Parentheses

  • Dans le cadre de l'agence Studio, avec Bernardo Secchi, Paola Viganó se distingue par une articulation exceptionnelle entre pensée et action, théorie et savoir-faire. Elle traverse toutes les échelles de l'urbanisme : de la planification à l'espace public en passant par le projet urbain. Enseignante à Venise, elle mène des recherches sur les territoires contemporains européens.
    La gestion de l'eau et de la biodiversité fonde un grand nombre des démarches menées. Lier stratégies à grande échelle et projet est le fil conducteur des plans régulateurs qu'elle a conduits partout en Europe. Ses travaux, qui parcourent les thèmes de l'urbanisme contemporain (porosité, isotropie.), offrent un horizon à la ville diffuse et abordent les grandes problématiques du développement durable.

  • À travers 50 projets architecturaux majeurs, ce livre-événement largement illustré affirme l'existence d'un «universalisme» particulier et latent dans la façon dont les meilleurs architectes portugais ont bâti leurs oeuvres au cours d'un demi-siècle. Dans un équilibre assumé entre l'héritage universel de l'histoire de l'architecture et les spécificités géographiques et culturelles des lieux où ils proposaient de construire, ils ont exercé une fusion cohérente et critique entre le global et le local. Nourris d'une culture de l'autre basée sur le voyage, la diaspora et l'émigration, les travaux d'architectes de premier plan (Souto de Moura, Siza.) côtoient ici, dans un même dialogue avec le monde et une même éthique, ceux de leurs confrères les plus prometteurs des dernières décennies.

  • Marnes, documents d'architecture est une publication périodique produite par l'École d'architecture de la ville & des territoires à partir de son équipe de recherche, l'Observatoire de la condition suburbaine (OCS). Son ambition est d'être un outil au service de tous ceux qui étudient ou enseignent l'architecture, et de tous ceux qui, amateurs ou professionnels, parcourent aujourd'hui les territoires de l'architecture. Elle rend disponibles et présente, en les traduisant au besoin, des documents, textes, projets ou essais qui constituent des références utiles ou des contributions stimulantes à la réflexion sur l'architecture aujourd'hui. Elle croise des travaux de chercheurs et d'enseignants, aussi bien que d'étudiants.

  • Cet ouvrage s'inscrit dans la collection "Monographies d'architecture" dont l'ambition est de fournir des ouvrages de référence, très documentés, consacrés à une réalisation notoire, novatrice ou emblématique de l'histoire de l'architecture. Des premiers croquis aux plans définitifs, chaque volume comporte une documentation graphique complète, augmentée de reconstitutions analytiques, de photographies d'époque et d'un reportage contemporain, documentation dont la présentation et le commentaire permettent de restituer la genèse d'une oeuvre et d'en comprendre la portée.
    Le Couvent de la Tourette (située à L'Arbresle près de Lyon) est une des oeuvres majeures de Le Corbusier, réalisée en étroite collaboration avec Iannis Xenakis.
    "J'étais venu ici. J'ai pris mon carnet de dessin comme d'habitude. J'ai dessiné la route, j'ai dessiné les horizons, j'ai mis l'orientation du soleil, j'ai "reniflé" la topographie. J'ai décidé la place où ce serait. En choisissant la place, je commettais l'acte criminel ou valable... C'est avec les autels que le centre de gravité sera marqué ainsi que la valeur, la hiérarchie des choses. Il y a en musique une clé, un diapason, un accord. C'est l'autel, lieu sacré par excellence, qui donne cette note-là, qui doit déclencher le rayonnement de l'âme." Le Corbusier

  • Cette publication constitue un ouvrage de référence et un outil de travail inédit à la fois sur la question de la représentation urbaine des villes, des origines de la gravure au début du XXe siècle et sur la dynamique qu'offre la comparaison entre trois villes-ports majeures : Marseille, Gênes et Barcelone. La présentation et le commentaire de plus de cent plans et vues gravées de la ville conduisent à une vision d'une ampleur et d'une nature inédites tant par le nombre d'oeuvres présentées, la couverture chronologique, puisque les premières gravures datent de la fin du XVIe siècle, que par les approches thématiques et comparatives. Seront particulièrement soulignés des aspects méconnus du contexte de la création et de la production de ces représentations de villes :
    entreprises cartographiques, commanditaires, éditeurs, auteurs, modes de représentation, etc. Au-delà du strict aspect géographique et urbanistique, la restitution de détails des grandes estampes permet de rendre compte de certains aspects sociaux de chacune des époques.

