Centre Scientifique Et Technique Du Batiment

  • La 2e édition du guide "Maisons et bâtiments à ossature bois" intègre les nouveautés de la norme NF DTU 31.2 révisée comme :

    La notion de perspirance des parois avec l'introduction de la règle de moyen dite du "facteur 5" ;
    La notion de résistance de l'étanchéité à la pluie battante des parois avec les catégories Ee1 et Ee2 ;
    Les évolutions des dispositions vis-à-vis de l'étanchéité pour l'intégration des menuiseries ;
    La mise en oeuvre de revêtement extérieur à la lame d'air ventilée uniquement ;
    La prise en compte des isolants en laine minérale uniquement.
    Le domaine d'application visé par ce guide correspond aux bâtiments d'habitation, de bureau, aux ERP et aux locaux industriels ou commerciaux dont le plancher bas du dernier niveau est inférieur à 28 m et dans les conditions climatiques de la France métropolitaine pour les locaux à faible et moyenne hygrothermie.

    Ce guide s'adresse aux professionnels de la maison ossature bois : maître d'ouvrage, architecte, entreprise, bureau de contrôle.

    Il répondra à toutes les questions en lien avec la construction d'une maison à ossature bois :

    Choix des matériaux et durabilité ;
    Fondations et soubassement ;
    Parois, planchers et escaliers (ouvrages de charpente) ;
    Couverture, menuiseries et isolation ;
    Revêtements intérieurs, extérieurs et de sol ;
    Entretien.

  • Le Guide Pratique "Maçonneries" paraît alors que la norme NF DTU 20.1 vient d'être révisée. Il intègre donc les nouvelles dispositions de ces normes NF DTU.

    Il détaille les conditions de réalisation des murs intérieurs et extérieurs, notamment des murs de façade, en petits éléments de maçonnerie et des cloisons de distribution et de doublage dans la maison individuelle et les petites constructions.

    Il indique également des règles simples et euro-compatibles pour le dimensionnement des murs et rappelle les principales exigences réglementaires en matière de sécurité incendie et de parasismique.

    Les ouvrages associés sont aussi pris en compte :

    Fondations ;
    Soubassements ;
    Drainage ;
    Acrotères ;
    Revêtements.
    Ce guide intéressera donc tous les professionnels qui doivent prescrire ou mettre en oeuvre des ouvrages en petits éléments de maçonnerie : entreprise de maçonnerie, maître d'ouvrage, architecte, BET, bureau de contrôle, etc.

  • La végétalisation de toiture est un domaine lié au développement durable. Poussé par une collaboration et une confrontation fructueuses entre deux métiers (ceux de l'étanchéité et du paysage), ce domaine est très novateur.

    Ce guide a pour objet de décrire la réalisation des toitures avec revêtement d'étanchéité par membrane, recevant un complexe de végétalisation "extensive" ou "semi-intensive" multicouche ou "extensive" prêt à l'emploi "tout-en-un" . Pour réaliser une toiture végétalisée, il faut rajouter à la toiture classique, par-dessus l'isolation et la membrane d'étanchéité, un complexe végétal composé de plusieurs couches supplémentaires. Ce complexe comporte généralement une couche de drainage, une couche filtrante, un substrat et enfin, une couche de végétation. Il peut aussi comporter un système "tout-en-un" en cassette pré-cultivée. Ce guide couvre la globalité de la démarche de mise en oeuvre d'une toiture végétalisée : conception du projet ; choix des éléments porteurs et du complexe isolation-étanchéité ; choix du complexe de végétalisation ; traitement des ouvrages particuliers ; dispositif d'arrosage et zones de toiture inadaptées ; entretien des toitures végétalisées.

    La 2e édition prend en compte les évolutions des règles de l'art sur la base des nouvelles règles professionnelles et des Avis Techniques de procédés de végétalisation. Deux nouveaux chapitres sur les intervenants de la chaîne et sur les travaux préparatoires de la toiture (délimitation des zones plantées et non plantées, etc.) dans le cadre de la mise en oeuvre de la végétalisation sont proposés. Parmi les compléments de cette nouvelle édition, on peut aussi citer, dans le chapitre 3, la distinction faite entre les éléments porteurs à usage structural (terrasses végétalisées multi-usages partiellement accessibles) et à usage non structural (terrasse végétalisée non accessible). La partie sur la végétalisation est également actualisée.

