naturalisme versus constructivisme ?

À propos

Les versions les plus réductionnistes des sciences cognitives, des neurosciences et des approches évolutionnistes néodarwiniennes soutiennent que tout fait social peut être rapporté à des mécanismes naturels sous-jacents, produits de l'évolution biologique. À l'opposé, les approches ultraconstructivistes du social affirment que les soi-disant "faits de nature" ne sont rien d'autre que des constructions sociales. Entre ces deux courants de pensée antagonistes, la paix est préservée par une sorte d'indifférence intellectuelle mutuelle. L'ambition ici est d'accompagner le mouvement à travers lequel un nombre croissant de chercheurs essaient aujourd'hui, par des voies différentes, de dépasser l'opposition entre constructivisme et naturalisme et d'intégrer dans l'un ce qu'il ignore de l'autre. Pour n'en citer que quelques-unes : la voie socio-empiriste, la sociologie dite pragmatique, le naturalisme culturel, la démarche de P. Descola. De même la relecture des Formes élémentaires de la vie religieuse de Durkheim peut offrir un modèle aux sciences sociales pour relever le défi que leur posent aujourd'hui le naturalisme et l'évolutionnisme des sciences de la vie.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie

  • EAN

    9782713221521

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Épaisseur

    2 cm

Infos supplémentaires : Broché  

empty