  • Face à des enjeux territoriaux toujours plus complexes, la métropole s'affirme comme un maillon-clé d'une politique efficace.
    Vecteur de cohérence territoriale, d'optimisation des ressources et d'ambition projective, la métropolisation s'est heurtée dans l'aire Aix-Marseille-Provence à un tissu de résistances fait de tensions politiques et de particularismes. Pour offrir aux collectivités locales une vision porteuse et les convaincre de «faire métropole», une Mission interministérielle a organisé une vaste consultation, parachevée par les travaux de trois équipes d'urbanistes de renom : Devillers & associés, Lin et Seura. Rendant compte de cette expérience unique, ce livre explore les méthodes de production urbaine propres à impulser une dynamique fédératrice dans un contexte local divisé.

  • Treize artistes contemporains - peintres, plasticiens, sculpteurs, photographes, vidéastes - ont choisi Marseille pour port d'attache.
    À l'abri dans ces lieux cachés et insolites, ils se préservent des regards indiscrets - un anonymat gage de liberté. En dévoilant leurs ateliers pour cette trajectoire photographique et littéraire, ils se découvrent passeurs. Ces rencontres au coeur des espaces personnels de travail tissent le fil immatériel qui nous guide à travers une ville-labyrinthe dévoilant lentement un inépuisable réservoir d'inspiration.
    Ces treize ateliers, comme autant de "planques", ouvrent sur leur environnement urbain, un alentour source de création. Dans le désordre et le métissage, les artistes puisent une énergie singulière. Du chaos naît parfois la beauté.

  • Cet ouvrage met en lumière le rôle des créateurs - habitants, inventeurs de nouveaux modes d'habiter et acteurs de la ville. Les exemples de Berlin, Birmingham, Lausanne, Lyon, Montpellier, Montréal et Nantes, montrent comment la présence de communautés créatrices et leur action artistique peuvent tour à tour créer la forme urbaine, révéler l'invisible, nourrir une mémoire collective, animer le quartier ou participer au renouement du lien social. Par leur regard sensible, décalé et souvent critique, les créateurs révèlent l'identité et le potentiel des lieux. Par leur capacité à occuper et à animer des espaces, ils conçoivent de nouvelles formes d'habiter et expérimentent de nouveaux modes d'appropriation des espaces urbains.

  • Le Palmarès des jeunes urbanistes, initié en 2005 par le ministère en charge de l'Urbanisme, a pour ambition de distinguer tous les deux ans de jeunes professionnels de talent, exerçant dans les différents champs de l'urbanisme et de l'aménagement.
    11 facettes du métier d'urbaniste.
    11 démarches pour comprendre et activer la ville contemporaine.
    11 façons d'impulser de nouveaux projets, de nouveaux programmes.
    11 manières de faire la ville en jouant avec les risques et les contraintes.
    11 pistes méthodologiques pour un urbanisme d'acupuncture.
    Les 11 lauréats du Palmarès des jeunes urbanistes offrent un portrait croisé de la nouvelle génération prête à affronter les défis de nos villes complexes et diverses et à les remettre en mouvement afin de les rendre agréables à vivre pour tous.

  • Lors des Jeux olympiques 2008, les épreuves s'articuleront autour de 28 sports principaux, 38 disciplines et 302 épreuves. Ils se dérouleront sur 37 sites principaux et 56 réservés à l'entraînement. Afin d'assurer la réalisation de tous les équipements sportifs, la Chine a organisé plusieurs concours internationaux auxquels ont répondu 177 agences internationales.
    Pour la première fois dans l'histoire des Jeux, les principes du développement durable ont été inscrits dans les contraintes des programmes d'architecture.
    Le livre présente tous les projets réalisés à l'occasion des jeux de Pékin 2008, avec plans, dessins, images de synthèse et photographies, avec notamment le spectaculaire stade olympique en forme de « Nid d'oiseau ». Qu'ils soient dus à des architectes chinois ou étrangers, tous ces projets témoignent d'une volonté de grande innovation.

