Gerard Klopp

  • L'ouvrage de référence : un tour de France des plus remarquables sites de Vauban.
    330 illustrations et photos.
    Vauban non seulement sut construire, assiéger, prendre ou défendre des centaines de places, mais fut aussi un pionnier de la pensée écono­mique et sociale.
    Le livre collectif publié en 2007 pour le tricentenaire de la mort de Vauban (1633-1707) s'est attaché à présenter l'oeuvre de l'ingénieur-architecte des places fortes mais aussi ses écrits d'où le sous-titre «?la pierre et la plume?».
    L'année suivante, douze sites fortifiés par Vauban ont été inscrits au Patrimoine Mondial de l'Humanité pour leur exceptionnelle valeur universelle. Chacun des sites représente un exemple emblématique de forti­­fication (de montagne, d'estuaire, de tours à la mer et de citadelle) et appartient à un réseau, celui des Sites Majeurs de Vauban.
    La présente édition prend en compte cette reconnais­sance par l'UNESCO en incluant un nouveau chapitre écrit par Michèle Virol, présentant les sites classés.
    L'historiographie de la fortification, de la guerre de siège, des ingénieurs et de Vauban s'est enrichie ces dix der­nières années et tous les auteurs en ont tenu compte.

  • Entre 1917 et 1921, un petit groupe d'opérateurs de prise de vues ont arpenté l'Alsace, territoire - avec la Moselle - tout juste repris à l'Allemagne au terme de la Première Guerre mondiale.

    Miracle d'une technologie encore balbutiante, ils nous ont laissé un témoignage en couleur de cette période exceptionnelle.

    Ces premières photos en couleurs, des autochromes, avaient été réalisées grâce au soutien du banquier Albert Kahn, un Alsacien installé à Paris après la perte de l'Alsace et de la Lorraine en 1870.

  • Plus de 150 illustrations.
    C'est toute l'histoire de l'Europe qui se découvre à travers celle de Belfort !
    Ouvrage collectif de huit auteurs, avec une préface de Jean-Pierre Chevènement.
    Ce livre met en évidence la position de Belfort qui confère à ce territoire une liaison privilégiée entre le Rhin et la vallée du Rhône.
    Une grande fresque, de 1226 à nos jours, soit plus de sept siècles de fortification entreprise par Vauban et évoluant en réponse aux progrès de l'artillerie et de l'armement.

  • Plus de 360 illustrations.
    Ce livre est un projet pluriel.
    En premier lieu, il s'agit de proposer un ouvrage complet, ouvert et moderne sur le lycée Louis-le-Grand, son histoire, ses acteurs, ses projets, et de montrer ainsi la place de cet établissement d'exception au cours des siècles, à Paris, en France et dans le monde.
    Ce faisant, il nous est apparu pertinent, et même passionnant, de l'illustrer de nombreux documents iconographiques, parfois inédits, qui viennent compléter le propos en lui donnant corps, en l'inscrivant dans une réalité évocatrice, et qui servent de témoignage patrimonial.
    C'est que nous souhaitons en faire un beau livre, un objet agréable à regarder et consulter, que l'on tient à disposition, jamais très loin, car on aime à y jeter un oeil, flâner en feuilletant.
    Pour chacun de ceux qui ont eu la chance de vivre une étape de leur vie au lycée Louis-le-Grand - lycéens, étudiants de CPGE, professeurs, personnels -, il s'agit encore de convoquer des souvenirs et de permettre de ne pas oublier?: les amis, les anciens, les activités et les traditions.
    Pour ceux qui découvrent le lycée Louis-le-Grand, c'est l'occasion de l'aborder dans ses multiples facettes, et de per­cevoir comment, au fil des années, l'établissement décline l'excellence avec l'ouverture?: culturelle, sociale, géo­graphique, internationale. Ainsi, ils pourront avoir une intuition de cet élan puissant et généreux, «?l'esprit LLG?».
    Merci pour votre participation, à ce projet et, par là-même, à l'histoire du lycée?!
    Jean Bastianelli, Proviseur