  • Les ossatures métalliques présentent de nombreux avantages : légèreté du matériau, facilité de montage et un large éventail de possibilités constructives. La réalisation d'une ossature métallique garantit également une grande liberté architecturale. Tout au long de l'opération, allant des études préliminaires à la réception de l'ouvrage, de nombreuses interfaces de différentes natures apparaissent entre intervenants, entre prestations et entre parties d'ouvrage.

    L'auteur met l'accent sur l'importance des interfaces avec le second oeuvre. Le guide "Ossatures métalliques" détaille les principes généraux de conception et de dimensionnement :

    Choix et exigences des matériaux des éléments de structure et de fixation ;
    Principes d'analyse de calcul et techniques courantes de construction (technique "plateforme" technique "rideau", technique "poteaux-poutre") ;
    Exigences spécifiques : ancrage aux fondations, conception en zone sismique.
    Ce guide traite également des spécificités de mise en oeuvre de l'ossature métallique en particulier des exigences de fixation et explique comment protéger l'acier contre la corrosion. Dans cette seconde édition, un nouveau chapitre sur les éléments formés à froid selon la norme NF EN 1090-4 vient compléter cette approche. Les recommandations du BNCM sur les classes d'exécution ont aussi été intégrées.

  • Une cheminée, du foyer à la sortie du conduit en toiture, constitue un ouvrage complexe. Aucune étape de sa construction ne doit être négligée pour garantir un bon fonctionnement et éviter les risques d'incendie ou d'intoxication au monoxyde de carbone.

    Le Guide Pratique "Construction d'une cheminée", entièrement remis à jour, présente également les poêles à bois et les dispositifs de distribution d'air chaud.

    Ce guide détaille et illustre les dispositions du NF DTU 24.1 Fumisterie révisé et du NF DTU 24.2 Âtrerie qui intègrent les principales normes européennes.

    Il insiste sur la notion de conception des ouvrages :

    - choix des produits en fonction de leurs caractéristiques (résistance à la température, à la corrosion, au feu de cheminée, étanchéité, distance aux matériaux combustibles) conformément à la norme européenne 15287-1 + A1 ;

    - dimensionnement du conduit de fumée selon la méthode de l'EN 13384-1 + A1 ;

    - conditions de raccordement à un conduit de fumée des âtres, des appareils à foyer ouvert, des inserts et des poêles à bois.

    Ce guide expose les différents types de foyers : âtres construits sur site ou appareils industrialisés de type foyer ouvert ou de type insert et poêles à bois mais aussi les différents types de conduits de fumée : conduits maçonnés en terre-cuite ou béton et conduits métalliques.

    Ce guide s'adresse à tous les professionnels de la cheminée : maître d'ouvrage, architecte, BET, bureau de contrôle, entreprise, maçon, installateur, etc.

    Il a été entièrement actualisé par Jacques Chandellier, consultant en fumisterie-âtrerie, et Cédric Normand, ingénieur au CSTB, ayant tous deux participé aux travaux de mise à jour des normes NF DTU.

  • Le ravalement de façade est une obligation légale : sans ravalement, les dégâts inévitablement causés à une façade exposée en permanence aux intempéries et à la pollution détérioreraient le support. Pour garantir le succès du ravalement, aucune étape ne doit être négligée : diagnostic, choix des matériaux, préparation, exécution et finition. Cet ouvrage illustre et commente les NF DTU 42.1 (Réfection de façades en service par revêtements d'imperméabilité à base de polymères) et 59.1 (Revêtements de peinture en feuille mince, semi-épais ou épais) ainsi que les Règles professionnelles pour l'entretien et la rénovation de systèmes d'isolation thermique extérieure " ETICS ", au moyen de tableaux synthétiques et de schémas qui décrivent toutes les étapes du ravalement de façade tout en insistant sur les points sensibles, les diverses situations rencontrées et les choix possibles.
    Un focus est fait sur les aspects administratifs incontournables d'un projet de ravalement. Ce guide commente et illustre ainsi toutes les étapes du ravalement de façade : diagnostic, choix des matériaux, préparation, exécution et finition.

