• La Revue française d'administration publique (RFAP) est une revue scientifique de référence dans les domaines de l'administration et des politiques publiques, en particulier dans leurs dimensions comparées et européennes.

    Elle s'adresse aussi bien à des praticiens du management et de l'administration publique et à des élus qu'à un public académique (droit, science politique, science de gestion, préparation aux concours administratifs).

    Elle publie quatre types de contributions : des articles de fond soumis à un processus d'évaluation externe anonyme et impartiale, dite " en double aveugle ", par au moins deux référents ; des articles faisant le point sur des sujets d'actualité ; des témoignages de praticiens ou des articles mettant en avant un point de vue personnel.
    />

  • Fondé sur des études de cas significatifs, ce dossier explore les dynamiques par lesquelles la gouvernance européenne influe sur la fabrique et la circulation de concepts et d'instruments d'action publique. Il rend ainsi compte du caractère non-linéaire de processus parfois décrits de manière réductrice. Les différentes contributions rassemblées montrent que la formalisation technicienne des instruments de gestion publique s'appréhende moins comme le résultat d'initiatives provenant exclusivement d'organisations internationales, que comme l'effet de la coproduction et de la retraduction par les différents acteurs de ces modèles, par ailleurs loin d'être univoques et monolithiques.

  • Du 1er janvier 1949, date de son entrée à l'Ena, à sa mise à la retraite de vice-président du Conseil d'État, le 22 avril 1995, Marceau Long a eu l'occasion de porter des regards différents et successifs sur l'École nationale d'administration. Il a ainsi vécu la vie d'élève  de 1949 à 1951. Puis il est devenu le tuteur de l'École de 1961 à 1967 en tant que directeur général de l'administration et de la fonction publique, avant d'exercer vingt ans plus tard la fonction de président de son Conseil d'administration de 1987 à 1995 en sa qualité de vice-président du Conseil d'État.
    Trois expériences de l'Ena, trois regards bien différents. Au fil des années et de ses différentes fonctions, l'auteur a évolué, mais dans le même temps, l'École elle même a beaucoup changé.
    A travers l'expérience personnelle de ce témoin clef, c'est  un vaste panorama de l'histoire de l'Ena qui est présentée au lecteur, de ses toutes premières années à ses développement les plus récents. Ce document de grande valeur s'avère indispensable pour comprendre l'évolution de la grande école du Service public.

  • « Moi, c'est Alice, jeune femme attachiante (si j'en crois mon entourage) qui a des rêves plein la tête. Pourtant, j'ai l'impression de subir ma vie plutôt que de la vivre vraiment ! J'ai une fâcheuse tendance à me mettre la pression, à être trop exigeante avec moi-même, à culpabiliser pour tout et surtout pour rien (#chargementale), et à courir après cette fucking perfection !
    Mon quotidien n'est plus que to-do lists et longues heures de réflexion sous la douche du genre : comment être à la fois la Caroline Ingalls de mon foyer, l'Oprah Winfrey de mon job et la Carrie Bradshaw de ma team ?
    I have a dream : clore le bec à mes ruminations incessantes !
    /> Moi, Alice, j'ai (enfin) décidé de me foutre la paix, de vivre ma vie et de partir en quête du graal : le lâcher- prise.
    Je veux être celle qui a dit fuck ! #imparfaiteetfieredeletre Je veux oser jusqu'au bout de mes socquettes ! #freeandwild Il est temps... Voilà pourquoi je commence mon journal !»

  • Tout commença en France à Marseille en l'année 1815.
    Le jour prévu de son mariage, Edmond Dantès, capitaine de vaisseau plein de promesses se fait enfermer injustement au Château d'If, une prison pour criminels politiques. Pendant son long emprisonnement il apprend qu'il a été victime d'une impardonnable trahison. Débutera ensuite une tragédie de vengeance dans laquelle Dantès jouera ses années perdues en prison ainsi que celles qu'il lui reste à vivre en liberté.

  • Le premier jeu qui donne les clefs de la sagesse de notre corps et nous remet aux commandes de notre vie !

