• Ce livre s'inscrit dans la continuité de La mano negra (11 000 ex GF, 3 000 ex Poche), ouvrage fortement plébiscité, dénonçant la corruption mafieuse à grande échelle dans le milieu du football.
    Le football est le prétexte du livre pour en vérité nous offrir une approche « humaine », sur des anecdotes improbables mêlant géopolitique, foot, société, joies et drames humains.
    Comme un carnet de voyage, avec des croquis pour ouvrir chaque nouvelle, Romain Molina nous livre un tour du Monde dans des pays en conflit ou mal connus : Irak, Yemen, Afganistan, Cambodge... Là-bas, le football est définitivement plus qu'un sport.

  • De Pina Zahavi, «l'homme le plus puissant du football mondial», grand orchestrateur du transfert de Neymar, à Juan Figer, le doyen des agents mondiaux, en passant par Kia Joorabchian, Antonio Henrique et la vieille garde des Moggi et consorts, LA MANO NEGRA dresse le portrait de ces hommes qui ne se contentent plus d'accompagner les transferts, les clubs et les joueurs, mais redessinent la carte du foot mondial et sont à la fois agents doubles, politiques, diplomates et financiers de haut vol, dirigeants de clubs, propriétaires de joueurs, experts en optimisation fiscale.
    Dans un livre brûlant dont le cheminement s'organise autour du transfert de Neymar et qui s'appuie sur des documents explosifs et inédits, Romain Molina nous guide dans les coursives du football mondial du XXIe siècle, entre fonds de pension et droits TV, oligarques et banques privées, faux transferts et vraies commissions, «agents d'or» brésiliens et plaque tournante uruguayenne, Albanie, Israël et Gibraltar, bitcoins et services secrets, cocaïne dans les camions et billets dans les valises.

  • Cavani ; el matador

    Romain Molina

    Il est celui qui a fait oublier Zlatan et qui l'a détrôné comme meilleur buteur de l'histoire du PSG.
    Mais qui est Edinson Cavani ? Personne ne le sait vraiment. Du moins, personne ne le savait, avant que ne paraisse cette enquête sur l'une des personnalités les plus mystérieuses du football français.

    Romain Molina est parti sur ses traces, de son enfance uruguayenne et son amitié avec Luis Suarez aux faubourgs de Naples où il est resté une idole, en passant par Palerme et le fin fond de la Macédoine. Mafia, kidnapping et ornithologie : bienvenue chez El Matador ! Une biographie de référence sur un des meilleurs joueurs du monde. Rien d'aussi documenté n'a jamais été écrit sur Cavani. Romain Molina a interviewé plus de 60 personnes l'ayant côtoyé, parmi lesquelles Luis Suarez, Maxwell ou encore Zlatan Ibrahimovic.

  • Espionnage, politique, géopolitique, blanchiment, corruption, valises de billets, super-agents : le beautiful game n'est plus un jeu, mais une industrie.

    Et comme toute industrie, elle attire des hommes de l'ombre et suscite ses propres déviances, aussi créatives que troubles. De Pini Zahavi, « l'homme le plus puissant du football mondial », à Juan Figer, le doyen des agents mondiaux, en passant par Kia Joorabchian, La Mano Negra dresse le portrait de ces hommes qui ne se contentent plus d'accompagner les transferts, les clubs et les joueurs, mais redessinent la carte du football mondial au gré de leurs intérêts et de ceux de leurs amis.

    Dans un livre brûlant, rythmé comme un thriller et s'appuyant sur des documents explosifs et inédits tels que le contrat de Neymar, Romain Molina nous entraîne de la Russie à l'Amérique du Sud via Gibraltar, Israël et l'Albanie, entre oligarques et services secrets, faux transferts et vraies commissions, fonds d'investissement et paradis fiscaux, « agents d'or » brésiliens et plaque tournante uruguayenne, cocktails empoisonnés et accidents d'hélicoptère, charters de prostituées et rails de cocaïne.

    Bienvenue dans le monde fascinant de La Mano Negra. Mais attention : vous ne regarderez plus jamais le football de la même façon.

  • Unai Emery ; el maestro

    Romain Molina

    Unai Emery est, avec Diego Simeone, « le » coach à la mode dans le monde du football. Il incarne la nouvelle vague d'entraîneurs, avec un style bien à part, mélange de passion, de rigueur et de folie. À Almeria, ses propres joueurs disaient de lui qu'il était un « enfermo de futbol », un malade de football.