  • Un panneau bois lamellé croisé est composé de lames de bois massif croisées perpendiculairement. Fabriqués sur mesure et dotés de hautes performances mécaniques et thermiques, ces panneaux peuvent être utilisés pour la réalisation des murs porteurs et/ou à fonction de contreventement, de planchers ou en tant que supports d'étanchéité.

    Ce guide a pour ambition de vous présenter en détails ce système de construction innovant et écologique. Il expose le domaine d'utilisation du procédé avant de vous présenter les matériaux utilisés dans sa fabrication (essence de bois et adhésifs) et de vous guider dans les éléments constitutifs des structures en bois lamellé croisé (les pare-pluie, les fixations et connecteurs, les isolants, etc.).

    Il détaille ensuite les différentes utilisations possibles avec, à chaque fois, le rappel des règles de conception, de dimensionnement et de mise en oeuvre :

    Les ouvrages de soubassement et fondations ;
    Les murs et les planchers ;
    Les ouvrages d'étanchéité.
    L'auteur aborde également la mise en oeuvre des lots complémentaires comme :

    L'intégration des menuiseries ;
    La mise en oeuvre des produits d'isolation (thermique et acoustique) ;
    Les revêtements intérieurs et extérieurs pouvant être mis en oeuvre sur des panneaux bois.
    Rédigé par Loïc Payet, ingénieur évaluation - référent procédés de structure bois au CSTB, ce guide s'adresse aux maîtres d'oeuvre, aux bureaux d'études et aux entreprises.

  • Le CCTP (Cahiers des clauses techniques particulières) est une transcription précise des besoins en termes techniques ; il détaille les prestations à réaliser et les matériaux mis en oeuvre. La qualité et la précision du CCTP permettront d'éviter des omissions, des litiges et de clarifier le contenu des prestations à la charge de chaque intervenant.
    Le guide "CCTP : recommandations et modèles de clauses" offre au maître d'ouvrage un outil pour réaliser un strict contrôle des CCTP qu'il s'agisse de la vérification qualitative des ouvrages ou de l'examen de leur conformité aux documents contractuels. Pour le maître d'oeuvre, il constitue une aide précieuse à la rédaction, chaque partie du CCTP est explicitée et illustrée par de nombreux exemples de clauses adaptés à différents types de marchés et travaux : neuf, rénovation, réhabilitation qu'ils soient réalisés en lot unique ou séparés.
    Les auteurs attirent votre attention sur les points importants et les pièges à éviter.
    Cet ouvrage s'adresse aux rédacteurs de CCTP (architectes, économistes, etc.) mais également aux maîtres d'ouvrage qui contrôlent les CCTP. Il a été rédigé par Patrick GRABER, ingénieur bâtiment et informaticien de formation (responsable de la base de données CCTP-AO) et Mario SPANU, ingénieur spécialiste des collectivités territoriales.
    Des modèles de clauses sont téléchargeables en complément sur le site www.batipedia.com.

  • Avec la collection "Guide Pratique Développement Durable", le CSTB met en avant des sujets mariant bâtiment et préoccupations environnementales. Cette collection permet aux professionnels du bâtiment une lecture facilitée des règles techniques de construction à travers un large éventail de situations possibles de mise en oeuvre.

    Ce guide décrit les bonnes pratiques, les méthodes de dimensionnement et les points de vigilance, applicables à la mise en oeuvre d'installations photovoltaïques sur bâtiments neufs ou existants.

    Il s'applique aux installations photovoltaïques mises en oeuvre en :
    - toitures inclinées en petits éléments de couverture (tuiles ou ardoises) ;
    - toitures inclinées en grands éléments de couverture (plaques nervurées en acier ou aluminium ou plaques ondulées en fibre-ciment ou feuilles métalliques) ;
    - toitures avec étanchéité (toitures-terrasses ou toitures inclinées) ;
    - façades ;
    - verrières, ombrières ou pergolas.
    Après une description détaillée des tgpes de procédés photovoltaïques, les auteurs présentent les méthodes de dimensionnement et les détails de mise en oeuvre avec de nombreux schémas détaillés dans le respect des divers DTU (toitures et façades). Des listes de points de contrôle avant, pendant et après chantier sont aussi proposées.