  • Gaston Castel (1886-1971) a été l'un des architectes les plus importants du sud-est de la France, de la fin de la Grande Guerre aux années de la Reconstruction : ses réalisations aussi nombreuses que diverses, stylistiquement éclectiques, restent bien présentes dans le paysage urbain, notamment à Marseille et à Aix-en-Provence. Architecte en chef du département des Bouches-du-Rhône dans l'entre-deux-guerres, chroniqueur aux Cahiers du sud, chef d'atelier à l'École des beaux-arts de Marseille - Pouillon y fut son élève -, Castel a fondé en 1921 une agence qui fut ensuite dirigée par son fils Ello puis par son petit-fils Yves.
    Ce livre réunit des études qui réévaluent l'apport des Castel à la création architecturale du XXe siècle et fournit le catalogue exhaustif, projet par projet, des archives écrites et graphiques de cette agence.

  • « La ville sur mesure » est une ville pensée comme unique, spécifique, qui échappe à la banalisation et à la standardisation ; une ville bien dimensionnée, sobre, qui cherche le juste équilibre entre le neuf et l'existant, entre le minéral et les éléments de nature ; une ville économe en moyens, qui donne à la nouvelle rue, à la nouvelle place la bonne échelle, adaptée à l'usage des habitants et aisée à entretenir. Tel est le slogan que François Grether a choisi pour défendre son approche multiple et sensible, attentive à tous les territoires, y compris les oubliés de l'urbanisme que sont les lointaines périphéries et les petites villes. L'hommage rendu à Marcel Roncayolo, géographe, offre l'occasion de présenter la pensée de ce nomade des disciplines. Nombreuses illustrations couleurs.

  • 5 facettes du métier d'urbaniste / 5 façons de donner du souffle à l'action urbaine / 5 positionnements pour la ville contemporaine / 5 démarches pour faire de la contrainte un atout pour le projet / 5 manières de reconsidérer, réparer et valoriser villes et territoires, en partenariat. Endossant le rôle de conseil, médiateur ou ensemblier, tantôt stratèges, concepteurs ou animateurs, les membres des cinq équipes lauréates du Palmarès des jeunes urbanistes 2012 offrent des pistes d'innovation en termes de projets, de pratiques et de méthodes pour répondre aux défis de la ville contemporaine. Des actions éphémères et participatives aux projets d'envergure sur des territoires contraints, ils déploient leur inventivité pour renouveler formes urbaines et modes de vie.

  • Huit équipes ont été désignées lauréates du Palmarès des jeunes urbanistes par un jury réuni à l'initiative du ministère du Logement et de l'Habitat durable. L'objectif de ce Palmarès est de renouveler l'urbanisme contemporain et de mettre en lumière une profession multiforme, talentueuse et innovante, au service de la qualité urbaine du territoire. Les profils et les parcours de ces jeunes professionnels (architectes, urbanistes, paysagistes, sociologue, philosophe, programmiste, designer, artiste, analyste et gestionnaire immobiliers, cartographe) témoignent d'un renouveau des métiers de l'urbanisme désormais perçu comme une matière malléable, exigeant souplesse et adaptation.

  • Parmi les villes « héroïques » qui se réinventent pour renaître de la crise, Birmingham cumulait les handicaps, défigurée par la guerre et l'urbanisme moderniste, dévastée par la dépression industrielle. Sa renaissance spectaculaire repose sur une stratégie, conduite depuis plus de vingt ans, pour attirer le tourisme d'affaires et donner une priorité absolue au centre ville, élargi, vivifié, embelli.
    Les moyens sont pragmatiques : des projets publics ambitieux qui dynamisent l'investissement privé, transformant la ville en lieu ludique et commercial de premier plan. Les partenariats public / privé, pratiqués depuis longtemps en Grande-Bretagne, sont riches d'enseignements, y compris pour interroger leurs conséquences sur la qualité urbaine et la cohésion sociale.

