Le sport est-il un jeu ?

À propos

En matière de football, chez les Achuar, en Amazonie, il ne s'agit pas du tout que l'un des camps triomphe sur l'autre. Comme dans de nombreuses sociétés non modernes, ce qui compte, c'est le jeu en soi, capturer la balle et marquer un but tout en s'arrangeant pour qu'il n'y ait pas d'inégalités au terme du jeu.

Philippe Descola, grande figure de l'anthropologie contemporaine, place face à notre rapport au sport et au jeu celui des sociétés amérindiennes. L'Occident a imposé au reste du monde le modèle du sport de compétition, qui porte en lui inégalités, individualisme et sentiment national, tout en créant un sens du commun.
Dans la lignée de sa réflexion sur le dualisme nature-culture, l'auteur s'empare de la question de l'hybridation de l'homme et de la machine.



Rayons : Vie pratique & Loisirs > Sports > Sports généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur le sport

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités

  • EAN

    9782221264454

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    80 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    80 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Philippe Descola

Philippe Descola est anthropologue, professeur au Collège de France depuis 2000 dans la chaire d'Anthropologie de la nature, et directeur d'études à l'EHESS. Ses recherches de terrain en Amazonie équatorienne ont fait de lui une des grandes figures américanistes de l'anthropologie. Il a entre autres publié Les Lances du crépuscule (Plon, 1993), Par-delà nature et culture (Gallimard,2005), L'Écologie des autres. L'anthropologie et la question de la nature (Quae,2011).

empty