    Découvrez à travers ces cartes les immenses ressources d'énergie, de force et d'intelligence disponibles dans notre corps !

  • Quand les opposés s'attirent, mais que les coeurs se déchirent...
    Diane est rédactrice en chef du magazine Belle pour la vie et, pour boucler un article, elle doit partir à l'autre bout du monde.
    Les moustiques, la chaleur, les dangers de la jungle... c'est tout ce qu'elle dé- teste, elle, la Parisienne un brin snobinarde ! Mais le pire est à venir : son guide, William, mâle alpha et charmeur invétéré, s'avère être le moins gentleman des hommes. Elle le déteste tout autant qu'il l'attire car, sous ses airs d'homme frustre et séducteur, se cache le plus sexy des amants. Succombera-t-elle ?
    Quitte à y perdre la raison ?

  • Dreamers T.1

    Ena Fitzbel

    Orpheline, Mila aimerait une vie différente, une existence où ses parents seraient toujours en vie. Alors, la nuit, pour s'évader, l'adolescente se réfugie dans le monde des songes. Et à chaque fois, elle fait ce même rêve rassurant d'un manoir perdu dans la lande où elle goûte aux joies d'une vie heureuse.


    Mais une nuit, tout bascule. Ce rêve qu'elle croyait immuable est bouleversé, car ses camarades de lycée en font également partie. Les choses deviennent carrément cauchemardesques quand l'un d'eux est assassiné et que, le lendemain, il ne se réveille pas dans la «  vraie vie  ».
    Progressivement, les adolescents comprennent que les frontières avec la réalité s'estompent et que quelqu'un manipule leurs âmes. Ils doivent découvrir qui et pourquoi s'ils veulent échapper à son emprise maléfique...



    Et si les rêves n'étaient qu'une autre réalité  ?

  • Dark lovers

    Ena Fitzbel

    • City
    • 6 Février 2019

    A l'adolescence, Chiara était follement amoureuse de Nathan qui ne la remarquait même pas. Progressivement, la jeune femme a tout de même réussi à l'oublier et même à le détester à cause de son indifférence. Et, comme une sorte de vengeance, elle a épousé Liam, le frère de Nathan. Lorsque Liam décède brutalement, l'hostilité se transforme en une haine destructrice. Accablé par le chagrin, Nathan dirige sa douleur et sa colère contre Chiara, la séductrice qui lui a volé son frère.
    Leur relation ne s'arrange pas lorsqu'ils sont contraints de cohabiter dans la maison dont ils ont hérité, en attendant sa mise en vente. Entre coups bas, secrets et caprices du sort, le quotidien est un enfer. Mais de la haine à l'amour, il n'y a souvent qu'une mince frontière...

  • Zeta est sacrément excentrique.
    Sentimentale, généreuse, bohème, aimant la rigolade et les mecs, elle n'a que deux défauts : être un peu trop grosse et adorer à la folie Moisés, un macho infâme, une bête féroce, un apparatchik déchu qui la cogne et lui fait une vie impossible. C'est bien ce qui rend furieuse Linda Roth, la meilleure amie de Zeta, une tête froide et très cultivée, une " écrivaine " à succès, aimant elle aussi la rigolade et...
    Les filles, rien que les filles. L'une vit dans la Maison du Joyeux Marteau où règnent le bruit et un indescriptible désordre, l'autre dans un splendide duplex à la bibliothèque bien fournie et impeccablement rangée. Inséparables, elles doivent faire face, avec leur bande de copains - et de copines - très déjantés, aux mille et une tracasseries de la vie quotidienne. Car avoir vingt ans à La Havane à l'époque révolue des idéologies et du glorieux avenir socialiste, c'est survivre comme on peut : prostitution par-ci, trafic de dollars et de moteurs de voiture par-là, troc, contrebande de cigares, et beaucoup de sexe, de rhum, de fêtes et de musique.
    La Havane est la ville aux mille métiers, la capitale du système D, où l'on rebâtit quand même le monde, sans nostalgie du passé, sans lamentations, avec une vitalité capable de triompher de la sclérose politique et du machisme dominant.
    Il manquait à Cuba une voix nouvelle. Débordante d'imagination, nourrie d'une formidable culture littéraire, portée par une inventivité de langage exceptionnelle et un sens de la construction remarquable, Ena Lucia Portela a l'âge de ses héros.
    Elle pourrait être un curieux mélange de Salinger et de Boris Vian version Caraïbes et son roman est sans nul doute appelé à faire date.

