• «Mes souvenirs sont également mes songes.» En 1534, à quelques mois de sa mort, Anthoine Le Viste, le commanditaire de la tenture de La Dame à la licorne conservée au musée de Cluny à Paris, écrit ses Mémoires.
    Sa jeunesse auprès de sa mère, de son père et de ses deux soeurs à Paris, ses études, ses voyages, ses activités de juriste auprès de Louis XII puis de François I er , la montée des fanatismes, ses relations avec le peintre Jean Perréal dit Jehan de Paris qui a bien connu Léonard de Vinci, sa rencontre avec le prince ottoman Zizim...
    ... et surtout les «heures bleues» qu'il connaît lorsque la jeune Mary Tudor, soeur d'Henry VIII, arrive en France pour épouser Louis XII et devenir reine de France. Un amour secret dont il ne peut se déprendre.
    Un roman autobiographique, c'est-à-dire un mentir-vrai. Tous les personnages rencontrés ont existé réellement. Les faits rapportés sont parfois historiques, parfois entièrement inventés mais vraisemblables.
    Si Anthoine Le Viste accompagne François I er à Marignan en 1515, s'il est à Tours en 1533, il n'a certainement jamais connu les rues, les places et les églises de Venise en 1490, ni les vents et la fureur du Camp du Drap d'Or en 1520. Bruges et ses canaux, pourquoi pas, où ses tapisseries de La Dame à la Licorne ont peut-être été tissées sur les dessins probablement dus à Jean Perréal.
    Anthoine Le Viste a réellement rencontré Mary Tudor, à Paris bien sûr, mais aussi en Angleterre où il est allé en tant qu'ambassadeur de François I er .
    Dans ces Mémoires/Roman, il explique lui-même, en compagnie de Jean Perréal et de sa fille Jeanne, les significations cachées de ses huit tapisseries, soit sept plus une.
    Un roman où cohabitent, de 1470 à 1534, les derniers feux du Moyen Âge et les premières flammes de la Renaissance.

  • 1er janvier 1515 : le roi Louis XII meurt. François d'Angoulême, 20 ans, lui succède sous le nom de François Ier, alors que la jeune reine Mary d'Angleterre, 19 ans, n'a pas encore révélé si elle est enceinte de feu le roi.
    Couronné à Reims, le nouveau monarque se rend avec son armée en Italie. La victoire franco-vénitienne de Marignan, en septembre, change quelque temps la donne en Europe. Mais l'année qui commence sera riche de bien d'autres événements.
    En 1515, la découverte de territoires et de peuples inconnus bouleverse les dogmes et les idées reçues. De nouveaux États apparaissent, des empires coloniaux s'édifient (fondation de La Havane), les peuples connaissent la puissance violente des armes et le poids douloureux des chaînes de l'esclavage. L'art de la Renaissance, les idéaux de l'humanisme endiguent la montée des absolutismes politiques et religieux, financiers et économiques.

empty