    Son palmarès parle pour lui (3 Coupes d'Europe avec le FC Séville), et pourtant sa nomination à Paris a suscité des débats enfièvrés : serait-il de taille ? La « Emerymania » côtoie le « Emery bashing » ; ce qui est certain, c'est que le Basque ne laisse pas indifférent.

    Sa liberté de ton, les histoires singulières qu'il raconte (ses beuveries dans les bus après les matchs, par exemple), en font un entraîneur à part.

    Un homme et un entraîneur fascinants, racontés pour la première fois, avec sa bénédiction, par tous ceux qui l'ont côtoyé, de son enfance jusqu'au PSG, en passant par Valence, Moscou et Séville : son frère Igor, son premier entraîneur, ses amis d'enfance, son mentor, son adjoint, des joueurs qu'il a eus sous ses ordres comme Adil Rami et Juan Mata, ou Monchi le « meilleur directeur sportif du monde »...

    Un portrait sincère et passionnant, au plus près d'« El Profesor ».

  • Le taux d'échec en centre de formation atteint parfois 97 %. Des 3 % qui réussissent, qu'ils deviennent stars ou porteurs d'eau, nous connaissons tout. Sur le terrain ou en dehors, leur vie est scrutée dans les moindres détails. Les autres sont perdus de vue, les laissés-pour-compte du foot business.
    Beaucoup choisissent l'exil, ou le subissent. C'est à eux que Romain Molina donne la parole. Et leur parcours est édifiant : parfois pathétique, souvent rocambolesque, mais forçant toujours l'admiration.
    Ainsi de Bilel Moshni, éducateur pour jeunes en difficulté, chassé de son club en Angleterre après une colossale bagarre, littéralement à la rue avant de devenir une star aux Glasgow Rangers.
    Ou Claude Gnakpa, seul Français à avoir joué en Irak, et qui raconte une Bagdad aux antipodes de ce que l'on imagine. Il est ensuite parti en Inde, pionnier du " nouvel eldorado " des footballeurs en pré-retraite.
    Ou Christian Nadé, qui fait le récit de ses " parties fines" avec des escort-girls jusqu'à 6h30 du matin avant de jouer Chelsea à midi. Le récit du dopage, aussi. Il poursuivra sa carrière en Afrique du Sud, au Vietnam et en Thaïlande.
    Ou Jacques Faty, ex-future star du foot français, converti à l'islam, aujourd'hui à Wuhan (Chine) après avoir joué à l'OM.
    Ou Anthony Andreu, actuel meilleur buteur du championnat écossais avec Hamilton.
    De la D4 écossaise aux Émirats et au Cameroun, en passant par la D6 française et en traversant les cinq continents, on croisera aussi la fille de John Collins, la mafia israélienne, des braqueurs et des sans-abri, les triades de Bangkok et l'ancien sélectionneur de l'Éthiopie et du Swaziland.

  • Zidane est un personnage à la fois extrèmement populaire et secret. Il s'exprime peu, et ses proches ne d isent sur lui que le minimum.

    Romain Molina propose une vraie enquête de fond sur la transformation du personnage Zizou, du chef d'orchestre timide au manager charismatique.
    Il ouvre pour la première fois les portes du vestiaire du Real, et raconte, sur la base de nombreux témoignages exclusifs (Ancelotti, Isco, Ronaldo, Benzema, Varane, Modric, Sergio Ramos, etc.), la méthode Zidane.

  • Tony Parker, Boris Diaw et leurs fidèles lieutenants Mickaël et Florent Pietrus ou Mickaël Gelabale ont débarqué en équipe de France à l'orée du nouveau millénaire, poussés par une ambition inédite pour un basket français jusqu'alors intermittent sur la scène mondiale. Leur Graal : conquérir la NBA et remporter des titres sous le maillot bleu.

    Cet ouvrage retrace, année après année, les faits marquants de l'équipe de France, avec des témoignages des principaux acteurs (joueurs, entraîneurs, dirigeants, journalistes). Ils y racontent avec passion leurs plus grandes joies, mais aussi les échecs, les anecdotes sur la vie du groupe et la mutation profonde de ce sport dans l'hexagone.

    Les éclairages de George Eddy, qui a inspiré puis accompagné au plus près cette génération « NBA », permettront d'apporter une touche technique, inédite ou drôle aux récits des aventures de ces joueurs qui marqueront pour longtemps l'histoire du sport français.

    En espérant les voir terminer en apothéose leur carrière internationale avec une médaille olympique à Rio...

empty