  • Mondorf-les-Bains

    Collectif

    Beau livre relié de 232 pages.
    Grand format 24 x 33?cm 400 illustrations.
    Un merveilleux ouvrage pour découvrir ou redécouvrir la jolie ville de Mondorf-les-Bains.
    Maggy Nagel, ancienne Ministre de la Culture :
    On ne saurait que trop se réjouir de la parution de ce beau livre sur Mondorf-les-Bains, notre cité balnéaire dont la renommée au siècle dernier était bien connue à travers toute l'Europe. Les bienfaits des eaux thermales de Mondorf-les-Bains ont attiré maints curistes et la petite ville a connu un essor économique et une prospérité bien enviables.
    Je me réjouis tout particulièrement que l'éditeur ait pris l'initiative de documenter la localité de Mondorf-les-Bains, ville qui me tient à coeur puisque j'y ai occupé pendant près de deux décennies la fonction de bourgmestre, et où le plaisir de vivre occupe une place centrale. Je l'en remercie chaleureusement. Nul doute que les lecteurs trouveront un grand plaisir à feuilleter ce magnifique ouvrage et je souhaite que ce beau livre connaisse un franc succès.
    Lex Delles, Député-Maire :
    Ce livre, à la fois éducatif et distractif, sert à faire connaître au grand public notre patrimoine architectural et culturel.
    En ma qualité de député-maire de Mondorf-les-Bains, il me tient à coeur de remercier les Editions Gérard Klopp pour le travail minutieux accompli, indispensable à la réalisation d'un tel ouvrage, et de les féliciter du bon résultat présenté. Un grand merci revient également aux différents auteurs et collaborateurs qui, par leurs connaissances et leurs expériences en tant que Mondorfois, ont donné une touche spéciale à cette publication.

  • Grand format 22 x 32,5 cm et 125 illustrations Après la Seconde Guerre mondiale, le quartier Saint-Pierre connut une expansion foudroyante. Surgissent de terre toutes sortes d'immeubles, en particulier ceux de la cité « Médoc » destinés à loger les salariés de Sollac.
    Toute une population jeune vint rapidement y habiter et le marquer de son dynamisme. Il manquait une église à ce quartier en pleine effervescence. Il était évident pour beaucoup, alors, qu'un quartier sans église était un quartier sans âme.
    Dès 1948, une chapelle d'urgence fut construite. Très vite, elle s'avéra trop petite. Encouragé par la population, le curé-archiprêtre de Thionville, le chanoine Schivre, décida la construction d'une véritable église. Au lancement du chantier, une messe fut célébrée en 1960 à l'emplacement de la future église.
    Elle fut consacrée par Mgr Paul-Joseph Schmitt le 25 avril 1965, le premier dimanche après Pâques. Entre ces deux dates, cinq ans de collectes, de kermesses, d'animations destinées à récolter les fonds nécessaires à la construction ! Les plus anciens racontent le formidable élan qui les habitait : ils ne doutaient de rien !
    Deux particularités de l'architecture de Saint-Pierre manifestent l'intention des bâtisseurs. Son plan d'abord. Vue d'avion, l'église présente la silhouette du Christ. Sa tête, c'est le baptistère. Ses bras ouverts, le péristyle. C'est Dieu qui s'offre ainsi à tous les habitants du quartier. Il est présent à tous, dans leurs diversités culturelles et religieuses.
    Pour découvrir l'autre particularité de notre église, il faut y entrer. Nous nous retrouvons comme sous une tente. Les lambris du plafond forment une toile tendue au-dessus de l'assemblée. Comme autrefois, dans le désert de l'Exode, Dieu marche avec son peuple, partageant ses heures de doutes et ses moments de joie.
    Aujourd'hui encore, l'église Saint-Pierre rappelle cette présence de Dieu au milieu des siens. Les grands immeubles construits plus récemment autour d'elle la rendent moins visible. Cette configuration est pour la communauté chrétienne une invitation à une autre présence. Plus discrète. Mais plus ferme dans son témoignage de foi.
    Pour marquer cette volonté, à l'occasion de ce jubilé, la communauté a choisi d'inscrire deux symboles dans le choeur : un ambon de pierre, pupitre solide qui marque notre enracinement dans la Parole de Dieu ; une croix en métal, présentant le Christ-Roi, qui annonce l'espérance en la vie plus forte que la mort.
    Edito de Jean Gantzer, Curé de Saint-Pierre

