Sépia

  • L'objet de cet ouvrage est de présenter d'une manière à la fois descriptive et analytique le théâtre de marionnettes africain - sans pour autant négliger celui de masques - espérant ainsi ouvrir quelques pistes pour une étude plus approfondie.

    Longtemps ignoré en occident, le théâtre de marionnettes africain se révèle, en effet, selon les recherches les plus récentes, ou moins aussi important que le théâtre de masques, pourtant plus connu.
    Fruit d'une recherche de 35 ans, mûrie pendant plusieurs années de séjour en afrique, cette étude s'adresse aussi bien ou lecteur désireux d'approfondir sa culture générale qu'au professionnel des arts du spectacle.
    Les historiens du théâtre, psychologues, thérapeutes, enseignants y trouveront information et, sons aucun doute, matière à réflexion. enfin, la variété de formes, la richesse des matériaux utilisés ainsi que la beauté de certaines marionnettes ne pourront que séduire les amateurs d'art africain.

  • À la suite des 12 nouvelles des Chroniques de Madagascar, ces quatre récits sont à mi-chemin entre le roman, le conte et la nouvelle. Dans la ville d'Antananarivo, les villages tsimihety de l'Ouest et en Algérie, ils mettent en scène des personnages à la vie à la fois ordinaire et fascinante. Le lecteur accompagnera paysans, citadins et soldats dans leurs dilemmes et leurs découvertes grâce à des écritures qui mêlent habilement le rêve et la réalité. Loin des caricatures exotiques, ces textes malgaches attestent du dynamisme d'une langue française résonnant de multiples échos.

  • Ces quatorze courts textes écrits en français par des Mauriciens entraîneront le lecteur au-delà des clichés associés à cette île tropicale de l'océan Indien, dans les méandres des communautés, aux mémoires et aux langues diverses.
    Signes de la vitalité d'une littérature francophone capable de faire l'écho des voix les plus lointaines, ces brefs récits brillent d'éclats à la fois jubilatoires et tragiques, généreux et cruels. Une traversée entre langues et cultures qui mène à la rencontre de l'Autre et de soi.

  • Primitifs ?

    Collectif

    • Sepia
    • 22 Août 2007

    "Ce livre-catalogue présente plus de 250 objets issus du monde entier (surtout de l'Afrique noire) qui ont longtemps été rangé dans la catégorie des « arts primitifs ». La qualité des oeuvres présentées, leur diversité, les textes d'accompagnement de signatures célèbres font de cet ouvrage un trésor surprenant. Qu'il s'agisse de la vallée du Sépik en Nouvelle-Guinée, de la forêt gabonaise ou ivoirienne, de l'Amérique des Indiens ou de la Bretagne celte, les points de convergence sont étonnants. - - "

  • Douze écrivains originaires de la Guadeloupe et de la Martinique témoignent leur commun attachement à leurs îles natales ou adoptives. Leurs écritures, en français ou en créole, associées à l'image ou à la musique du slam, en prose ou en vers, témoignent de la richesse de la créativité littéraire de la région. Inspirées par leurs aînés, mais libres de toute école, leurs plumes sont tout à la fois des Caraïbes et du Monde.

  • Ce livre savant est le fruit d'un colloque qui s'est tenu à Metz en 2013 autour du thème de la création des héros qui ont fait l'histoire dans plusieurs pays du monde : Afrique, Asie, Antilles, Amérique.
    Une réflexion philosophique sur les grandes figures de l'histoire.

