées et leurs passions personnelles, en marge de leur engagement professionnel envers les donneurs ou les patients. Même si le sang et la transfusion sont au coeur de ce livre, il ne s'agit pas d'un traité de médecine destiné à des spécialistes.
    Il s'adresse à un large public, intéressé par les questions scientifiques, organisationnelles, spirituelles, éthiques, artistiques ou simplement humaines. Au fil des chapitres, les auteurs nous invitent à découvrir les relations entre l'homme et l'univers, les drames, les défis et les espoirs de la transfusion, le délire sécuritaire post-pandémique de notre société et les problèmes de la transfusion en Afrique.
    Ils expliquent comment est organisée l'industrie mondiale du plasma sanguin et pourquoi chacun est concerné par le développement des vaccins dans l'intérêt général de la population. Ils traitent de la symbolique du sang, de la signification du rouge dans l'art et de l'origine du sang bleu. Ils montrent la représentation du don de sang et de la transfusion dans le cinéma et la philatélie en particulier.
    Enfin, des témoignages nous permettent de saisir le vécu de personnes qui ont reçu, qui ont donné et qui ont soigné.

  • Les lieux qu'il faut avoir vus en suisse romande Nouv.

empty