Candide & Cyrano

  • Une édition de référence de L'Ingénieux Hidalgo don Quichotte de la Manche, Tome I de Miguel de Cervantès, spécialement conçue pour la lecture sur les supports numériques.
    « Alors regardant de toutes parts pour voir s'il ne découvrirait pas quelque château, quelque hutte de bergers, où il pût chercher un gîte et un remède à son extrême besoin, il aperçut non loin du chemin où il marchait une hôtellerie, ce fut comme s'il eût vu l'étoile qui le guidait aux portiques, si ce n'est au palais de sa rédemption. Il pressa le pas, si bien qu'il y arriva à la tombée de la nuit. Par hasard, il y avait sur la porte deux jeunes filles, de celles-là qu'on appelle de joie, lesquelles s'en allaient à Séville avec quelques muletiers qui s'étaient décidés à faire halte cette nuit dans l'hôtellerie. Et comme tout ce qui arrivait à notre aventurier, tout ce qu'il voyait ou pensait, lui semblait se faire ou venir à la manière de ce qu'il avait lu, dès qu'il vit l'hôtellerie, il s'imagina que c'était un château, avec ses quatre tourelles et ses chapiteaux d'argent bruni, auquel ne manquaient ni le pont-levis, ni les fossés, ni aucun des accessoires que de semblables châteaux ont toujours dans les descriptions. » (Extrait du chapitre 2)

  • Une édition de référence de L'Ingénieux Hidalgo don Quichotte de la Manche, Tome II de Miguel de Cervantès, spécialement conçue pour la lecture sur les supports numériques.
    «Vive Dieu ! Avec quelle impatience, lecteur illustre, ou peut-être plébéien, tu dois attendre à présent ce prologue, croyant y trouver des vengeances, des querelles, des reproches outrageants à l'auteur du second Don Quichotte ! Je veux dire à celui qui fut, dit-on, engendré à Tordésillas, et qui naquit à Tarragone. Eh bien ! en vérité, je ne puis te donner ce contentement : car, si les outrages éveillent la colère dans les coeurs les plus humbles, dans le mien cette règle souffre une exception. Voudrais-tu que je lui jetasse au nez qu'il est un âne, un sot, un impertinent ? Je n'en ai pas seulement la pensée. Que son péché le punisse, qu'il le mange avec son pain, et grand bien lui fasse. » (Incipit)

empty