  • Ce guide est le premier d'une collection qui constitue d'abord une invitation au voyage dans un des derniers pays où le tourisme n'est pas devenu une industrie et où voyager garde son sens authentique de découverte.
    Si l'on trouve dans ce premier volume, consacré à la région ouest de l'Adrar, une multitude de renseignements pratiques, on y retrouve surtout un art de voyager qui réconcilie tourisme et liberté, sécurité et découverte. Toujours à mi-chemin entre une érudition de bon goût et un sens pratique indispensable dans cette région peu connue, les auteurs nous conduisent en effet par dunes et par oueds à la croisée d'une histoire qui reste encore à écrire et d'une géographie dont les approximations laissent une large part au rêve.
    Les itinéraires ne sont pas encore balisés et le voyageur conserve des chances de se perdre en suivant le chemin de Gouraud ou en prenant le temps de déguster un thé sous une tente pour mieux regarder passer une longue caravane imprévue. Dans l'Adrar, le voyageur n'est pas encore un touriste ; c'est pourquoi ce guide, tout en proposant des itinéraires et en fixant quelques règles indispensables, n'impose rien.
    Il est le vrai compagnon de route pour une région qui permet de redécouvrir des plaisirs oubliés : celui de la rencontre avec un autre radicalement différent, celui de perdre son temps pour mieux découvrir l'essentiel, celui de découvrir en toute liberté une nature exceptionnelle et pas encore habillée par l'homme. Jean-Luc Laithier.

  • Mali

    Collectif

    • Sepia
    • 4 Mai 2001

    "Ces ouvrages, consacrés chacun à l'archéologie d'un pays d'Afrique de l'Ouest, sont tous ainsi conçus : une première partie rappelle la définition de l'archéologie, une deuxième partie résume l'état des recherches dans cette région du monde, une troisième partie, enfin, livre dans un langage accessible les résultats des fouilles effectuées dans chaque pays, les orientations actuelles des recherches, les conditions de sauvegarde du patrimoine."

  • Cuisines, reflets des societes

    Collectif

    • Sepia
    • 23 Octobre 1996

    "Chaque société a développé, à partir des ressources choisies dans son environnement, des pratiques culinaires particulières pour transformer les aliments et les rendre comestibles. Produits, outils et gestes illustrent la variété des approches, des savoirs et des manières de faire. Ces pratiques s inscrivent dans les représentations des différents groupes humains, qui donnent à l aliment d autres qualités, le rendent bon à manger, à sentir, à penser, à imaginer, à offrir ou à échanger..."

  • "Ce troisième guide de la collection « Découverte de la Mauritanie » nous emmène par dunes et par ergs sur des itinéraires dont le nom des étapes à lui seul fait rêver. D'Atar à Néma en passant par Rachid, Tidjikja, Tichitt et Oualata, le voyageur, toujours éclairé par les précisions pratiques et l'information de ce guide, découvrira en effet des sites exceptionnels."

  • Carrefour stratégique entre l'afrique, l'asie et l'europe, les îles et les pays riverains du sud-ouest de l'océan indien partagent une communauté d'histoire et de destin caractérisée par des flux séculaires de marchandises, d'hommes et d'idées.
    Afin de satisfaire la demande en main d'oeuvre dans les plantations, le commerce des esclaves s'organise à grande échelle à partir du xviiie siècle entre le mozambique et la côte est-africaine d'une part, la réunion et les îles de l'océan indien d'autre part. aujourd'hui, la réunion et le mozambique portent l'héritage à la fois riche et difficile de ces chocs et de ces rencontres. de la tragédie humaine qui s'est jouée dans la région pendant plusieurs siècles ont émergé des sociétés complexes, nées de ces interactions prolongées de populations et de cultures, oú la mémoire de cette histoire et le rapport à l'héritage colonial sont en question.

  • Dans la série des guides pratiques et culturels sur l'Afrique, les éditions Sépia, en partenariat avec la Fondation Atef Omaïs d'Abidjan, lancent cette année leur dernier titre consacré au Burkina : Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Banfora.
    Ouvrage très abondamment illustré en couleurs, le guide du Burkina aborde les principaux sites du pays et les situe dans leur histoire, leur géographie, leurs arts et leur économie.
    Cet ouvrage devrait intéresser, en France, toutes les associations qui soutiennent le Burkina Faso dont les ressources sont bien maigres.
    Les lieux présentés ainsi que les adresses citées ont été contrôlés sur place en 2013 et ne sont pas le fruit de compilation d'ouvrages existants.
    Le prix, accessible pour un ouvrage de cette importance, devrait permettre à tous les voyageurs qui veulent découvrir le Burkina de mieux aborder le pays. (C'est l'un des rares pays où il est encore possible de circuler et où il existe un peu de tourisme « intelligent » et « écologique »).