  • " aucun territoire n'est désespéré " dit yves lion, grand prix de l'urbanisme 2007.
    L'intervention sur les espaces urbains et ruraux existants est un acte complexe qui touche aux multiples dimensions physiques, sociales et culturelles du territoire. une nouvelle génération d'acteurs occupe cette scène - notre cadre de vie - provenant de différents horizons, afin de mobiliser les connaissances les plus larges et répondre, ainsi, à la complexité des problèmes qui se posent. le palmarès des jeunes urbanistes, lancé en 2005 par le ministère chargé de l'urbanisme, a pour ambition de distinguer tous les deux ans de jeunes professionnels de talent, exerçant dans les différents champs de l'urbanisme et de l'aménagement.
    La sélection 2007 valorise de jeunes équipes aux parcours professionnels relativement courts mais néanmoins très denses, qui témoignent d'une approche fine des territoires ainsi que d'une réelle maîtrise des différentes échelles spatiales et temporelles du développement urbain. cette jeune génération se caractérise par la richesse des regards sensibles et ouverts. elle porte une attention remarquable à l'existant, au contexte, qu'il soit paysager, architectural ou urbain.
    Son credo : s'appuyer sur les réalités locales en les articulant aux défis sociaux environnementaux qu'elle doit relever et contribuer, ainsi, au renouvellement des pensées et des modes de faire, afin de réaliser collectivement la ville de demain, la " ville durable ".

  • Ce deuxième titre de la colleion " Savoirs à l'oeuvre " tente de situer l'homme au sein de la " déraison urbaine ".
    La ville et au centre de toutes les mutations de la société. Aujourd'hui s'y élabore une nouvelle géographie, universelle, où se trouve mis en jeu, pour le meilleur et pour le pire, ce qui rend possible et pensable une vie collective : le social, la politique, la civilité. Quand peut-on dire qu'on " habite " une ville ? Y en a-t-il un " dehors " ? Géographes et philosophes réfléchissent ici aux moyens de rendre aux citadins la maîtrise de leur destin urbain, en parcourant tout à la fois l'idée et la réalité de la ville, l'histoire d'une discipline - l'urbanisme -, les regards littéraires et cinématographiques sur la complexité urbaine et les modes d'appropriation individuels confrontés à l'échelle de la " foule ".
    En somme, une invitation à participer à l'invention d'une nouvelle manière d'" être ensemble "dans la ville.

  • Véritable voyage au coeur des collections du musée d'Histoire de Marseille, ces Portraits d'industrie retracent l'histoire économique et sociale d'une ville portuaire confrontée aux évolutions techniques et politiques des XIXe et XXe siècles.
    Depuis les grandes filières qui fondent la révolution industrielle et s'adaptent aux pratiques contemporaines - savonnerie, huilerie, stéarinerie, tuilerie, briqueterie, métallurgie, minoterie, sucrerie, distillerie, tabacs et allumettes - jusqu'aux industries émergeant avant la Première Guerre mondiale - automobile, chimie, alumine, réseaux d'électricité et de gaz -, toutes les activités sont replacées dans un cadre plus large Marseille et son port en pleine mutation.
    L'ouvrage présente un large choix de documents et objets relatifs aux différents domaines abordés bâtiments industriels, machines et outils de production emballages, publicités, photographies...
    />

  • Alors que les années 90 étaient prêtes à signer une «fin de l'histoire» consacrant le modèle de la démocratie libérale mondialisée, le constat est aujourd'hui celui de l'instabilité politique. «La cité en danger?» Pour cette 19e édition, les Rencontres d'Averroès posent la question de la fragilité de la démocratie contemporaine face aux menaces multiformes de la tyrannie: fanatisme religieux, ultranationalisme, crise financière et écologique. Outre une mise en perspective autorisant une relecture de l'histoire européenne, cet ouvrage se propose d'interroger le rôle ambivalent des réseaux sociaux dans le processus démocratique et de questionner l'avenir de la cité, dont le chemin «entre tyrannie des marchés et défiance des élections» est loin d'être tout tracé.