  • Darktown t.1

    ,

    2061 - Londres Un événement est survenu en 2050. La ville a été coupée du reste du monde par une immense muraille. Une autarcie réussie et maîtrisée, mais à quel prix ? Existe-t-il encore quelque chose de l'autre côté ?
    Seuls quelques « privilégiés » semblent être au courant des événements passés.
    Les jeunes n'ont plus aucune liberté, tout est surveillé : téléphone, activité sur le Net... Gare à ceux qui tentent de se connecter à des sites interdits pour tenter de découvrir ce qu'il y avait avant !
    Dans ce présent au futur aussi incertain que son passé, nous suivons Timo, un adolescent privé de sa mère par une terrible tragédie dont il ignore les tenants. Un fossé s'est creusé entre son père et lui. Fossé qui s'est encore élargi suite à la disparition d'Anna, sa soeur jumelle.
    Alors que la NGE, le gouvernement en place, décide de lancer une nouvelle opération pour renforcer son contrôle sur les citoyens, des événements troublants vont venir perturber la vie de Timo. Il va faire la connaissance des Engels, un groupe de dissidents qui oeuvre dans l'ombre.
    Timo va s'engager sur une route parsemée d'embûches et de révélations totalement inattendues.

  • Road trip

    Ena Fitzbel

    • City
    • 12 Avril 2017

    Vanessa est une jeune femme gentille. Trop gentille. Sa nouvelle lubie pour faire le bien dans le monde, c'est d'aller livrer de l'eau aux Africains. Elle remplit donc une vieille guimbarde et c'est parti pour une expédition sans problèmes.

    Enfin presque... Si seulement, elle ne devait pas faire du covoiturage et supporter Gauthier, un jeune homme arrogant et mufle. Tout les oppose et le périple s'annonce mouvementé, surtout quand la voiture tombe en panne au beau milieu de la Creuse.

    Le désastre risque de tourner au cauchemar quand ils débarquent dans le seul lieu habité du coin, un étrange centre de remise en forme. Un majordome se promenant nu dans les couloirs, des septuagénaires bien verts pour leur âge, une nymphomane et un délinquant vont devenir autant de petits cailloux sur l'improbable chemin menant au bonheur...
     Au cours d'un voyage, n'importe quoi peut arriver... Une comédie farfelue et tendre !

  • Ici, dans un décor tout neuf, nul besoin d'ascensions vertigineuses pour donner corps et âme au sport cycliste. Au Tour du Faso, la légende s'écrit dans la poussière, sous une chaleur extrême et devant une foule enthousiaste qui s'est approprié l'épreuve phare du cyclisme africain comme un joyau du patrimoine national.
    Fausto Coppi, qui disputa ici sa dernière course en 1959, aurait-il laissé au pays des hommes intègres un peu de son esprit en héritage ?
    Le Tour du Faso, laboratoire des ambitions africaines depuis 1987, fait naître l'espoir de voir un jour se mêler Blancs et Noirs dans les plus belles batailles du vélo. Quand ce rêve deviendra réalité, on pourra dire que c'est du côté de Ouagadougou que l'histoire a commencé.

  • Ce numéro  se distingue par la richesse des témoignages qui en constituent la partie la plus substantielle et qui fournissent de nombreuses informations sur la manière dont les élites administratives étaient formées. Il est vrai, qu'un certain nombre d'anciens élèves s'y livrent  pour  nous permettre d'imaginer la situation politique et sociale de l'époque : les dernières années de la colonisation en Afrique du Nord, les grandes grèves, l'instabilité ministérielle. Tout aussi intéressantes sont les appréciations portées sur l'École, les conditions de travail, la vétusté des locaux.

empty