  • Afrique, la croisée des mondes

    Collectif

    • Sepia
    • 22 Septembre 2015

    "Cet ouvrage propose une relecture de l art africain trop souvent qualifié de ""premier"" ou ""primitif"" qualificatifs qui sous-entendent l idée de peuples immuables et donc d un art figé dans le temps. Les arts africains portent bien au contraire en eux les traces matérielles et formelles de rencontres et d échanges multiples, parfois très anciens, aussi bien avec le monde musulman, l Asie, l Europe mais également au sein du continent. Ainsi, des objets fameux comme les ivoires afro-portugais, la statuaire akan ou baoulé, les gardiens de reliques Kota, les perlages sud-africain ou textiles swahili sont présentés sous ce jour nouveau."

  • Makeda, reine Saba

    Collectif

    • Sepia
    • 6 Décembre 2001

    "La « Gloire des Rois », c'est avant tout le livre des amours de Salomon et de la Reine du Midi, « venue des extrémités de la terre écouter la sagesse de Salomon ». Le jésuite portugais Balthazar Tellez, qui relate (en 1660) la version éthiopienne de cette rencontre, ne se prive pas d'observer que « personne ne peut trouver étrange que Salomon, qui avait pris pour femme la fille du Pharaon et de plus avait aimé des femmes moabites, iduméennes, sidoniennes et hétéennes, ait eu envie de goûter à la variété éthiopienne »..."

  • Les royautés en Côte d'Ivoire sont bien plus anciennes que l'arrivée des Européens. Celles-ci sont minutieusement décrites dans cet ouvrage qui aborde de nombreux aspects : migrations, lignages, coutumes et rivalités entre les différents royaumes qui existaient avant que la Côte d'Ivoire ne prenne son nom actuel.
    La deuxième partie de l'ouvrage insiste sur le rôle primordial joué par les femmes dans la société traditionnelle et encore actuellement. Les nombreux témoignages ainsi que les informations précises résultant d'enquête sur le terrain permettent au lecteur d'avoir une vision «de l'intérieur» de la société ivoirienne du XXième siècle.

  • Pour la plupart d'entre nous, la Mauritanie évoque des images de massifs dunaires impénétrables, de plateaux rocheux arides, d'oasis verdoyantes nichées au creux de profonds canyons.
    C'est le désert des hommes voilés, celui de Saint-Exupéry et de Théodore Monod. Ces images sont parfaitement justes mais c'est oublier qu'à cette Mauritanie saharienne succède, au Sud, en bordure du fleuve Sénégal, une Mauritanie sahélienne. Ce Sud est le domaine des éleveurs peuls aux zébus aux cornes en forme de lyre, des paisibles agriculteurs soninkés, ouolofs et maures noirs. Dans cette partie méridionale du pays où le climat est moins torride, les pluies plus abondantes, la savane succède au désert.
    Ici, l'homme n'est plus tributaire d'éphémères pâturages. Il a pu s'installer durablement, construire des villes et des villages aux architectures remarquables. Zone frontalière, la vallée du fleuve est aussi celle de tous les brassages historiques, culturels et humains. C'est également le paradis des oiseaux qui, par milliers trouvent refuge dans le delta, dans le parc national du Diawling.

  • Combinaison de toutes les couleurs du spectre solaire, le blanc est un vide ouvert à tous les possibles.
    La fabrication des textiles blancs nécessite un énorme travail de blanchiment. Les symboles du blanc dans les cultures sont variés à l'infini : signe de joie pour certains à l'occasion des mariages, il célèbre la mort dans d'autres parties du monde.
    Cet ouvrage aborde le signe social, religieux ou même politique que les hommes ont attribué à cette couleur.

  • "Au Tchad, le simple fait d utiliser l expression ""conflit Nord-Sud"" peut déclencher une tempête. Pourquoi cette notion en apparence banale est-elle un sujet si sensible ? Le passé n est jamais neutre mais peut-on vraiment y trouver une explication définitive ? Ici, comme ailleurs en Afrique, la colonisation a inventé des frontière, exploité le pays, imposé une administration et bousculé, sinon laminé, les cultures. Les effets pervers de sa ""mission civilisatrice"" n ont-ils pas miné le terrain, ouvrant la voie, par la suite, à tous les déséquilibres d une indépendance mal gérée ?"