    Basé sur la jurisprudence des Avis Techniques et des Appréciations Techniques d'Expérimentation (ATEX), ce guide a été rédigé par deux experts du CSTB : Jean-Charles Corbin, ingénieur études et évaluation de procédés photovoltaïques et David Le Bellac, rapporteur du Groupe Spécialisé n° 21 Procédés photovoltaïques.

  • Le guide Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation expose les précautions à prendre lors de la conception et de la réalisation d'ouvrages en plaques de plâtre en détaillant les dispositions des normes NF DTU 25.41 et 25.42 et des documents Techniques d'Application concernés (GS9 et 20).

    Il commente les conditions de mise en oeuvre des principaux ouvrages en plaques de plâtre vissées sur ossatures métalliques, plafonds (horizontaux ou inclinés), cloisons (de distribution ou séparatives), doublages de murs extérieurs, gaines techniques mais aussi des ouvrages collés (doublages, habillages) et des cloisons en panneaux alvéolaires.

    La position des isolants et des pare-vapeur est précisée sous forme de croquis de détails de mise en oeuvre.

    Pour chaque système, différents points sont abordés : implantation et traçage, mise en oeuvre, points singuliers, outillage, traitement des joints, sans oublier la réception des ouvrages, les fixations et accrochages ainsi que l'application des finitions.

    Ce guide insiste sur les points singuliers : jonctions avec les parois verticales et avec les cloisons, mise en oeuvre des blocs-porte, dispositions propres aux locaux humides, raccordement avec les gaines techniques, etc.

    L'auteur rappelle aussi les fonctions de l'isolation thermique des murs extérieurs et les risques de condensation ainsi que les précautions à prendre suite à des dommages résultant d'inondation.

    Cette 3e édition introduit des données complémentaires issues des guides Règles de l'Art Grenelle Environnement 2012 "Isolation thermique par l'intérieur - Neuf" et "Isolation thermique par l'intérieur - Rénovation" et complète les domaines d'emploi des plaques hydrofugées H1 en l'étendant aux locaux humides EB+ collectifs.

  • Avec la collection "Guide Pratique", le C5TB offre aux professionnels du bâtiment une lecture plus facile des règles techniques de construction. Recueils de détails d'exécution présentant un large éventail de situations possibles de mise en oeuvre, ces guides ne remplacent pas les textes de référence, qu'ils soient réglementaires (lois, décrets, arrêtés...), normatifs (normes, DTU ou règles de calcul) ou codificatifs (Avis Techniques, CPT...) mais en constituent un complément indispensable.
    Ce guide commente et illustre la partie relative aux logements de la norme NF C15-100 et du guide UTEC15-900.
    Il aborde les éléments de choix des matériels et détaille les règles concernant les locaux d'habitation (y compris l'espace technique électrique du logement, les salles d'eau et autres locaux à risques particuliers) et les installations électriques des parties communes des locaux d'habitation (commande et protection des installations, éclairage, mise à la terre, liaisons équipotentielles).
    Les clés essentielles d'installation des réseaux de communication (télévision, VDI, etc.) sont traitées sous l'angle de la cohabitation entre circuits de puissance et circuits de communication. Une part importante du guide est consacrée aux systèmes de protection contre la foudre.
    Cette 3e édition a été réalisée par Dominique Serre, membre de la commission U 15 de l'AFNOR depuis 1979 dont il a été le président de 2001 à 2012. Elle comporte les modifications engendrées par l'amendement 5 de la NF C15-100 : nouvelles définitions des volumes de sécurité dans les salles d'eau, nouvelles règles pour la protection par 00R 30mA, le nombre de PC par circuit et la protection des circuits uniquement par disjoncteur.
    Ce guide s'adresse à tous les professionnels confrontés à la thématique électricité : électriciens mais aussi maîtres d'ouvrage, architectes, BET, bureaux de contrôle, entreprises, etc.