  • Construire Bruxelles

    Collectif

    L'architecture et les transformations urbaines constituent des outils politiques efficaces capables d'améliorer la cohésion sociale, la qualité de vie et la prospérité de la ville contemporaine.
    À l'instar de toutes les métropoles européennes, Bruxelles fait face à de grands défis urbains et sociaux : démographie et flux migratoires, économie urbaine, mobilité, équipements publics. De Copenhague à Tirana, de Londres à Madrid, en passant par Milan, Zurich, Lyon ou Amsterdam, ce livre rassemble les expériences positives de 44 projets urbains exemplaires et novateurs : transformations de zones délaissées en lieux dynamiques à fortes attractivités économique et culturelle, logement social intégré, tramway et métro fédérateurs et créateurs de nouveaux symboles.
    Mêlant ici grands noms de l'architecture et jeunes agences audacieuses (Alexandre Chemetoff, Christ & Gantenbein, FOA, Foster + Partners, Edouard François, Grafton Architects, Zaha Hadid, Rem Koolhass, Lacaton & Vassal, Jean Nouvel, Bernardo Secchi, Peter Zumthor...), l'Europe devient pour Bruxelles un véritable laboratoire de réflexion et d'inspiration.

  • Les halles : centre de paris, centre de la france? un traumatisme, répètent certains depuis 1971, date de la destruction des pavillons de baltard.
    Entre-temps, les halles sont devenues le centre de la région parisienne, avec le pôle de transport urbain le plus important d'europe (800 000 voyageurs chaque jour), un grand centre commercial, de multiples équipements et un secteur piétonnier qui relie le tout à beaubourg. mais on trouve ici avant tout une "ville intérieure", un exemple exceptionnel d'urbanisme souterrain qui n'a d'équivalents qu'en amérique du nord et en asie.
    Une extraordinaire machine qui suscite autant de répulsion que de fascination. l'imbrication de tunnels routiers, réseaux de transport, réseaux techniques et de programmes aussi divers que la piscine, les commerces, les cinémas et le forum des images génère une complexité rare, à laquelle s'ajoute une forte charge symbolique liée au passé récent du site. un décryptage de cette infra-architecture et de son histoire est nécessaire pour comprendre les dessous du dessus et aborder le projet développé par l'équipe seura (florence bougnoux, jean-marc fritz, david mangin), lauréate en 2004 de la compétition internationale pour le réaménagement des halles.
    Comprendre pour débattre ou pour agir s'avère indispensable, ici plus qu'ailleurs. grâce à de multiples illustrations et schématisations, cet ouvrage rend intelligible l'interdépendance des fonctions et des enjeux dans cette pièce urbaine majeure, et rend accessibles les projets qui vont transformer ce site pour créer les halles de demain.

  • Que s'est-il passé, qu'est-il arrivé à notre monde, à notre perception du monde, pour que nous ayons pour la plupart oublié voire dénigré nos secondes patries ? Il n'y a pas si longtemps : ce qui nous tenait lieu d'identité se revendiquait d'un vigoureux universalisme. Identités à la dérive, cycle de conférences, aborde les aspects historiques et sociologiques de cette notion (notamment autour de la question de l'intégration, devenue critique en France et en Europe, tant aux niveaux politique, social qu'individuel et même corporel) ainsi que les effets internationaux et géopolitiques avec, hélas, leur accompagnement de guerres, de violences civiles et d'exterminations, mais aussi une exploration des pistes possibles pour briser le lien qui unit, dans toute l'histoire des hommes et des groupes, identité et barbarie.

  • Qu'est-ce que le tragique ? Une forme théâtrale, une singularité du miracle grec ou une expression de l'homme confronté à des forces qui le dépassent ? Le tragique dessine une nébuleuse complexe et soulève nombre de questions irrésolues. Quelles en sont les différentes formes et figures ? De la naissance de la tragédie en Grèce antique à celle du monde contemporain, le tragique prend de multiples visages qu'il s'agit ici d'étudier, d'explorer et de comprendre. Historiens, philosophes, sociologues et journalistes se sont réunis pour nous livrer leurs pensées, agir et partager avec le lecteur en mettant à l'honneur leurs réflexion et savoir à travers trois thèmes : « Naissance de la tragédie », « Dieu et le tragique » et « Guerres et terrorismes, un tragique contemporain ? ».

empty