• L'émergence d'une économie fondée sur la connaissance a profondément modifié le rôle de la Défense dans l'innovation.
    A partir des années 1990, la Défense n'est plus considérée comme une locomotive technologique mais son niveau d'implication dans le processus d'innovation n'a pas pour autant été clairement redéfini. En s'intéressant à son statut d'usager de la technologie (maître d'ouvrage et Lead user), cet ouvrage met en perspective les nouvelles formes de contribution de la Défense à l'innovation. Cet ouvrage rend cohérents deux niveaux d'analyse.
    Le premier renvoie aux compétences technologiques et organisationnelles que la Défense met en oeuvre. Ces compétences sont analysées comme une capacité d'absorption des connaissances produites dans les réseaux. Le deuxième niveau d'analyse concerne les modes de gouvernance des projets technologiques mis en oeuvre entre la Défense, l'industrie et la recherche publique. Les relations se fondent sur une combinaison entre des modes de coordination fondés sur la hiérarchie, le marché et les communautés.
    Cette analyse a été élaborée à partir d'une comparaison entre les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni. Cette méthodologie permet d'identifier les facteurs qui permettent à la Défense de s'adapter au contexte de l'économie fondée sur la connaissance.

  • Innove(r)z ! Innovation ! Les termes peuvent donner prise aux fantasmes et aux effets de mode. C'est pourtant un formidable défi. Un impératif que doivent relever les entreprises qui, parce qu'elles sont mortelles, doivent s'adapter continûment aux évolutions technologiques et aux attentes du marché. Or, innover est un exercice éminemment difficile qui ne s'improvise pas et qui requiert nombre de qualités dont la première est probablement l'humilité.

    Innover est avant tout une dynamique, le résultat de l'alchimie de nombreux ingrédients tangibles et intangibles. L'enjeu est intimement lié à la stratégie de l'entreprise, à sa culture, à la capacité des dirigeants d'élaborer et partager une vision avec l'ensemble des collaborateurs de l'entreprise appelés à la faire vivre.

    /> Comment donc, concrètement, les entreprises innovent-elles ? Cette note est fondée sur les travaux de l'Observatoire de l'innovation de l'Institut de l'entreprise. Elle montre que des dynamiques de transformation profonde sont à l'oeuvre et que les modèles d'innovation évoluent. S'appuyant sur des exemples, des témoignages et des échanges entre représentants de start-up et de groupes, Valérie Mérindol met en lumière les facteurs clés des processus d'innovation dans les entreprises, dresse un panorama des outils mobilisés pour innover et des approches retenues.

  • La fin de la Guerre froide constitue une double rupture pour la Défense. Politique car elle conduit à redéfinir les menaces dans leurs contenu et variété, introduisant de nouvelles réflexions sur les doctrines militaires, mais aussi économique avec l'émergence d'une économie fondée sur la connaissance et la recherche de nouveaux modes d'action publique pour encourager l'innovation. Dans cet ouvrage, Valérie Mérindol a repensé le rôle de la Défense en matière d'innovation, en mettant en perspective la particularité du rôle de l'institution et de son statut d'usager de la technologie dans des contextes d'intervention spécifiques. Elle propose une analyse des conséquences de cette approche sur la politique de R &D et d'innovation en une période ou la coordination entre institutions devient un facteur-clé de succès, qu'elles soient civiles ou militaires, nationales ou supra. L'analyse a été élaborée à partir d'une comparaison entre les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni. La méthodologie utilisée permet d'identifier les trajectoires spécifiques à chaque pays en termes de politique publique et de s'interroger sur les possibilités réelles de transférer les formes d'action publique d'un pays à l'autre pour que la Défense demeure un acteur important de la politique d'innovation.

  • Le rôle de la recherche de défense dans le nouveau contexte économique et politique des années 1990 est aujourd'hui un débat ouvert dans tous les pays producteurs d'armement.
    En s'intéressant plus particulièrement aux nouvelles relations instaurées entre les grands acteurs de la recherche de défense et les PME, cette étude a pour objectif de mieux comprendre les évolutions en cours au sein des principaux pays occidentaux et les raisons expliquant la place accordée à la Défense dans les systèmes nationaux d'innovation.
    Si la littérature anglo-saxonne couvre largement ce sujet, les réflexions en France restent embryonnaires.
    Ce rapport a pour objectif de mieux comprendre les spécificités de la politique technologique de défense française.
    Les Rapports de l'OED ont été créés pour diffuser à un vaste public des études de référence sur l'économie de la défense fondées sur les meilleures sources tant statistiques qu'universitaires.

empty