  • Ce guide traite du volet roulant. Ce mode de fermeture des baies représente plus de 70% du marché en France et concerne aujourd'hui les constructions neuves et existantes. Grâce à ses performances thermiques, le volet roulant peut participer de façon significative à la réduction des consommations d'énergie dans le bâtiment.
    Après une description détaillée des types de volets roulants et de leurs éléments constitutifs, l'auteur présente leurs différentes performances : résistance thermique, perméabilité à l'air, résistance au vent, résistance aux chocs, anti-intrusion, etc.
    Une large part de l'ouvrage est consacrée à la mise en oeuvre avec les étapes préalables (le transport, la réception du gros oeuvre, la fixation, les tolérances de poses) et la mise en oeuvre elle-même, en fonction de la nature du chantier (rénovation, traditionnel, pour bloc baie, avec ITE, etc.).
    Rédigé par Hubert Lagier, Directeur de la Direction Baies et Vitrages du C5TB, ce guide s'appuie sur le référentiel normatif européen et sur le NF DTU 34.4 qui définit les critères de choix des fermetures vis-à-vis de la résistance au vent en fonction de leur exposition et également vis-à-vis de leurs utilisations.

  • Le guide "Isolation des toitures-terrasses" a pour objet de décrire et de commenter la composition et la réalisation d'ouvrages d'isolation thermique de toitures-terrasses étanchées :

    Quels sont les éléments constitutifs d'une toiture-terrasse en fonction de sa destination ?
    Comment bien choisir l'isolant et réaliser une bonne mise en oeuvre ?
    Quelles sont les dispositions particulières à prendre dans le cas d'une réfection avec mise en oeuvre d'une nouvelle isolation ?
    Comment bien entretenir une toiture-terrasse ?
    Comment limiter les ponts thermiques ?
    Qu'est-ce que l'isolation inversée ?
    Ce guide illustre de manière générique les techniques les plus répandues et les mieux maîtrisées, en mettant en évidence les bonnes pratiques prescrites dans les référentiels existants, et en rappelant les erreurs à ne pas commettre.

    Il ne prend en compte que ce qui est reconnu par les professionnels, à savoir les normes produits européennes harmonisées, référence NF EN 13 série 100, les normes DTU de référence NF P 84 série 200, les Documents Techniques d'Application ou Avis Techniques, les Cahiers du CSTB ainsi que les règles professionnelles.

  • La véranda est aujourd'hui un véritable espace de vie, ouvert vers l'extérieur, chauffé et aménagé, parfaitement intégré à la maison. Ouvrage à part entière, la véranda peut - et dans beaucoup de cas, doit - atteindre les mêmes performances d'habitabilité et de confort qu'un bâti classique : technique de toiture, parois verticales, stabilité, jonction avec le gros oeuvre, jonction avec le sol, thermique d'hiver, thermique d'été, étanchéité à l'eau, perméabilité à l'air, performances acoustiques, sécurité, installation électrique, accessibilité, etc.

    Autant de contraintes fortes à satisfaire pour obtenir un ouvrage de qualité permettant d'atteindre les performances attendues, de respecter l'usage prévu et de prévenir les désordres. En matière de véranda, c'est donc essentiellement de la qualité de l'enveloppe que vient la qualité d'usage et d'habitabilité du local ainsi créé.

    Cette nouvelle édition prend en compte les évolutions des règles de l'art de la profession et propose de nouveaux éléments sur les vérandas à toiture plate, d'une part, et sur la thermique de la véranda, d'autre part.

    Rédigé par Hubert Lagier, Directeur opérationnel de la Direction Baies et Vitrages du CSTB, avec la contribution de Marc Goessel, Responsable de pôle Certification, ce guide s'intéresse à l'enveloppe de la véranda, sa conception, son implantation, sa fabrication, sa mise en oeuvre et son entretien.

    Il s'appuie sur les « Règles professionnelles vérandas » éditées par le SNFA et sur le référentiel de certification par évaluation de la conception des systèmes de vérandas mis au point et développé par le CSTB.

  • Le guide pratique "Les couvertures en tuiles" expose les différents types de tuiles (terre cuite et béton) et leurs caractéristiques. Il définit leurs conditions de mise en oeuvre, en chantier neuf et en rénovation complète en répondant de façon pratique et illustrée aux nombreuses questions :
    - quel type de tuiles choisir en fonction de la zone géographique ou de la pente ?
    - comment les poser et les fixer ?
    - comment dimensionner, posent fixer les supports ?
    - comment installer un écran de sous-toiture et disposer des orifices de ventilation ?
    - comment traiter les points singuliers (égouts, faîtages, arêtiers, noues, rives, souches de cheminées, fenêtres de toit, etc.) ?

