Lanctot

  • Un seul regard sur la situation mondiale actuelle suffit à me convaincre qu'elle a atteint un point de non-retour. Tous les fondements de la société s'écroulent. Le temps qui s'accélère charrie dans son courant des événements mondiaux de plus en plus contraignants. Nous vivons le grand étouffement planétaire, la souffrance sans borne, et le désespoir le plus profond, anticipant déjà avec résignation la fin de l'espèce humaine. L'humanité est dans un monumental cul-de-sac ! Partout, on parle de crise... financière, politique, sanitaire, sociétale, économique, morale, climatique. Or ce n'est rien de cela... C'est d'une crise évolutive, dont il s'agit ! Plutôt que de lutter pour la freiner, tenter de revenir en arrière, s'accrocher à ses acquis, attendre le sauveur promis, pourquoi ne pas faire le contraire ? Cessons de répéter de vieux modes de fonctionnement inefficaces et souffrants. Osons voir les événements avec des yeux différents et un regard panoramique ! Le moment est venu de rêver très fort à la prochaine étape, la nouvelle espèce diessique, et de modifier notre façon d'être et d'agir en conséquence. Notre destin nous appartient !

  • Est-il encore vrai que l'école sert à apprendre à lire, à écrire et à compter ? En regardant les jeunes adultes, force est de constater que l'école d'aujourd'hui donne de piètres résultats à côté de celle d'hier. Les jeunes lisent et comptent difficilement, et leurs textes sont bourrés de fautes. La dyslexie est courante et la table de multiplication, inconnue des moins de 40 ans. Pourtant, les enfants fréquentent l'école plus tôt et plus longtemps. De plus, grâce aux facilités technologiques que procurent l'ordinateur, l'Internet, la télévision et le cinéma, on s'attendrait à voir éclore une génération de surdoués. Or, c'est le contraire. Que se passe-t-il ? L'éducation est devenue l'outil de crétinisation des masses. Depuis 1945, l'UNESCO régente les domaines éducatif, scientifique et culturel de la planète. Plus son influence grandit, plus les approches pédagogiques s'uniformisent partout à travers le monde. Son enseignement favorise les TIC (technologies de l'information et des communications), la responsabilité écologique et la conformité sociale. De plus, elle fait la promotion de l'intelligence collective pour l'humanité et encourage la mentalité de ruche comme idéal planétaire. Musique, cinéma, mode, art, littérature, radio et télévision sont toutes manipulées par les mêmes groupes secrets et diffusent un message identique. Pourquoi cet acharnement éducatif ? L'élite sait que l'être humain est à la veille d'un bond évolutif monumental et tente désespérément de l'en détourner. À nous de décider de l'issue de cette aventure !

  • Les êtres humains viennent au monde sans savoir pourquoi. Ils grandissent, se marient, font des enfants, les élèvent sans non plus savoir pourquoi. Puis, ils meurent, toujours sans savoir pourquoi. Et ils reviennent sans jamais savoir pourquoi. Ils recommencent ainsi indéfiniment jusqu'au jour où ils se posent « la » question : « Que suis-je venu faire sur cette terre ? » « Je suis venu trouver le bonheur pour ma famille et moi. » Vraiment ? Depuis ta naissance, tu t'identifies à un sexe masculin ou féminin qui contient un programme spécifique. Femme, les rôles de séductrice, de génitrice et d'organisatrice te collent à la peau jusqu'à ta mort. Homme, les rôles de géniteur, de pourvoyeur et de protecteur t'emprisonnent pour la vie. Femme ou homme, tu te sacrifies jour et nuit pour assumer ces fonctions sans jamais les remettre en question. Tu t'identifies aux personnages d'une pièce de théâtre basée sur la survie de l'espèce animale Homo sapiens. En réalité, nous ne nous incarnons pas pour perpétuer l'humanité, mais pour former le couple véritable, l'union de l'âme et du corps. Sujets abordés : le troupeau animal nommé famille ; le matriarcat et le patriarcat ; à qui appartient l'enfant ? ; l'industrie du sexe ; la pédomanie et la sexomanie ; la famille et l'argent ; les secrets de famille ; les divers rôles familiaux ; le couple et ses défis ; l'amour faux et l'amour vrai ; les fêtes de famille ; les écovillages et communautés ; la communion d'esprit.

