L'harmattan

  • François Lepic, adolescent surnommé Poil de carotte, vit entre un père indifférent et une mère qu'il craint. Poil de carotte est l'histoire d'un enfant, mais aussi celle d'un père et d'une mère ne s'aimant plus. Un enfant qu'ils n'aiment pas puisqu'ils ne l'ont pas désiré. La révélation courageuse d'un père, l'acceptation courageuse d'un fils et un récit courageux brisant l'image de la famille. Ni faux-semblant ni convenance, mais bien de l'amour véritable.

  • "Terrifiante dérive d un homme errant dans les rues, ce monologue ne peut que renvoyer à tous ces anonymes peuplant nos villes. Assis même les trottoirs, ressassant dans leurs crânes on ne sait quelles obsessions, ils sont là sous nos yeux qui ne les voient plus. Le héros, un écrivain, est de ceux-là. Piégé dans l exclusion qui fait de lui l oeil invisible posé sur les pas pressés des passants, il incarne ce sacrifié de la société dont l estomac vide, se tord sur lui-même, quand le cerveau, à l inverse, s emplit de pensées qui se mêlent jusqu à frôler la folie."

  • 1913, dans une ville de garnison autrichienne, le riche M. Kekesfalva organise un bal costumé en l'honneur de sa fille, Edith, paralysée. Lors de cette soirée, la demoiselle rencontre Anton Hofmiller, jeune lieutenant de cavalerie. Pris de compassion pour elle, l'officier lui tient compagnie et les visites se succèdent. Edith en tombe follement amoureuse. Comment réagir face à cet amour ? Quelles sont les limites et les dangers de la pitié ?

  • Ce texte est écrit à partir d'interviews d'anonymes sur le désir amoureux et d'extraits de l'oeuvre de Grisélidis Réal. Grand cirque de la passion, cabaret du sexe, manège du désir, cette pièce explore le fantasme et la réalité amoureuse dans tous ses états. L'Amour... Faire l'amour... et les autres, comment font-ils ? Que se cache-t-il dans ma tête et dans mon ventre, d'inavoué, de trouble, de sulfureux ? Suis-je normale ? Charlotte ne sait pas, Charlotte ne sait plus. Mais qui sait ?

  • Le 18 juillet 1843, Victor Hugo qui a 41 ans commence son traditionnel voyage d'été. Ce voyage de près de deux mois le mène de Biarritz à Oléron, en passant par l'Espagne et les Pyrénées. C'est l'occasion pour Hugo de plonger dans son passé. Au fur et à mesure de son périple, il écrit de nombreux textes qui constituent un journal de voyage qu'il a l'intention de publier. Mais un événement tragique viendra interrompre ce voyage.

  • Il était une fois en Grèce, au VIe siècle avant Jésus Christ, l'enfant d'un dieu et d'une mortelle : Hercule. Il eut le malheur de faire une terrible bêtise. Pour être pardonné, les dieux lui ordonnèrent de réaliser une série de travaux tous plus difficiles les uns que les autres. Dans cette comédie trépidante, Hercule nous montre comment regarder son honneur perdu et Thésée comment soulever un rocher pour devenir un grand roi. Une captation de la pièce sur DVD est disponible.

  • "Madame de La Carlière fut publiée en 1773 dans la Correspondance littéraire, puis en 1798 sous le titre De l'inconséquence du jugement public de nos actions particulières. Diderot y dénonce, à travers l'histoire des amours du chevalier Desroches et de Madame de La Carlière, puis la mort tragique de cette dernière, l'attitude de la « foule imbécile » qui juge sans réelle connaissance de cause, ou plutôt sans connaissance des multiples causes qui font agir les personnages. Cette peinture satirique des moeurs s'appuie sur un personnage de femme à la personnalité exceptionnelle, capable d'aller jusqu'au bout de ses sentiments et de pousser, jusqu'à leur paroxysme, le bien ou le mal."