    C'est à ces questions et à bien d'autres (climatologie, entretien, etc.) que répond le Guide Pratique "Les couvertures en tuiles". En un seul guide, c'est la synthèse de sept DTU (DTU 40.21,40.211,40.22, 40.23,40.24,40.241,40.25) et des CPT relatifs aux travaux associés qui est présentée.

    Ce guide intéressera tous les professionnels de la couverture (couvreur, charpentier, maçon, architecte, BET, bureau de contrôle, etc.). Cette nouvelle édition a été actualisée par Valérie Wesierski, responsable du pôle Évaluation Étanchéité/Couverture au CSTB et rapporteur du GS 5.1 Produits et procédés de couvertures.

  • Ce guide expose les précautions à prendre lors de la conception et de la réalisation des fondations (fondations superficielles et fondations sur puits) et des dallages en béton pour un ouvrage courant de type maison individuelle.
    - Comment apprécier les charges appliquées ?
    - Comment en déduire les dimensions et armatures correspondantes ?
    - Comment prendre en compte le sol de fondation et estimer sa portance ?
    - Comment préparer convenablement la plate-forme des dallages posés sur le sol ?
    - Comment traiter les points à risque : dispositions parasismiques, radiers, dispositions pour les réseaux, traitement des joints, choix du vide sanitaire ou du plancher porte ?

    En s'appuyant notamment sur les DTU 13.12 et 13.3, le guide pratique "Fondations" répond à toutes ces questions et constitue une synthèse accessible sur le sujet.

    Cette 3e édition du guide pratique Fondations prend en compte les normes eurocodes de calcul des structures et les nouveaux textes réglementaires sismiques.

    Ce guide très illustré sera l'outil indispensable de tout professionnel des fondations (maître d'ouvrage, architecte, BET, bureau de contrôle, entreprise, maçon, etc.).

    Ce guide répond à toutes ces questions et constitue une synthèse accessible sur le sujet.

  • La collection Guide Pratique Aménagements urbains durables s'inscrit dans le contexte du développement durable.
    Non négligeables pour l'image de la ville, les aménagements urbains contribuent à son attractivité et à l'amélioration du cadre de vie et du bien-être des habitants. Chaque titre de la collection traite d'une thématique spécifique de la phase conception à la phase entretien sans oublier la réalisation et le contrôle. Les éléments proposés permettent d'établir un marché de travaux. Les guides de cette collection permettent de répondre aux attentes des usagers tout en intégrant des enjeux fondamentaux tels que la sécurité ou la viabilité technique et économique.
    Symboles de la nature, les arbres participent fortement au cadre de vie des citoyens urbains qui représentent plus de 80 % de la population française. La ville est cependant un milieu hostile aux arbres. Il est donc indispensable de connaître les bonnes pratiques pour réussir des plantations durables d'arbres dans la ville, en particulier les prescriptions du fascicule 35. Le Guide Pratique Aménagements urbains durables " L'arbre en milieu urbain " répond de façon très illustrée (plus de 150 schémas et photos) aux questions suivantes : - Quelles sont les contraintes du végétal et du minéral ? - Comment concevoir les espaces à planter (emplacements, qualité des sols) ? - Quels sont les critères de choix des bonnes espèces ? -Comment bien exécuter et entretenir les plantations (fascicule 35 du CCTG, démarche qualité...) ? - Comment gérer les arbres existants sur un chantier de construction ? Ce guide aborde aussi les aspects budgétaires liés à la plantation des arbres.
    Il intéressera donc tous les intervenants de la plantation d'arbres : maîtres d'ouvrage (collectivités, aménageurs), maître d'oeuvre (architectes, paysagistes, bureaux d'études), entreprises et gestionnaires, sans oublier les citoyens dont il faut satisfaire les besoins et les exigences. L'auteur de ce guide (illustré par Jean-Claude Guinaudeau) est Claude Guinaudeau, ingénieur horticole spécialiste de l'arbre hors forêt dans l'espace agricole, les réseaux de transport et les zones urbaines.
    Consultant de la FAO pour des programmes de plantation en Afrique et en Chine, il a participé à la réalisation de grands projets d'aménagement : autoroutes, TGV, Disneyland Paris, Cité internationale de Lyon...

