Buru Quartet t.3 : une empreinte sur la terre

Traduction DOMINIQUE VITALYOS  - Langue d'origine : INDONESIEN

À propos

Voici le troisième volet du Buru Quartet - l'histoire aventureuse et romanesque, qui nous emmène à Surabaya, en Indonésie, au tournant du XXe siècle.
Minke se sent un homme neuf dans un monde nouveau : il laisse derrière lui des heures douloureuses, et s'embarque pour la capitale des Indes néerlandaises et ses possibilités infinies.
Mais on n'échappe ni à ses souvenirs ni à sa condition : pour être admis à l'université, il lui faut se plier au code colonial, renoncer à ses vêtements européens, et marcher pieds nus...
Ce désavoeu sera le dernier. Sous l'impulsion de Mei, une activiste chinoise et femme d'exception, Minke passe à l'action : il crée un premier syndicat et un journal indépendant en malais... Il n'est plus temps de comprendre le monde, mais de le changer !



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791038700680

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    704 Pages

  • Longueur

    17.5 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    3 cm

Pramoedya Ananta Toer

  • Naissance : 1-1-1925
  • Age : 97 ans
  • Pays : Indonesie
  • Langue : Indonesien

Pramoedya Ananta Toer est né en 1925 sur l'île de Java. Il a été emprisonné par le gouvernement colonial hollandais de 1947 à 1949 (date de l'indépendance de l'Indonésie). En 1965, accusé de sympathies procommunistes sous la dictature de Suharto, il est envoyé au bagne sur l'île de Buru, le goulag des mers du Sud, dont il sort en 1979, sous la pression internationale. Jusqu'à la fin de sa vie, en 2006, il est surveillé et
systématiquement censuré. L'oeuvre de Pramoedya Ananta Toer est considérable - plus de cinquante romans, nouvelles et essais, traduits dans près de quarante langues.
Avec le Monde des hommes s'ouvre le Buru Quartet, son chef-d'oeuvre enfin traduit en français depuis l'indonésien, et publié dans son intégralité en
quatre volumes. Enfant de tous les peuples, le deuxième volume, paraît chez Zulma en mars 2017.

empty