  • "Tigrane, lycéen de 17 ans, a disparu. Isabelle, sa jeune professeure de lettres, est convoquée au commissariat. À travers son témoignage, on remonte le fil de l'année, et on suit la trajectoire d'un adolescent écorché vif. Avec elle, Tigrane découvre la poésie et la peinture. Elle voit en lui un artiste. Tigrane est heureux. Mais voici qu'il arrête le C.A.P. pour elle, pour dessiner. Mais voici qu'il tombe amoureux. À travers cette pièce de théâtre, Jalie Barcilon aborde les thèmes de la famille, de l'éducation. Comment croire en soi lorsqu'on est élevé par un homme qui vous abîme ? Comment aider un adolescent dans une spirale destructrice ? Peut-on s'appeller Tigrane Faradi et entrer dans une grande école d'art ? - "

  • "Un enfant découvre deux corps enlacés dans une cellule abandonnée de Notre-Dame de Paris. Guidé par son imagination, il va revivre avec le public la bouleversante histoire du difforme Quasimodo et de la magnifique bohémienne Esmeralda."

  • "Cette pièce est un seul en scène protéiforme et une heure d'euphorie dans l'atelier d'Auguste Rodin, le père de la sculpture moderne, entouré de son « peuple de statues ». Un voyage dans le temps, dans l'esprit et le coeur du maître, un Rodin amoureux, intime, qui s'émerveille de la beauté des êtres et vibre au rythme de la nature. On connaissait ""Le Penseur"" de Rodin, voici Rodin le penseur."

  • Adèle a passé cent ans voilà un bout de temps, mais elle n'est pas pressée d'en finir. Elle entraîne sa famille, réunie autour d'elle, dans un tourbillon d'histoires. Toute une vie pour comprendre que l'amour aide à vivre. Adèle est une grande amoureuse. Adèle ne mourra jamais. Une oeuvre d'une incroyable vivacité et d'une grande tendresse. Un grand succès du Off en Avignon.

  • La pièce, adaptée des entretiens de Louise de Vilmorin et d'André Parinaud, nous fait découvrir une séductrice et une grande amoureuse dotée d'un humour corrosif. Elle met en scène une femme de lettres étonnante qui se souvient de son enfance, des hommes qu'elle a aimés (Saint-Ex, Cocteau, Gallimard, Malraux) et d'un monde aujourd'hui disparu. Elle nous livre ses réflexions sur la littérature et sur la vie qui passe à la lueur d'une bougie et au détour de quelques interludes au piano.

  • " Nous autres les Malgaches, petit peuple vaillant vivant à l'écart des grands enjeux planétaires, avons décidé de nous adresser aux dieux pour qu'ils ramènent la paix sur Terre. " Gageons qu'Aristophane, ne serait pas fâché de voir les comédiens de la troupe malgache Landyvolafotsy s'emparer de cette version très libre de sa fameuse comédie. Le père Lagnole, l'un des leurs, s'élève vers l'Olympe, à l'aide d'une machine volante de sa propre confection, pour réclamer aux dieux la restitution ferme et définitive de cette paix qui leur fait tant défaut sur Terre.

  • Neuf histoires d'aujourd'hui. En ces gens ordinaires, rien d'héroïque, pourtant, tout leur être porte les marques d'une blessure qui n'a jamais guéri. Entre-temps, ils ont continué à vivre. Mais en cette journée particulière, le passé vient frapper à leur porte. Certains oseront regarder leurs démons en face, d'autres seront moins téméraires. Tous tenteront de se libérer. C'est ce que raconte ce combat en neuf rounds. Des tentatives d'évasions.

  • Dans un décor et un univers musical qui évoquent le cirque et le cabaret, trois comédiens font revivre la rédemption du forçat Jean Valjean, l'obstination du sévère Javert, la monstruosité du couple Thénardier, le calvaire de la pauvre Fantine et les amours triomphantes de l'éclatant Marius et de la belle Cosette...

  • Charles, confié par son père à une cousine revêche et pingre, multiplie les bêtises dans l'espoir d'échapper aux mauvais traitements qu'elle lui inflige. Mais elle a le dernier mot et l'envoie dans une pension où il est également maltraité. Aidé par la douce Betty, Charles suit un chemin initiatique difficile pour gagner sa liberté. Le thème de la maltraitance, présent à toutes les époques et dans tous les pays, trouve ici un écho chez tous, parents comme enfants.