  • La mafia médicale

    Ghis Diesse

    L'auteur simplifie le système médical établi, en explique le fonctionnement et nous fait voir la solution. Elle dresse également un tableau comparatif des trois médecines : scientifique, naturelle et spirituelle. Ce livre amène le lecteur à faire de grands bonds de conscience et lui fournit, par surcroît, les outils pour réaliser sa santé illimitée. Nouvelle édition 2002

  • La dernière chose qu'une personne devrait faire quand son corps présente des signes et des symptômes alarmants, c'est d'aller voir un médecin ! Grand spécialiste de la maladie, ce dernier ne peut que rendre malade quelqu'un qui est en bonne santé et aggraver la santé d'une personne déjà malade. Malgré tout, je continue à quémander un diagnostic médical dès que mon corps commence à m'inquiéter. Pire encore, j'accepte sans broncher qu'on me charcute (chirurgie), qu'on me brûle (radiothérapie), qu'on m'empoisonne (médicaments) et qu'on me torture (psychiatrie). Consulter un médecin, c'est aller à l'abattoir de mon plein gré. Pourquoi diable faire cela ? Une seule explication : j'ai peur de mourir. Et pourtant...
    La mort n'est pas inévitable. Ce n'est qu'une mauvaise habitude !
    Tôt ou tard, l'être humain découvrira que l'immortalité physique est non seulement possible, mais qu'elle est déjà là, dans la matière, en attente d'être exprimée. Toute la conspiration bancaire, médicale, agroalimentaire, climatique, médiatique, politique et légale pousse inexorablement l'espèce humaine vers son extinction. C'est la fin de l'Homo sapiens. Quel cadeau ! Plus vite je prendrai conscience de cette réalité, plus vite je manifesterai le corps physique immortel du prochain règne diessique.

  • La politique se résume à un théâtre de marionnettes qui s' exécute sur la « scène politique », où des acteurs, les politiciens, s' agitent pour distraire les spectateurs de ce qui se trame derrière le rideau. Que s' y passe-t-il ? Les marionnettistes cachés tirent les ficelles pour réaliser leur complot, la prise de pouvoir planétaire appelée le Nouvel Ordre Mondial (N.O.M.).

  • En cette période de grande confusion, où s'entremêlent âme et émotion, esprit et mental, vérité et mensonge, c'est le discernement entre les deux mondes de la réalité et de l'illusion qui s'avère la denrée rare. Vers qui ou quoi puis-je me tourner, quand s'effondrent illusions, systèmes, acquis, valeurs ? Le temps est venu de faire le transfert de pouvoir de l'ego trompeur à l'âme souveraine.

  • La loi ; vers... la justesse

    Ghis

    Tôt ou tard, je découvre que je suis née esclave, que je vis en esclave, que je mets au monde des esclaves et que je mourrai esclave? à moins de prendre la décision d' en sortir pour de bon. Trois chaînes me retiennent : à l'État, par la citoyenneté, au Créateur, par la spiritualité, et aux aïeux, par l' animalité. Je les dénoue maillon par maillon, habitude par habitude, pour enfin m' apercevoir qu' aucune loi n' existe.

  • Comme pour la prostitution, on dit de la pauvreté qu'elle a toujours existé et qu'elle existera toujours. On trouve toutes deux acceptables tant qu'elles ne nous touchent pas personnellement. Malgré notre refus d'envisager d'y mettre fin, nous exigeons des lois garantissant égalité et équité. Etrange dichotomie ! De la même façon, les crises économiques se produisent à répétition depuis deux siècles sans qu'on remette en question le système bancaire, et encore moins le gouvernement qui l'endosse.
    En étudiant le système monétaire, on comprend vite que banquiers et politiciens ont toujours marché main dans la main pour enrichir les riches et appauvrir les pauvres. Et pourtant, le vrai pouvoir appartient à l'être humain, mais comme ce dernier refuse de le reconnaître et de l'exercer, on se retrouve dans une situation absurde où l'individu crée la richesse et les banquiers l'encaissent. Tôt ou tard, l'être humain découvrira que l'argent est le miroir de son état de conscience.
    Il est riche et ne le sait pas. Faudra-t-il qu'il en arrive à l'esclavage complet et à une dépendance totale envers les banquiers mondiaux pour décider soit d'y sombrer soit de passer à la prochaine espèce ? L'élite nous impose la première option par la dilapidation immodérée des biens publics et l'appauvrissement systématique des populations. Quant à la seconde option, elle implique d'abandonner les deux mensonges sur lesquels repose la survie de l'humanité - la propriété et la sécurité - pour que se manifeste l'abondance inhérente à la personne consciente de sa nature créatrice illimitée.
    Dans ce livret, tu trouveras des explications sur les sujets suivants : la création de la monnaie ex nihilo ; la fausse dette monétaire des Etats ; la rareté planifiée de l'argent ; l'usure, le péché mortel ; le triangle Peuple-victime/Privé-bourreau-Public-sauveur ; la triple perversion convoitise, concurrence, corruption ; le gouvernement, un mal nécessaire ; le revenu d'existence, cadeau ignoble ; les expériences de Personocratia ; le Jardin d'échange universel (JEU) ; les mythes de la propriété et de la sécurité.

  • Si tu lis ce livret avant que la troisième guerre mondiale, la crise économique internationale, la famine planétaire ou les perturbations cosmiques battent leur plein, tu as de la chance ! Malgré les apparences, ces prédictions sont loin d'être farfelues, même si la plupart des gens ignorent que l'extinction de l'humanité est à nos portes. Nous sommes en pleine apocalypse - et c'est bien ainsi ! En effet, les bouleversements sociaux et terrestres annoncent la fin du monde de mensonge. De ses cendres émergera le paradis-sur-terre.

empty