  • Nico Klopp, 1894-1930

    Collectif

    Reliure pleine toile avec dorure à chaud.
    Après Kutter, Nico Klopp est certainement le peintre luxembourgeois le plus connu.
    Cette monographie trilingue français - anglais - allemand présente son oeuvre peinte.
    Reproductions soignées de ses plus beaux tableaux et gravures.
    Recherche du détail, influences et techniques, cahiers d'esquisses inédits.
    Une référence où se reflètent l'influence de Cézanne et de Van Gogh !

  • Cet ouvrage collectif de l'Académie nationale de Metz, présidée par Christian Jouffroy, a été coordonné par Christiane Pignon-Feller, relu et harmonisé par Gérard Nauroy.
    Alors qu'un regard nouveau est enfin posé sur l'architecture de l'époque de l'Annexion (1871 -1918), l'Académie de Metz a voulu aller plus loin, présenter des aspects inédits sur cette période.
    Des articles variés permettent de réviser la vision péjorative portée généralement sur ce demi-siècle, sa mémoire et son héritage qui rythment encore le quotidien de la ville.
    Metz, véritable creuset culturel, ne fut-elle pas européenne avant l'heure ?

  • Vum Stroumberg bis op d'Spatz ist ein von 15 Luxem­bur­ger Autoren zusammengestelltes und mit über 300 historischen und aktuellen Bildern illustriertes Buch, das die Besonderheiten der Gemeinden entlang der Luxemburger Mosel darstellt.
    Die Autoren nehmen die Leserinnen und Leser in diesem Buch mit auf eine spannende Reise vom Stroumberg, der in Schengen die Grenze zu Frankreich bildet, bis an die Flussmündung "Spatz", wo die Mosel in Wasserbillig Luxemburg verlässt.
    Auch wenn sich viele Ortschaften zwischen Schengen und Wasserbillig auf den ersten Blick ähneln, sind diese doch komplett unterschiedlich. Jeder Ort besitzt seine eigene Geschichte, Legenden und Besonderheiten.
    Wer Moselregion sagt, kommt nicht am Weinbau mit seinen Genossen­schaftskellereien und privaten Winzerbetrieben, der Schifffahrt und dem Tourismus vorbei.
    Seit jeher prägt auch die Kultur jene Region, durch die sich die Mosel entlang des von Weinbergen umgebenen Tals schlängelt. Ob es nun der Besuch von Johann Wolfang von Goethe bei den "Mislern", die musikalischen Klänge des "Blannen Theis" oder die Kunstwerke von Frantz Seimetz, Jean-Pierre Beckius oder Nico Klopp sind - auch die Kunst ist entlang der Mosel präsent.
    Auf 248 Seiten werden genau diese Besonderheiten von der Vergangenheit bis heute präsentiert und verleihen dem Werk auf diese Weise seine unvergleichliche Handschrift.
    Das Buch wird musikalisch ergänzt durch die stimmungsvollen Melodien der CD "Musik im Moseltal".
    Mehr als 300 Illustrationen, mit CD!