  • Cotonou est la capitale économique du Bénin.
    Ce guide en présente tous les aspects aussi bien économiques que culturels et touristiques. Une large place a été également donnée à Ganvié (et sa cité lacustre) et à Porto-Novo, la capitale administrative, faisant de ce guide un outil indispensable pour tous les voyageurs qui se rendent au sud du Bénin. Guide des hôtels, restaurants, des grandes entreprises, des arts et de la culture

  • Besoin de cette Afrique profondément humaine, joyeuse et exubérante, ouverte à la différence, plurielle et pluraliste".

  • Slamophonie

    Collectif

    • Sepia
    • 29 Octobre 2015

    Le slam est une version moderne de la poésie. Il se développe surtout dans les villes et exprime toutes les émotions de ses auteurs. En écoutant le slam, on est transporté dans un monde contemporain qui renvoit les mots et les sons les uns sur les autres en un feu d'artifice surprenant de rime, d'imaginaire et de sens. A la suite de Grand Corps Malade (qui ouvre cet ouvrage), de nombreux slameurs se sont lancés. Leur écriture a été ensuite analysée et, grâce à des fiches pédagogiques, elle permet au lecteur de s'essayer à son tour à ce nouvel art du verbe. Des jeux (oraux ou écrits) sont ensuite proposés à partir de textes qui abordent tous les thèmes qui préoccupent les jeunes : la vie dans la banlieue, villages et campagnes, les autres et moi, modernité et tradition, chansons et fables croisées. Un ouvrage à mettre entre toutes les mains, surtout celles des jeunes eux-mêmes qui se surprendront de pouvoir se lancer dans la production de textes et la création artistique sans passer par la case « cours de français » ! Livre accompagné d un CD audio reprenant les chansons.

  • Ce catalogue constitue l'un des rares ouvrages publiés en Français sur l'histoire des contacts entre l'hellénisme et Rome par l'intermédiaire de Tarente, l'unique colonie de Sparte dans le Sud de l'Italie. Il couvre une large période, puisqu'il s'étend de la fondation de la cité à la fin du VIIIe siècle av. J.-C., jusqu'à l'apogée de l'Empire romain au IIe siècle ap. J.-C. Il retrace une page essentielle de l'histoire de la Méditerranée en relatant les contacts entre la Grèce et Rome et la genèse de la culture occidentale par la rencontre de ces deux civilisations qui se sont affronté militairement mais dont la première a eu une influence décisive sur la seconde. Ce catalogue est donc un livre d'histoire, mais aussi un livre d'histoire de l'art, puisqu'il accorde une large place aux illustrations des objets du parcours de l'exposition, parmi lesquels un grand nombre ont un caractère exceptionnel et comptent parmi les chef-d'oeuvres de la culture grecque d'Italie du Sud, ce que les Anciens nommaient déjà "la Grande Grèce". Il accorde également une place à plusieurs découvertes archéologiques récentes et, par sa visée didactique, constitue un état des connaissances pour un large public désireux de s'informer.
    Exposition à l'Abbaye de Daoulas (Finistère) du 28 mai 2009 au 3 janvier 2010.

  • Alors que les travaux de construction et d'infrastructures (autoroutes, chemins de fer, mines, zones urbaines et industrielles, etc.
    ) s'accélèrent et s'étendent, il n'est plus possible d'ignorer les dangers que posent les bulldozers pour les vestiges du passé. en passant d'une archéologie de sauvetage précipitée à une véritable archéologie préventive, qui étudie en amont des aménagements les sites, les cultures et les paysages, le temps est venu - en afrique comme ailleurs - de concilier les exigences respectives de la recherche scientifique, de la gestion du patrimoine archéologique et du développement économique et social.
    Dans ce volume, une vingtaine de chercheurs africains et européens identifient les enjeux et abordent de nouvelles perspectives pour l'archéologie préventive en mauritanie, en afrique de l'ouest et sur l'ensemble du continent.

  • "9 textes d excellente facture, où, derrière l inventivité littéraire, percent les préoccupations collectives et individuelles des Nigériens..."

empty