  • Un meunier meurt en laissant un chat pour tout héritage à son dernier fils. Ce chat est magique, il utilise tous les moyens pour que son maître devienne puissant et riche. Cette histoire merveilleuse nous la connaissons bien, c'est celle du Chat Botté. Notre "Chat Botté " au XXIème siècle ? Un chat masqué, super héros des temps moderne, une "Catwoman", qui pour arriver à ses fins ne recule devant rien ; un fils de meunier, jeune homme d'aujourd'hui, pont entre la fiction et la réalité, une princesses tout droit sortie d'un livre de conte, à l'apparence typique mais au discours surprenant, et enfin, un ogre, le représentant de tous les monstres.

  • "Grand invité du Louvre en 2010, Patrice Chéreau a agencé les oeuvres autour de ses thématiques essentielles, corps et visages, lumière, fantômes. il a publié le beau-livre de cette aventure, Les visages et les corps, ensemble de documents, impressions, notes, lettres, où il livre son intimité d artiste, d homme heurté par les doutes, les désirs incandescents, la quête de la beauté ou le goût des ténèbres. Cette version est adaptée pour le théâtre par Philippe Calvario."

  • Le viol est-il un tabou dans notre société ? Cinq femmes violées, cinq archétypes de viols perpétrés aujourd'hui, cinq cas inspirés de faits réels et de personnes ayant existé. À tour de rôle, les cinq victimes vont devoir répondre à un interrogatoire et prouver leur « innocence ». Ce questionnement, qui semble d'abord utile et légitime, devient obsessionnel et oppressant. C'est le questionnement de la police, celui de la justice, celui de la société, le harcèlement et la ronde infernale de questions qui vont fondre sur la victime, jusqu'à l'absurde, qui vont faire naître le doute, rendre la victime suspecte et la faire apparaître comme coupable. En réponse à ce questionnement, la flamboyante plaidoirie que Gisèle Halimi a prononcée à la cour d'assises d'Aix-en-Provence le 3 mai 1978.

  • F-X

    Michael Stampe

    F-X illustre l'évolution radicale du rapport aux autres dans un monde livré à la communication virtuelle grâce à la mise en scène de son propre corps. A sa manière, basée sur les codes d'une sexualité provocante, il expose ses tensions intimes et hurle sa quête d'amour devant le monde entier.

  • L'image d'Oscar Wilde est accrochée à notre inconscient : un homme brillant et insolent dont la déchéance fut à la mesure de la célébrité. Cet ouvrage offre un spectacle multiforme où les jubilatoires aphorismes de Wilde alternent avec des extraits de ses pièces, des minutes du procès qui ruina sa vie, ainsi que des témoignages d'artistes qui l'ont rencontré.

  • "1915. Paul Grappe déserte le front. De retour à Paris, il retrouve Louise, son épouse. Menacé de peine de mort, Paul doit trouver une solution pour vivre. Libre. Louise a une idée : la police traque un homme ? Il sera une femme ! Il devient Suzanne. Pendant dix ans, aux yeux de tous, dans la rue, au travail, au bois de Boulogne, il est la charmante Suzanne. Mais même maquillé, auprès de Louise, il demeure un mari possessif et violent. - Librement inspiré de La garçonne et l'assassin, de Fabrice Virgili et Danièle Voldman (Payot, 2011). - "

  • Violoncellistes hors norme, virtuoses du décalage, prodiges de l'art du fiasco, Les Mauvaises nous font traverser plus de dix mille ans de culture classico-érotico-musicale... et internationale en moins d'une heure et quart. Il fallait oser, elles l'ont fait... Martine Thinières a fait le Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris. Elle joue du piano et du violoncelle. Au théâtre, elle joue des textes classiques et contemporains ; elle tourne pour le cinéma et la télévision.

  • Dans la vie quotidienne, il y a des gens qui rient à ce qui est drôle, et y'en a d'autres qui rient à ce qui n'est pas drôle. Qu'est ce qui est drôle ? Qu'est ce qui n'est pas drôle? Ces interrogations ont nourri le travail de l'auteur sur le thème "Le rire et la vie quotidienne". La version définitive de cet ouvrage a été créée au Théâtre du Lucernaire à Paris.

empty