  • La végétalisation de toiture est un domaine lié au développement durable. Poussé par une collaboration et une confrontation fructueuses entre deux métiers (ceux de l'étanchéité et du paysage), ce domaine est très novateur.

    Le guide Les toitures végétalisées a pour objet de décrire la réalisation des toitures avec revêtement d'étanchéité par membrane, recevant un complexe de végétalisation "extensive" multicouche.

    Pour réaliser une toiture végétalisée, il faut rajouter à la toiture classique, par-dessus l'isolation et la membrane d'étanchéité, un complexe végétal composé de plusieurs couches supplémentaires. Ce complexe comporte généralement une couche de drainage, une couche filtrante, un substrat et enfin, une couche de végétation.

    Ce guide couvre la globalité de la démarche de mise en oeuvre d'une toiture végétalisée :

    -conception du projet -choix des éléments porteurs et du complexe isolation-étanchéité -choix du complexe de végétalisation avec de nombreuses photos -traitement des ouvrages particuliers (zones stériles, relevés d'étanchéité, entrées d'eaux pluviales, joints de dilatation, etc.) -dispositif d'arrosage et zones de toiture inadaptées -entretien des toitures végétalisées.
    Avec ses 100 pages très illustrées, il sera utile à tout professionnel concerné par un projet de toiture végétalisée (maître d'ouvrage, architecte, étancheur, paysagiste...).

  • Le Guide pratique Développement durable Isolation des combles aménagés traite des principales techniques d'isolation. Les combles aménagés, destinés à être habités, étant chauffés, il est nécessaire d'isoler au niveau de la toiture. Les techniques d'isolation s'appliquent sur les charpentes traditionnelles et les charpentes industrielles. Elles sont décrites dans le guide en mettant en évidence les bonnes pratiques prescrites dans les Cahiers de Prescriptions Techniques, les Documents Techniques d'Application et les Avis Techniques et en rappelant :

    -Comment choisir un isolant ?
    -Comment calculer l'épaisseur de l'isolant ?
    -Quelles sont les techniques d'intervention sur la couverture ?
    -Comment traiter les points singuliers ?
    -Quelles sont les spécificités liées à la rénovation ?
    L'isolation des combles est au coeur des préoccupations du Grenelle de l'environnement puisqu'elle participe directement aux performances thermiques, énergétiques et acoustiques du bâtiment et à la diminution des émissions de gaz à effet de serre. En effet, dans une maison 30 à 40% des déperditions ont lieu au niveau des combles.

    Ce guide intéressera tous les professionnels du bâtiment qui doivent prescrire ou mettre en oeuvre une isolation des combles aménagés.

  • Ce guide détaille la conception, à la mise en oeuvre et à l'entretien de ces équipements, que ce soit pour le chauffage ou le rafraîchissement. Il expose : les principes de fonctionnement ; les critères de choix et de dimensionnement ; les aspects de forage et de sous-sol ; les points clés à respecter lors de la mise en oeuvre des différents composants d'une installation de pompe à chaleur (PAC) géothermique. Ces points sont traités pour tous les composants de l'installation : la pompe à chaleur ; les échangeurs géothermiques (sonde géothermique verticale, capteurs horizontaux, capteurs mixtes) ; les émetteurs. Les aides financières proposées dans le cadre du Grenelle de l'environnement sont récapitulées en fin d'ouvrage.

  • On entend par plancher bas, toute paroi horizontale donnant sur un local chauffé uniquement sur sa face supérieure. Il y a donc déperdition de chaleur de l'espace chauffé vers l'espace non chauffé à travers le plancher, ce qui peut induire des consommations d'énergie élevées.
    Les réglementations thermiques relatives aux bâtiments neufs et existants imposent un renforcement conséquent des performances d'isolation du bâti. Une bonne isolation du plancher bas participe à la réduction des consommations d'énergie dans le bâtiment.
    Le guide Isolation en sous face des planchers bas présente les trois techniques d'isolation largement utilisées pour isoler les planchers bas donnant sur des locaux non chauffés ou sur l'extérieur :
    La projection de laine minérale l'isolation posée en fond de coffrage les panneaux rapportés fixés mécaniquement.
    Ce guide expose, dans une première partie, les exigences réglementaires auxquelles ces systèmes sont soumis et met l'accent sur l'importance du traitement des ponts thermiques de liaison afin d'obtenir une performance thermique maximale.
    Il fournit, dans une seconde partie, des fiches techniques appliquées à chaque procédé étudié en décrivant leur mise en oeuvre.
    En termes de conception, des dispositions spécifiques sont apportées sur les performances thermiques, acoustiques, mécaniques et de sécurité vis-à-vis des risques liés à l'incendie.
    Pour chaque fiche, l'auteur rappelle l'importance de la compatibilité entre les performances. En effet, la recherche d'une haute ou très haute performance thermique peut, dans certains cas, dégrader fortement les performances acoustiques et/ou mécaniques d'un système. Il alerte, ici, sur des exemples d'impact d'une performance par rapport à une autre.