  • Plus de 80 communes et 600 photos.
    Cet ouvrage présente plus de 80 communes du dépar­te­ment ayant connu des évolutions qui ont marqué notre histoire architecturale, urbaine, patrimoniale. Chaque site est illustré par des photos anciennes et des photos récentes, prises sous le même angle de vue, pour en mesurer toute l'évolution.
    C'est toute l'oeuvre des Architectes, Urbanistes, Paysagistes, Ingénieurs, Techniciens et Ouvriers, qui est ici mise en avant. Grâce à l'impulsion de nos élus, ces hom­mes et femmes auront, par leur inventivité, leur créativité, l'innovation technique, fait évoluer le cadre de vie des mosellans.
    Avec cet ouvrage, nous invitons le lecteur à se retourner sur les traces de notre passé et à regarder notre présent, pour mieux construire notre avenir. Nous apprécierons les belles réalisations dont nous pouvons être fiers, et nous pourrons nous interroger sur ce qu'il conviendrait de ne pas reproduire. Prendre en compte la beauté de nos paysages, conserver et embellir notre patrimoine, maîtriser l'urbanisation de nos villes et villages, voilà quelques enjeux identifiés dans ce livre.
    Prenons le temps de découvrir ces évolutions, de se laisser porter par ces réflexions afin de transmettre une Moselle toujours plus belle, plus accueillante, plus agréable à vivre aux générations futures.

  • 74 illustrations. Reliure pleine toile avec dorure.
    Trente-trois auteurs relatent l'histoire de cette grande école depuis 1821.
    C'est aussi une nouvelle lumière sur le destin des institutions en charge des patrimoines de la nation, ainsi que sur le rayonnement culturel et scientifique de la France.

  • 144 illustrations.
    Sept auteurs présentent ce célèbre lycée qui s'honore de compter parmi ses anciens élèves tant d'hommes illustres : Gaspard de Coriolis, Charles Hermite, Henri Poincaré, le maréchal Lyautey, le président Albert Lebrun Barrès, le Père de Foucauld, Emile Gallé et Louis Majorelle.

  • Tirage limité à 850 exemplaires.
    Le général Jean-Claude Laparra, spécialiste de la Première Guerre mondiale, a piloté les vingt-quatre chapitres de ce livre.
    De 1914 à 1918, Metz n'est qu'à une vingtaine de kilomètres des premières lignes. Elle est l'une des villes importantes existant juste derrière le front ouest. Ainsi, elle est concernée à différents titres par les hostilités, même si cette situation n'est plus évidente de nos jours. Lorsqu'elles cessent, le retour dans le giron de la France a lieu dans des conditions souvent méconnues.
    Désireux de faire connaître toutes ces particularités, 22 membres de l'Académie nationale de Metz se sont rassemblés à l'initiative de leur président, Gérard Nauroy, pour proposer au public un ouvrage ayant pour thème la Grande Guerre à Metz et dans sa région.

  • 180 illustrations. Reliure pleine toile avec dorure.
    L'histoire contemporaine de cette école retracée par 27 auteurs.
    Alma mater de générations de vétérinaires, dépositaire du patrimoine culturel, scientifique et professionnel le plus riche de l'histoire de l'art vétérinaire.

  • Le Lycée Henri IV ; Paris

    Collectif

    Mille cinq cents ans d'édifices abbatiaux. Deux cents ans d'enseignement...

    Ces lieux sont devenus l'un des deux ou trois établissements qui se disputent le titre de meilleur lycée de France.

  • Nancy 1900

    Collectif

    Le talent et les compétences d'un collectif d'auteurs, pour un livre qui a obtenu les «Feuilles d'Or».

    Il est devenu une référence qui émerveille et fascine, nous faisant découvrir toutes les richesses de l'Art Nouveau de l'École de Nancy.

  • Le premier livre jamais édité sur l'histoire de la Lorraine, au travers de ses arts de la table.

    L'origine de nos recettes, coutumes gourmandes...

    De l'art de vivre en Lorraine, richement illustré.

  • Une sélection de 28 textes destinés à mieux faire connaître aux Lorrains les différentes revues culturelles publiées par les associations qui se consacrent à l'histoire et au patrimoine de leur belle région.

    Recherches sur les thèmes du Moyen Âge, des Temps Modernes, de la Révolution, du XIXe siècle, de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, de l'Après-guerre.

  • Une sélection de 30 textes destinés à mieux faire connaître aux Lorrains les différentes revues culturelles publiées par les associations qui se consacrent à l'histoire et au patrimoine de leur belle région.

    Recherches sur les thèmes de l'Antiquité et du Moyen Âge, des Temps Modernes, de l'Époque contemporaine, de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, de l'Après-guerre.

  • Le « canon de Hampont », souvent appelé le «?Gros Max?», est une très grosse pièce d'artillerie de la marine allemande, mise en place pour un emploi terrestre en Moselle, entre Hampont et Château-Salins.

    À partir du 1er janvier 1916 et jusqu'au début de 1917, ce super canon de 260 tonnes exécute, par-dessus le front, des bombardements sur trois agglomérations de Meurthe-et-Moselle?: Nancy, Dombasle-sur-Meurthe et Lunéville. Servi par des canonniers marins, il crache, à une trentaine de kilomètres, environ 150 énormes obus qui occasionnent des dégâts et provoquent des victimes.

    Cent ans plus tard, il ne reste rien de cette pièce. Sur son site subsistent des vestiges?; son activité et ses conséquences ont laissé des traces dans les archives, et son souvenir s'est transmis, de manière fragmentaire, dans la mémoire des habitants des localités concernées par sa présence et ses tirs. Pourtant, ce «?Gros Max?» semble méconnu du grand public, et c'est pour faire mieux connaître cet épisode de la Grande Guerre que ce livre a été rédigé.

    L'ouvrage ne se limite pas à décrire le «?Gros Max?» lui-même?: un tube de marine, sur un affût fixé sur une plate-forme, et ses tirs. Il passe en revue tout ce qui, dans ce matériel, constitue une «?démesure?» par rapport à son importance dans l'Histoire?: d'une part ses dimensions, ses performances, son environnement spécifique, ses soutiens et sa logistique?; d'autre part sa place dans les préoccupations des autorités militaires et civiles françaises. Il explique notamment les raisons de l'emploi d'une telle pièce et cherche à découvrir pourquoi le haut commandement allemand a interrompu son activité.

    La diversité des aspects abordés et la richesse de l'iconographie résultent de la collaboration des auteurs, qui ont mis en commun leurs connaissances et leurs fonds.

  • Rodemack

    Collectif

    Rodemack, village du «Pays des Trois Frontières» a la chance d'avoir su préserver son caractère d'autrefois.

    Classé «village de France» il vous offre son merveilleux ensemble architectural composé de remparts, de son château, d'une église néo-baroque et d'une chapelle du XVIIe siècle.

    A Basse-Rentgen, vous admirerez le très beau château du XVIIIe siècle.

    Le long des routes qui jalonnent ces sites du vert pays thionvillois, vous découvrirez des croix de pierres sculptées appelées aussi «bildstock».

    Cet ouvrage se propose de retracer, par le texte et par l'image, l'histoire et l'évolution de Rodemack, de Preisch...

    Pratique et attrayant, il est une invitation à la promenade et à la découverte de Rodemack et de ses environs immédiats.
    />
    95 illustrations.

  • Illustrations collées à la main sur papier vergé bleuté, fabriqué à la cuve spécialement pour ce livre.Grand format.
    Reliure pleine toile avec dorure.
    Dix auteurs du Musée National des Arts et Traditions Populaires et du Musée de la Mode ont réuni leurs compétences.
    Des costumes populaires aux costumes princiers (950-1950)...
    Présenté par Patrick Poivre d'Arvor sur TF1 et par l'Institut Français de la Mode : "Un très beau livre".
    "Il manquait à la bibliothèque de la mode un livre de synthèse, clair, précis, qui retrouve les attitudes séculaires enfouies sous la façon de s'habiller". L'Express

empty