  • Au sol ou au mur, à l'intérieur ou à l'extérieur, en local sec ou humide, ou encore sur chape fluide à base de sulfate de calcium, la pose collée de carrelage doit tenir compte de multiples paramètres pour prévenir les désordres et assurer la durabilité de l'ouvrage. Avant de choisir un mortier-colle ou un adhésif, il faut considérer la nature et l'état du support, les propriétés du revêtement et la dimension des carreaux ainsi que les contraintes liées à la situation et la destination de l'ouvrage.

    Le guide Pose collée de carrelage en travaux neufs s'appuie avant tout sur la norme NF DTU 52.2 et l'Amendement A1 d'octobre 2014 pour préciser et illustrer toutes les étapes de l'ouvrage comme par exemple :

    Les formats de carreaux et les supports admissibles en mur intérieur.
    La possibilité d'augmenter le format des revêtements (jusqu'à 3600 cm²) sous certaines conditions.
    L'introduction de la notion de désaffleurement.
    L'indication des précautions à prendre en présence des produits de cure sur le support.
    La définition du joint réduit et du joint normal selon les tolérances dimensionnelles de l'élément de revêtement.

    Bien que les travaux neufs sur chape en sulfate de calcium (e-Cahiers 3527_V3, mai 2011) ne soient pas visés par ce NF DTU, ce guide les prend en compte.

  • Le Guide pratique Comment choisir un bardage rapporté ? permet de déterminer le caractère traditionnel ou innovant d'un procédé. Il précise le domaine normalisé des familles de bardages traditionnelles et les procédures d'évaluation (Avis Technique, etc.) des systèmes innovants.

    Il vise à fournir des éléments qui permettront d'identifier les critères de choix des solutions traditionnelles ou innovantes en fonction de la destination et des caractéristiques de l'ouvrage.

    Ce guide apporte un éclairage spécifique sur l'évaluation des critères de performances à satisfaire selon la destination finale du procédé de bardage rapporté.
    Il balaye de manière synthétique les exigences relatives :
    - à la réglementation incendie.
    - aux sollicitations sismiques (zone de sismicité, catégorie d'importance de bâtiment, classe de sol).
    /> - à la résistance à la corrosion (nature des matériaux exposés, atmosphères extérieures, etc.).
    - aux efforts de vent.
    - aux chocs de conservation des performances.

  • Comment choisir un procédé de traitement d'eau ? Quelle est son action ? Quel suivi nécessite-t'il ? Le Guide Pratique "Procédés de traitement des eaux à l'intérieur des bâtiments individuels ou collectifs" répond à ces questions en précisant quelle est l'action de chaque procédé (filtres, adoucisseurs, procédés physiques, osmoseurs...) et son domaine d'emploi (collectif, privatif, eau chaude, eau froide, etc.).
    En effet, chaque problématique (entartrage, corrosion ou légionelles, par exemple) renvoie à un système de traitement particulier : les caractéristiques de chacun d'eux, indispensables à connaître pour faire le bon choix, sont détaillées dans le guide. Les spécificités du traitement d'eau en circuits fermés (essentiellement chauffage) font aussi l'objet d'un chapitre. Le Guide Pratique "Procédés de traitement des eaux à l'intérieur des bâtiments individuels ou collectifs" intéressera aussi bien les installateurs chargés de mettre en oeuvre ces procédés que les maîtres d'ouvrage confrontés à un choix difficile parmi un nombre croissant de procédés et de produits sur le marché.

empty